> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Actions autres ou interdisciplinaires) > B* Constituer avec les enseignants volontaires une "classe labo" pour (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Constituer avec les enseignants volontaires une "classe labo" pour réfléchir sur les pratiques et développer le travail collectif au collège REP Nicolas Untersteller de Stiring-Wendel (Moselle)

30 avril Version imprimable de cet article Version imprimable

Classe labo : réflexion sur nos pratiques pour favoriser l’autonomie des élèves et la collaboration des enseignants

QUOI ?

Dès la rentrée 2018, une classe de 6ème a été sélectionnée au hasard pour devenir une "classe labo". Celle-ci est suivie par des professeurs volontaires pour tester différentes méthodes innovantes de travail.

L’objectif principal est le développement de la réflexion des enseignants autour de l’évaluation, l’autonomie et l’épanouissement des élèves.

Pour atteindre cet objectif, une concertation régulière de l’équipe pédagogique s’est mise en place pour définir plusieurs projets (voir le document en annexe).

Ces pratiques ont permis d’initier un réel travail collaboratif de l’ensemble des enseignants de façon pluridisciplinaire afin de donner un cadre commun à tous les élèves.

La classe Labo est une salle en même temps qu’un groupe dédié, sur lesquels se portent les innovations imaginées et réfléchies par l’équipe pédagogique.

QUI ?

3 membre(s) dans l’équipe

L’innovation est basée sur la réflexion de l’équipe pédagogique qui mène a des pratiques innovantes pour les élèves de la classe.

- Les participants

• 23 élève(s)
• 8 enseignant(s)
• 0 autre(s) participant(s)

OÙ ?

NICOLAS UNTERSTELLER, Nancy-Metz (057)
Collège - 4ème

Le collège Nicolas UNTERSTELLER se trouve en Moselle-est et est un établissement classé REP, dont l’activité économique fonctionne au ralenti, avec des indicateurs sociaux-économiques de plus en plus dégradés. L’héritage social, économique et culturel de l’époque des houillères demeure, et reste aujourd’hui encore un frein à l’ambition des jeunes et de leurs familles. Cette classe labo, permettant aux élèves et professeurs d’établir et tester des méthodes innovantes, améliore la confiance en soi des élèves, trop souvent méfiants des établissements scolaires dans ce milieu social particulier. Nos élèves profitent à la fois de parcours différenciés, de tutorat, d’évaluations par compétences, du développement intensif de l’oral et du travail en groupe par la mise en place d’une salle dédiée à cette classe labo et des projets fédérateurs.

• 1 académie(s)
• 1 établissement(s)
• 1 classe(s)

POURQUOI ?

- Problème identifié

• Une certaine méfiance vis-à-vis de l’école domine au sein des familles, transmise des parents aux enfants. Cette méfiance, couplée à un manque de confiance ne permet pas aux élèves de s’épanouir au sein d’une classe traditionnelle. Il nous a donc semblé essentiel de favoriser l’échange entre les enseignants et les élèves en passant par une réflexion innovante sur l’évaluation, l’oral et l’organisation pédagogique d’une classe.

• Dans un établissement comme le nôtre, il nous est apparu essentiel de tester de nouvelles pratiques. Avant de les élargir à l’ensemble des classes, nous l’expérimentons dans la classe Labo.

• Par ailleurs, cette démarche s’inspire des travaux proposés par Archiclasse et qui a pu être mis en oeuvre au collège Vincent Van Gogh de Blénod les Pont-à-Mousson.

- Indicateur(s) qualititatif(s)

• méfiance envers l’école
• sentiment d’injustice
• absentéisme
• problèmes comportementaux

QUAND ?

Du 03/09/2018 Au 30/06/2022

COMMENT ?

Au cours des trois années écoulées, nous avons pu mettre en place cette classe labo par :

• une réflexion sur l’évaluation par compétences et par contrat de confiance au collège Nicolas UNTERSTELLER
• une grille d’évaluation commune qui s’est généralisée à l’ensemble des classes de 6ème
• un travail sous la forme de projets
• une salle dédiée offrant aux élèves plusieurs espaces de travail
• une réflexion sur le travail de groupe entre les élèves et entre les enseignants de la classe
• une réflexion pour améliorer l’ambiance et la coopération des élèves (et des enseignants) au sein de la classe
• une réflexion sur la mise en place d’une différenciation pédagogique
• un travail sur le développement du langage oral au service de l’écrit

- Modalités de mise en œuvre

• Ces différents éléments ont été mise en œuvre grâce à des réunions bimensuelles avec une équipe éducative qui est restée la même pour cette classe depuis 3 années.
• Nous avons mis en place davantage de séances en autonomie et en travail en groupe pour ce qui concerne les élèves.
• Au sein du groupe d’enseignants, des moments ont été créés pour mettre la co-animation et la réflexion d’équipe.

QUEL BILAN ?

- Modalités d’évaluation

→ Auto-évaluation de l’action par l’équipe pédagogique

• Bilan pour les élèves :
◦ Une nette évolution a été observée sur l’estime de soi des élèves et sur l’ambiance de classe. Une certaine confiance des élèves envers les enseignants s’est instaurée.
◦ L’évaluation n’est plus une crainte pour cette classe qui a vu son système de notation évoluer. Les différents projets fédérateurs ont permis aux élèves de voir leur motivation s’amplifier.

• Bilan pour les enseignants :
◦ Les réunions bimensuelles ont favorisé des échanges qui étaient initialement difficiles. Les enseignants se sont plus facilement investis dans des projets pouvant paraître lourds.
◦ Une généralisation des pratiques a pu se mettre en place, notamment une grille d’évaluation pour toutes les classes de sixième.
◦ Cette classe labo a permis une ouverture d’esprit vers des méthodes innovantes.
Carte mentale - bilan de l’action

- Indicateur(s) qualitatif(s)

• mise en place d’une certaine confiance, notamment envers les enseignants
• voyant leurs compétences évaluées et valorisées, et n’étant plus seulement jugés sur une note, les élèves n’éprouvent plus de sentiment d’injustice
• la médiation et les tutorats ont permis de résoudre d’éventuels conflits

ET APRÈS ?

Cette démarche a permis aux enseignants concernés de comprendre et d’accentuer le travail en équipe qui les ont amenés à davantage de réflexion sur leurs pratiques. Ce travail, notamment sous la forme de projets, aura incité les enseignants concernés à faire progresser leur enseignement en suivant l’évolution des mentalités dans notre société.

Cette démarche, difficile néanmoins enrichissante, demande une certaine flexibilité dans les attentes des enseignants.

Développement et suite de l’action

Notre « classe labo » continuera cette démarche d’innovation en 3ème, notamment par le développement de la domotique de la serre. Une attention particulière sera portée sur l’organisation spatiale de la salle dédiée uniquement à cette classe labo, notamment par l’apport éventuel de mobilier adaptable. Les principales compétences développées lors des 3 premières années au collège se verront renforcées par l’équipe pédagogiques qui restera, une année supplémentaire, identique. Le Diplôme National du Brevet permettra une étude des résultats de ces élèves et un retour qualitatif des mesures qui ont été testées sur cette classe.

Nous avons d’ores et déjà désigné une classe de 6ème qui suivra cette même démarche que nous souhaitons officialiser par la mise en place de cette fiche innovathèque. Nous pourrons ainsi modifier, améliorer, faire évoluer cette démarche afin de l’adapter aux différents élèves qui en profitent.

Extrait de Innovathèque du 27.04.21

Répondre à cet article