> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Citoyenneté, Développ. durable, Coopération, Philo., Interculturel, (...) > B* Coopérer en REP, c’est la classe, projet du collège REP Vercors de Grenoble (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Coopérer en REP, c’est la classe, projet du collège REP Vercors de Grenoble (Top 32 de la JNI 2020, fiche de 12 p.)

10 mars Version imprimable de cet article Version imprimable

Coopérer en REP, c’est la classe !

Collège REP Vercors Grenoble
Sélectionné dans le Top 32 de la Journée nationale de l’Innovation 2020 :
Thématique S’engager, agir et coopérer pour apprendre
Dominique Dichard Surbled

QUOI ?

Projet de classes coopératives en REP : construire un collectif dans lequel la solidarité permet les progrès de chacun :
4 classes de cycle 3 (6ème), une classe pilote de cycle 4 (5ème).

Les pratiques mises en œuvre :
- le renforcement l’autonomie(plan de travail au sein des disciplines mais aussi interdisciplinaire, métiers d’élèves)
- la prise en charge par les élèves de leur travail et leurs conditions de travail (salle de classe dédiée, conseils coopératifs)
- le développement de l’expression libre(exposés, textes libres) et de l’esprit critique (discussions à visée philosophique)
- le plaisir et le désir d’apprendre (lecture plaisir, travail individualisé)

Quel(s) thème(s) ?
- Bien-être à l’école, climat scolaire, ergonomie des établissements
- Décrochage scolaire
- Réussite scolaire en éducation prioritaire

Quel(s) dispositif(s) ?
- Accompagnement personnalisé
- Actions et projets éducatifs
- Devoirs faits
- Projet d’école/d’établissement

Quelle(s) matière(s) ?
- SCIENCES (MATHEMATIQUES, PHYSIQUE, CHIMIE, SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE)
- LETTRES (français, latin, grec, littérature)
- HISTOIRE-GEOGRAPHIE
- ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE

Quelle(s) compétence(s) ?
- Comprendre, s’exprimer en utilisant la langue française à l’écrit et à l’oral
- Comprendre, s’exprimer en utilisant les langages mathématiques, scientifiques et informatiques
- Les méthodes et outils pour apprendre
- La formation de la personne et du citoyen

Document(s) ou lien(s)
Fiche de synthèse du projet dérogatoire
Expérimentation
Lien avec la recherche :
Laboratoire de linguistique et didactique des langues étrangères et maternelles (LIDILEM) - Université Grenoble Alpes Laboratoire
L’équipe de chercheurs du Lidilem travaille en coopération avec l’équipe éducative sur certains volets de l’expérimentation : les discussions communautés de recherche - philosophique, grammaticale, littéraire - que le laboratoire nous accompagne. Les chercheurs observent et analysent, dans ces cadres éducatifs, les gestes professionnels des enseignants, les habiletés de pensées des élèves. Le partenariat a lieu à travers la mise en place de formations à destination des enseignants ; le recueil de données - vidéo, audio de séances menées en classe ; la participation de l’équipe du collège au séminaire philéduc ; participation au conseil d’administration de Philopolis.

QUI ?

C’est innovant !
Projet de classes coopératives, coordonné par le chef d’établissement, mené par l’ensemble des équipes des classes de sixième et une classe pilote en cinquième.

Mais aussi...
- partage d’expériences en mode coopératif avec l’ensemble des équipes des autres niveaux
- essaimage des pratiques et des outils : développement des conseils coopératifs, Discussions à Visée Philosophique sur trois niveaux, plans de travail disciplinaires en mathématiques, Sciences de la Vie et de la Terre, français, Histoire/Géo dans les autres niveaux également.

