> EDUCATION. Généralités (hors EP) > Education. Généralités (Textes et Déclarations officielles) > Etats-Unis : Biden augmente de 4 années la scolarité obligatoire (Le Café). (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Etats-Unis : Biden augmente de 4 années la scolarité obligatoire (Le Café). Une politique efficace contre la délinquance (site Pour l’Eco)

3 mai Version imprimable de cet article Version imprimable

Etats-Unis : Biden augmente de 4 années la scolarité obligatoire
Cent jours après son investiture, le président des Etats Unis a fait un discours remarqué le 28 avril auprès des sénateurs et députés. Il a souligné ce qui a été fait en trois mois : la vaccination de 220 millions de personnes, le versement d’un chèque social de 1400$ pour 85% des foyers, l’embauche de 1.3 million de personnes. Il a annoncé une nouvelle politique fiscale ciblant les grandes sociétés et les plus riches. Mais on retiendra aussi l’American Families Plan car il concerne l’Ecole. J BIden annonce l’extension de la scolarité obligatoire sur 4 années. La maternelle devient obligatoire pour les 3 et 4 ans. Ainsi que la poursuite d’études post bac sur les deux années du "college". "12 années de scolarité obligatoire n’est plus suffisant pour être compétitif au 21ème siècle".

Le discours

Extrait de de cafepedagogique.net du 30.04.21

&nbsp

États-Unis : L’école obligatoire jusqu’à 18 ans, une politique efficace contre la délinquance
André Zylberberg, directeur de recherche émérite, centre d’économie de la Sorbonne

Une étude de Vox.eu indique que la durée minimale de scolarité réduit le potentiel criminel de l’élève, à condition qu’il soit encore à l’école à 18 ans. La prison, elle, s’avère un accélérateur de criminalité.
Pour comprendre les liens entre éducation et criminalité, de nombreux travaux ont examiné les conséquences des lois augmentant la durée de la scolarité obligatoire. Une conclusion constante en ressort : la prolongation de la durée des études réduit la criminalité.

La manière traditionnelle d’expliquer ce résultat repose sur la « théorie du crime » de Becker, selon laquelle un individu arbitre entre les coûts et les avantages des activités criminelles. Or une scolarité plus longue a tendance à accroître les revenus (légaux) futurs de celui qui bénéficie de cette prolongation. Les avantages d’une activité criminelle s’en trouvent réduits.

Le délinquant rationnel selon Becker

Pour Gary Becker (1930-2014, prix Nobel d’économie en 1992), toute personne ayant l’intention de commettre un acte délictueux agit comme n’importe qui : elle se livre à un calcul « rationnel ».

Avant de commettre son forfait, elle va en soupeser les coûts et les avantages. Le délinquant potentiel calcule les gains matériels attendus de son forfait, la probabilité d’être repéré et la lourdeur des peines ou sanctions encourues.

Par conséquent, la répression de la délinquance devient « efficace » si, d’une part, la sévérité du système des peines et des sanctions dépasse les gains espérés d’une activité délictueuse et que, d’autre part, la probabilité d’être repéré est élevée, ce qui suppose un appareil policier et de surveillance important.

Dans cette perspective, l’augmentation de la durée de la scolarité obligatoire aura un impact de long terme dans la mesure où un plus grand nombre de personnes abandonneront l’idée de se livrer à des activités criminelles pour vivre.

Une explication alternative, plus prosaïque, avance que les lois augmentant la durée de la scolarité obligatoire obligent les délinquants « potentiels » à rester plus longtemps à l’école.

Extrait de pourleco.com du 26.04.21
(source : la revue de presse des Cahiers pédagogiques du 02.05.21)

Répondre à cet article