> 9 - POLITIQUE VILLE > PLAN ESPOIR BANLIEUES 2008-2009 (archives) > Déclarations gouvernementales sur l’ensemble du plan Banlieues > L’éducation prioritaire dans la conférence de presse du ministre : Réseaux (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’éducation prioritaire dans la conférence de presse du ministre : Réseaux "Ambition réussite" et Dynamique "Espoir banlieue"

29 août 2008 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait du site du Ministère le 28.08.08 : Dossier de presse

Le dossier de presse comprend le passage suivant, intitulé "l’Education prioritaire".

Réseaux "Ambition réussite"
La mise en place en 2006 des réseaux "ambition réussite" a concentré les moyens éducatifs sur un nombre limité d’écoles et d’établissements où les difficultés scolaires sont les plus fortes. On compte aujourd’hui 254 réseaux ambition réussite, soit autant de collèges associés aux 1 750 écoles de secteur.
L’accent a été mis, outre l’augmentation des moyens, sur l’amélioration du pilotage et l’innovation pédagogique.
Un premier bilan encourageant peut être dressé. En deux ans, l’écart entre le taux de réussite au brevet en "ambition réussite" et hors éducation prioritaire s’est réduit de 2,8 points. Cette politique repose sur une meilleure cohérence des écoles et des collèges, une forte articulation des temps scolaires et périscolaires et, enfin, un renforcement du soutien apporté aux élèves en difficulté.

La dynamique "Espoir banlieue"
Tous les réseaux d’éducation prioritaire jouent un rôle essentiel dans la promotion de l’égalité des chances et plus précisément dans la mise en oeuvre du volet "Éducation" du plan "Espoir banlieues". Ainsi :
- l’accompagnement éducatif est proposé, au plus tard au mois d’octobre 2008, dans les écoles élémentaires de l’éducation prioritaire ;
- des places d’internat, labellisées "internats d’excellence" - plus de 1 500 dans 250 établissements - sont proposées aux jeunes issus des établissements en éducation prioritaire, afin de leur offrir un cadre susceptible de les aider à développer leur potentiel scolaire ;
- trente sites d’excellence, pour la plupart issus de l’éducation prioritaire, sont créés. Ces lycées renforcent l’accompagnement individualisé des élèves et développent des dimensions d’excellence linguistiques et/ou artistiques ou culturelles tandis que les lycées professionnels (10 sur 30 sites) sont transformés en lycée des métiers ;
- l’expérimentation de la mixité scolaire choisie, dite "busing", permet de scolariser des élèves de cours moyen d’une école à une autre, située dans un quartier plus favorisé. À la rentrée, 12 communes volontaires mettront en œuvre cette action ;
- des dispositifs expérimentaux de réussite scolaire offrent à présent la possibilité aux élèves de 200 lycées de bénéficier d’un appui individualisé tout au long de l’année scolaire et lors de stages pendant les vacances ;
- plus de 5 % élèves inscrits en classe terminale, souvent boursiers, dans chaque lycée général et technologique, ont présenté un dossier de C.P.G.E. Ils se verront proposer une place dans une classe préparatoire ;
- 15 académies s’engagent dès cette année, en partenariat avec les organisations patronales et professionnelles, à créer des banques de stages pour permettre aux élèves les plus défavorisés d’y accéder, en classe de 3e comme dans les filières professionnelles ;
- des classes relevant de l’enseignement privé sont ouvertes dans les quartiers défavorisés au bénéfice des élèves les plus en difficulté. 50 postes ont été créés à cette fin à la rentrée.

Lire le dossier de presse intégral

&nbsp

Le discours du ministre contient une seule référence à l’éducation prioritaire, dans un long passage relatif au "consensus entre l’école et les familles" :
" Cette articulation entre le temps de l’école et le temps des familles est déjà une réalité pour les élèves des collèges situés en éducation prioritaire. Elle le sera, dès cette rentrée, pour l’ensemble des collégiens, et pour tous les élèves des écoles primaires situées en éducation prioritaire. Elle est la marque d’une école qui vit au rythme de la société."

Lire le discours intégral

&nbsp

Extrait de VousNousIls du 28.08.08 : la rentrée 2008 en chiffres

[...] Par ailleurs, 95% des collèges publics, 64% des collèges privés et 90% des écoles élémentaires de l’éducation prioritaire et 200 lycées vont mettre en place l’accompagnement éducatif après la classe (soutien scolaire, sport, activités artistiques et culturelles).
Cette année, 254 collèges (253 l’an dernier) et 1.750 écoles sont classés "réseaux ambition réussite" (collèges les plus difficiles, bénéficiant de moyens supplémentaires). [...]

Lire l’article intégral

Répondre à cet article