L’équipe

Fougeres Sylvie Rédacteur Grenoble
Dichard-Surbled Dominique Rédacteur Grenoble
Arnaud Rachel Rédacteur Grenoble
Blanc-Lanaute Chrystelle Rédacteur Grenoble
Chatain Stephanie Rédacteur Grenoble
Debonnel Anne Rédacteur Grenoble
Ledieu Maxime Rédacteur Grenoble
Mallion Arnaud Rédacteur Grenoble
Arnaud Julie Rédacteur Grenoble
Guironnet Cecile Rédacteur Grenoble
Piat Gersende Rédacteur Grenoble
Rouchon Charlotte Rédacteur Grenoble
Safsaf Abdelkader Rédacteur Grenoble
Senon Sylvie Rédacteur Grenoble
Tortey Guillaume-Benja Rédacteur Grenoble

Les partenaires
ICEM : Formations individuelles et participation au groupe 1er et 2d degré Isère Savoie, à partir du 01/09/17
Lidilem : Equipe de chercheurs suivant les projets du collège
à partir du 01/06/15
CRAP : Formations individuelles à partir du 01/06/17
GFEN : Formation individuelles et d’établisssement à partir du 01/09/18

Nombre d’académie(s) : 1
Nombre d’établissement(s) : 1
Nombre de classe(s) : 5
Nombre d’élève(s) : 113
Nombre d’enseignant(s) : 20
Nombre d’autre(s) participant(s) : 4

OÙ ?

Une action innovante :
- dans un quartier "Politique de la Ville" de Grenoble.
- dans un collège classé REP
- pour une population fragile : près de 63% des élèves sont issus des classes sociales défavorisées. 69% d’élèves sont boursiers dont près de 50 % au taux 3.
- dans un collège où les familles les plus favorisées continuent de scolariser leur enfant : près de 16% chaque année scolaire.

Quel(s) niveau(x) ?
- Collège

Quelle(s) classe(s) ?
- 6EME
- 5EME

Établissement(s)
Académie Établissement Observation
VERCORS, Grenoble

POURQUOI ?

Problème identifié
Pour beaucoup de nos élèves, l’école ne fait pas sens :
- Des difficultés scolaires avérées
- Un environnement social défavorisé
- Un manque d’autonomie et d’estime de soi

Dans les classes :
- Une hétérogénéité des niveaux mais aussi des publics
- Des conditions de travail qui ne sont pas toujours sereines

Face à ces écueils, nécessité de travailler ensemble en différenciant et en s’adaptant.
Depuis cinq ans, l’équipe pédagogique développe des pratiques coopératives visant à créer un environnement scolaire favorable aux apprentissages.
Projet pilote en 2017-2018 qui a permis, grâce à des indicateurs, d’évaluer les bénéfices des actions menées.

Constat : durant leur première année de collège, les élèves perdent l’envie d’apprendre et l’autonomie qu’ils avaient jusqu’à la fin du primaire.
Priorité donnée donc sur ce niveau : développer des pratiques coopératives visant à créer un environnement scolaire plus favorable à l’acquisition des savoirs.

Indicateur(s) quantitatif(s)
Nombre d’élèves de 6ème candidats au CVC par année ; Données établissement à partir du 10/06/20 :1
Nombre de sanctions prononcées pour les 6ème par trimestre ; Données établissement à partir du 10/06/20 : 1%
Nombre de devoirs non rendus par trimestre ; Conseils de classe à partir du 10/06/20 : 1%

Indicateur(s) qualitatif(s)
Rendre les élèves plus autonomes leur permet de ne pas se sentir paniqués, et de ne plus s’enfermer dans l’angoisse de la feuille blanche. Cela leur permet aussi de prendre en compte l’erreur comme un outil nécessaire à toute progression. Ce
positionnement doit se généraliser et perdurer jusqu’au brevet des collèges : des effets bénéfiques se sont faits sentir déjà avec la mise en place des DVP sur trois niveaux.

