> VI- PÉDAGOGIE : Pédagogies, Disciplines, Actions locales (en EP) > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Français et Langues) > B* Atelier grapho-motricité pour des élèves " qui écrivent mal" : retour (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Atelier grapho-motricité pour des élèves " qui écrivent mal" : retour d’expérience, après 3 ans et demi d’expérimentation au collège REP Robert Desnos d’Orly

19 mai 2023

Tu écris mal !

Marion Formisano, professeure de lettres au collège REP Robert Desnos à Orly (94), nous partage son expérience à propos de la mise en place et de l’animation d’ateliers de grapho-motricité auprès des élèves.

« Tu écris mal, je ne comprends rien. »

Et c’est vrai : certains élèves ont une écriture extrêmement difficile à déchiffrer pour nous, et même pour eux. Or, les attendus de fin de cycle 3 portent notamment sur la maîtrise de l’écriture cursive. Quel enseignant n’a jamais été confronté à un élève, parfois consciencieux, qui ne parvient pas à se faire comprendre à l’écrit ?
Nous avons essayé de remédier à ce type de difficulté avec la création d’un atelier grapho-motricité. Retour d’expérience, après 3 ans et demi de test.

Tout n’est pas perdu !

Dans la vie d’un élève, même depuis la TPS, c’est l’enseignant et les parents qui travaillent les prémices du geste d’écriture, en proposant des exercices de manipulation et de motricité fine. Quand cet élève grandit, c’est son maitre ou sa maitresse qui lui apprend à tenir un stylo et à tracer les lettres. En un mot, les spécialistes, ce sont nos collègues professeurs des écoles : je suis professeure de collège, depuis 2016 : je ne suis donc pas formée ! Cependant, j’ai été convoquée à une FFO (formation de formateurs) en 2019, à l’occasion de laquelle monsieur Denis Alamargot nous présenté son logiciel EyeAndPen et nous a expliqué que le geste grapho-moteur et ses automatismes se fixent définitivement à 25 ans. Tout n’est donc pas perdu en 6 e ! Je donc demandé à ma direction de créer mon atelier de remédiation, sur le temps de Devoirs Faits.

Un atelier qui ne porte pas bien son nom.

La grapho-motricité est une des spécialités des psychomotriciens, diplômés d’Etat.
La graphothérapie est une des branches de la graphologie, et il n’existe pas de diplôme d’Etat pour cette discipline. Les graphothérapeutes se forment donc dans des écoles privées, de leur choix. Psychomotricien et graphothérapeute sont deux professionnels auxquels vous pouvez faire appel lorsque vous voulez aider votre enfant, sur les conseils d’un médecin ou d’un orthophoniste. Je ne suis ni psychomotricienne, ni graphothérapeute : en tant qu’enseignante, je peux orienter les familles, les accompagner, proposer un soutien, mais non pas me substituer à un professionnel de la santé. On ne peut donc espérer que ce type d’atelier se substitue à une prise en charge par des professionnels.

Cet atelier de grapho-motricité (AGM) s’adresse plus largement aux élèves ayant des difficultés à écrire lisiblement, rapidement, sans erreurs, sans avoir de douleurs.

Pour faire ses gammes…

…il faut un bon manuel de solfège. Ceux qui ont fait de la musique étant enfants, ceux qui ont créé des ateliers de fluence dans leurs établissements…nous tous, nous le savons : avant de jouer une symphonie ou de lire Timothée de Fombelle, il faut savoir lire de petites unités de sens, avoir une conscience phonologique.
Pour l’écriture, qui se construit en même temps que la lecture, c’est exactement pareil. Pour écrire un long texte et être un scripteur autonome, il faut être capable d’écrire chaque lettre. Il faut aussi être capable de lier les lettres entre elles, dans le cas de l’écriture cursive. N’oublions pas que la maîtrise de l’écriture cursive est un des attendus de fin de cycle 3.

Est-ce de l’écriture cursive ? C’est à débattre.

J’ai d’abord essayé de trouver des cahiers de remédiation à l’écriture. Je voulais proposer des lignes d’écriture à mes élèves. Stupeur. Quasiment rien pour le collège.
Pour vous épargner de longues recherches, vous trouverez au bas de cet article ma bibliographie. Faire le point sur ses pratiques d’écriture.
Tout d’abord, les élèves me sont envoyés suite à la passation CM2-6 e : les PPRE Passerelle, les élèves sans PPRE et dont l’écriture est difficilement lisible. Ils me sont aussi envoyés par les professeurs principaux, ou tout professeur qui remarque une difficulté d’écriture chez un élève, quel que soit le moment de l’année.
Ensuite, pour que l’élève vienne en atelier, je transmets une invitation et demande l’autorisation parentale.
En atelier, nous commençons par une évaluation bilan (proposée par Laurence Pierson dans son cahier de remédiation).
Nous regardons ensemble ce que l’élève a écrit et je lui pose ces questions à l’oral :

• Que penses-tu de ton écriture ?
• Est-ce que tu es content d’être ici ? Est-ce que tu sais pourquoi tu es là ?
• Qu’est-ce qu’une belle écriture pour toi ?
• Où est-ce que « ça ne va pas » dans ce que tu as écrit sur ta feuille ?
• Qu’est-ce qu’on va faire pour que tu sois plus satisfait ?
• Est-ce que tu aimes écrire ?
• Est-ce que tu veux bien échanger ta feuille avec ton voisin ? (c’est une façon de conduire l’élève à prendre du recul, mais attention : certains sont réticents, il ne faut pas les contraindre à le faire).

