> INEGALITES : Mixité sociale, Pauvreté, Ethnicité… > Concepts et labels : Discrimin. positive, Educ. prior., Egalité des chances, (...) > Du handicap social à l’éducation prioritaire. Cheminements croisés syndicaux (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Du handicap social à l’éducation prioritaire. Cheminements croisés syndicaux et politiques (1969-1981), Lydie Heurdier, in Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière » 2022/1 (N° 24), pp. 123 à 144

30 septembre 2022

Du handicap social à l’éducation prioritaire
Cheminements croisés syndicaux et politiques (1969-1981)

Lydie Heurdier
Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière » 2022/1 (N° 24), pages 123 à 144

Comment l’idée de ZEP s’est-elle introduite en France avant la mise en place de cette politique par Alain Savary en 1981 ? Imaginée en Grande-Bretagne, elle fut repérée en 1969 par deux instituteurs à la recherche de solutions pour lutter contre l’échec scolaire massif de populations marginalisées. L’option « handicapés sociaux » de l’enseignement spécialisé avait permis d’obtenir des conditions de travail plus adaptées à la scolarisation des élèves du Port de Gennevilliers. Mais cette solution était insatisfaisante et a été abandonnée progressivement au profit de la revendication de zones d’éducation prioritaire. Le militantisme d’Alain Bourgarel au SGEN-CFDT a permis de créer progressivement un espace d’intéressement au sein du syndicat sans cependant déboucher sur des propositions précises. Parallèlement, la réflexion du Parti socialiste autour de l’école inégalitaire, à laquelle participait également Alain Bourgarel, a été intégrée dans le Plan socialiste pour l’éducation. Pendant une décennie, cette forme spécifique de discrimination positive a ainsi cheminé avant de s’imposer dans le paysage éducatif français.

Extrait de cairn.info de septembre 2022

L’article d’Economie et statistique

Répondre à cet article