> ACTEURS et PARTENAIRES > Enseignants et Pilotes. Statut et GRH > J.-M. Blanquer refuse la prime REP aux Aed et Aesh. Protestations des (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

J.-M. Blanquer refuse la prime REP aux Aed et Aesh. Protestations des syndicats

28 octobre 2021

Prime REP/REP+ : le refus de l’étendre aux AED et AESH indigne le SE et le SNES

“Les parlementaires ont l’occasion de montrer qu’ils savent corriger les injustices“, affirme le SE-UNSA à la suite du rejet à l’Assemblée nationale d’amendements visant à étendre le bénéfice de la prime REP/REP+ aux AED (assistants d’éducation) et AESH (accompagnants des élèves en situation de handicap).

Le syndicat des enseignants des premier et second degrés dénonce l’avis négatif émis par le ministre de l’Education nationale lors du débat sur la loi de finances 2022, et demande au Parlement de modifier son vote en deuxième lecture. Il explique que deux députés de la majorité présidentielle avaient pourtant proposé des amendements pour “corriger cette injustice“ envers les moins rémunérés, alors que “rien ne peut justifier que ces personnels soient écartés de cette rémunération.“

Le SNES-FSU voit en l’opposition du ministre “une provocation de plus“. La justification de Jean-Michel Blanquer, pour qui les AESH vont bénéficier d’une augmentation indiciaire, est “totalement hors de propos“ puisque cette revalorisation concerne tou-tes les AESH, qu’ils ou elles exercent en éducation prioritaire ou pas.“ Concernant les AED, Jean-Michel Blanquer “a préféré pointer la possibilité bientôt offerte aux AED de faire des heures supplémentaires (…), soit un énième remake du ‘travailler plus pour gagner plus‘, qui n’est en rien une revalorisation ou une amélioration des conditions de travail.“

Le communiqué du SE-UNSA ici

Les communiqués du SNES-FSU ici
et ici

Extrait de touteduc.fr du 27.10.21

 

Blanquer refuse le versement de la prime REP aux assistant⋅es d’éducation : une nouvelle marque du mépris du ministre à l’égard des personnels
Lors de l’examen des amendements au projet de budget, le ministre s’est opposé à une modification du budget portée par la commission des affaires culturelles. Il s’agissait d’enfin d’accorder le bénéfice de la prime REP/REP+ aux assistant⋅es d’éducation.

Le ministre Blanquer s’est opposé à cette mesure de justice au motif que les crédits accordés à la prime REP des AED seraient soustraits au budget de l’enseignement privé. Une fois de plus, le ministre favorise outrageusement l’enseignement privé, déjà largement subventionné, au détriment des personnels qui comptent parmi les plus précaires de l’Éducation nationale et font face directement aux difficultés dans les établissements.

Le ministre a également ajouté que les AED pourraient être amené⋅es désormais à effectuer des heures supplémentaires. Pourtant, ces personnels effectuent à temps complet déjà 41 heures de service par semaine. Cette annonce du ministre résonne comme une nouvelle provocation à l’égard des AED.

SUD éducation a d’ores et déjà lancé une campagne d’actions en justice pour que les personnels obtiennent le versement de la prime REP. Cette campagne doit désormais se poursuivre et s’amplifier.

Extrait de sudeducation.fr du 26.10.21

 

Alexis Torchet Sgen-CFDT
@atorchet
Le versement de la prime #REP aux #AED est une revendication du
@SgenCFDT
. L’adoption de l’amendement de @Cecile_Rilhac aurait été une mesure de justice et d’équité, son rejet est particulièrement regrettable.
@BureauMax

Répondre à cet article