J’ai déjà croisé des élèves qui pleuraient parce qu’on leur disait qu’ils étaient de mauvais scripteurs. Il y a autant d’écritures que d’élèves, ainsi chaque écriture est quelque part le reflet d’une identité et chaque commentaire négatif sur le geste d’écriture peut générer de l’angoisse chez les élèves. Cependant, il faut faire comprendre aux élèves que l’écriture est aussi un ensemble de codes de communication et qu’il faut les acquérir pour pouvoir se faire comprendre.

Plusieurs modalités de travail possibles.

Il s’agit de travailler par petits ateliers de 10 minutes : tracé de vagues, de lettres, enfilage de perles, peinture, création de formes avec des chenilles en velours, dessin de grandes lettres au tableau, essai d’un nouveau matériel d’écriture, composition de cartes postales pour la maison de retraite à côté du collège, découverte de l’écriture du grec ancien ou du cyrillique, etc. Pour chronométrer les ateliers, j’utilise le site classroomscreen.
Au bout d’une période que nous avons fixée l’élève et moi, nous faisons un bilan. Nous revenons sur ce qu’il a fait, car chaque production d’élève est conservée dans une pochette à son nom, et nous faisons le point. Je vérifie que l’élève est toujours motivé et au besoin je lui donne des défis,
comme :
• Dans toutes les matières, tu feras attention au sens du tracé du « a » minuscule.
• Dans toutes les matières, tu utiliseras ce stylo avec encoches pour droitier.
• Chaque jour, tu devras faire deux fois l’exercice du petit monstre (voir Laurence Pierson).

Il est possible d’organiser l’atelier différemment : on peut donner des exercices d’écriture aux élèves les uns à la suite des autres. On peut aussi les créer sur le moment, mais dans ce cas il faut être très réactif, ce n’est pas toujours possible en fonction du nombre d’élèves.

Qu’en disent-ils ?

Côté élèves, c’est un travail de longue haleine, à faire avec régularité. Il faut donc veiller à ce qu’ils voient leurs progrès. Certains élèves étaient réellement perdus, voire confus quand il s’agissait d’écrire : comment faire pour écrire vite, sans avoir mal au bras, en étant compréhensible ? C’est un enjeu de taille pour un élève de 6 e , qui passe d’un seul enseignant à douze enseignants différents, avec des cours de 55 minutes. Copier, en classe, c’est une des activités qu’un élève pratique le plus. A
ce propos, Scriptum propose d’apprendre des techniques de copie et de reconnaissance orthographique.
Côté parents d’élèves, la satisfaction est bien là puisqu’ils voient que leurs enfants progressent.
Côté enseignants, la satisfaction est aussi réelle : on a vu de beaux progrès chez certains élèves.

Oyez ! Quelques conseils et perspectives.

• Travailler à deux : la gestion des élèves est plus facile ainsi.
• Prévoir au maximum 5 élèves par enseignant, si on veut leur donner exercice sur exercice.
• Travailler le geste d’écriture suivant les recommandations concernant la fluence de lecture :
10 à 15 minutes par jour seraient suffisantes. Des exercices intensifs, mais courts.
• Proposer des ateliers le matin : les élèves sont plus concentrés et leurs compétences sont
plus facilement mobilisables.
• Travailler la motricité fine avec le matériel de géométrie : certains élèves ne sachant pas écrire sur une ligne ni faire des lettres de taille cohérente, il doit être extrêmement dur de tracer un cercle ou un triangle équilatéral.

Si vous avez des questions quant à la mise en place, ou des ajouts à faire, je me tiens à votre
disposition !
Je remercie mes collègues qui vont reprendre en charge l’atelier grapho-motricité l’an prochain : je suis heureuse de pouvoir compter sur des collègues de plusieurs disciplines différentes, car l’écriture concerne toutes les matières.

Marion Formisano,
Professeure de français
Collège [REP] Robert Desnos, Orly
Marion-Alice-Ma.Formisano@ac-creteil.fr

Bibliographie

• DUMONT, Danièle, Le Geste d’écriture, Hatier, 2016
• PIERSON, Laurence, Écriture, Aide personnalisée, cycle 3, éditions Midi, 2019
Petit cahier d’écriture en grec, Larousse, 2018
• DUMONT, Danièle, Les cahiers d’écriture, remédiation, collège, Hatier, 2015
• ANGELINI & GRAZIANO, Cahier d’écriture, « Perfectionnement », éd. Jocatop, 2022, 4,70€
• De l’échelle d’Ajuriaguerra à la méthode Danièle Dumont https://legestedecriture.fr/reeducation-de-lecriturelechelle-dajuriaguerra/
• “Tutoriels Eye and Pen”, in Université de Poitiers
https://videotheque.univ-poitiers.fr/chaine/Eye-and-
Pen/rubrique/j416saha15/video/66fm9v192ks3t9z8j1rn/
https://videotheque.univ-poitiers.fr/chaine/Eye-and-Pen

Extrait de carep.ac-creteil.fr du 25.04.23

Répondre à cet article