Source(s) d’inspiration
Article Encourager la persévérance et l’amélioration du climat scolaire grâce aux pédagogies coopératives en REP, Gersende Piat, 2017 : Etude menée en 2016/17 au sein du collège Vercors dans les classes pilotes coopératives et ayant donné lieu à une soutenance de CAFFA. Document de référence pour la mise en place des indicateurs du projet
Livre Apprendre avec les pédagogies coopératives : Démarches et outils pour l’école,
Sylvain CONNAC, 2017 : Source d’inspiration première mais ayant entraîné de nombreuses lectures et formations individuelles et collectives des membres de l’équipe.

QUAND ?
Du 01/09/19 au 30/06/23

COMMENT ?

L’innovation réside dans la mise en œuvre au collège de pratiques existantes dans le 1er degré en les adaptant aux spécificités du 2nd degré (plusieurs matières, plusieurs enseignants) et en créant un environnement global.
La classe de 6ème devient un sas qui permet une transition vers le collège.

Les élèves construisent :
- un groupe,
- une identité de classe,
- une dynamique commune
pour les amener vers le plaisir de travailler et d’apprendre ensemble.

Les différents dispositifs et pratiques se combinent et forment un maillage cohérent qui fait sens pour les élèves, leurs familles et l’équipe éducative.

Modalités de mise en œuvre
Les pratiques et dispositifs déployés dans nos 4 classes de 6ème et dans la 5ème pilotes ont les suivants :
> Lecture plaisir : chaque jour un enseignant lit un extrait d’une œuvre pour le plaisir de suivre une histoire.
> Discussions à Visée Philosophique : tous les 15 jours, une séance d’une heure consacrée au recueil de questions philosophiques et/ou à une discussion qui s’ensuit.
Cette séance est co-animée par 2 enseignants de la classe.
> Conseil coopératif. Une fois par semaine, les élèves discutent :
- du travail au collège dans les différentes disciplines,
- de son organisation,
- de leurs relations entre eux,
- de l’élaboration de projets de classe,
- des plans de travail.
Les élèves
- prennent en charge l’organisation du conseil,
- l’animent,
- soulèvent des problèmes,
- proposent des solutions,
- organisent la prise des décisions.
Ils sont ainsi auteurs de leur vie de collégiens.
> Plan de travail interdisciplinaire :
Une heure hebdomadaire dérogatoire co-animée par deux enseignants.
Ceux-ci recueillent auprès de tous les autres collègues de l’équipe des activités diverses : activités de remédiation, d’approfondissement, d’expression libre, de découverte, d’introduction de chapitre, de rappel.
Les élèves s’organisent sur 3 à 4 semaines pour effectuer les activités obligatoires et facultatives demandées. Ils peuvent travailler seuls et/ou en groupe en fonction de l’activité. C’est lors de cette heure qu’ils apprennent à aider leurs camarades, à comprendre ce que signifie coopérer dans le travail, à analyser (avoir une attitude réflexive sur) les processus mis en œuvre lors de la phase d’apprentissage.
Ils sont également libres de se déplacer au sein de la classe, mais aussi dans l’établissement (CDI, salle informatique....)
- Plan de travail disciplinaire : en français, histoire-géo, SVT et maths, une partie de l’enseignement est réalisée sous forme de plan de travail, ce qui permet l’individualisation des apprentissages afin de permettre à chacun de progresser.

QUEL BILAN ?

Quelles modalités et méthodes d’évaluation ?

- Auto-évaluation de l’action par l’équipe pédagogique
Évaluations périodiques des pratiques en conseil coopératifs de professeurs et d’élèves pouvant donner lieu à aménagement.
Questionnaires à destination des élèves et membres de l’équipe permettant de compléter certains indicateurs quantitatifs et qualitatifs.

- Évaluation interne à l’Éducation nationale
Visite de l’inspecteur référent suite à la labellisation comme projet innovant et dérogatoire (27ième heure).
Avis favorable de la DSDEN sans l’octroi de moyens supplémentaires.

- Évaluation par des chercheurs
Support de thèses : voir document joint.

- Autre évaluation (par des associations, des consultants...)
Le projet s’inscrit dans les objectifs du contrat du même nom : "favoriser la réussite de tous les élèves en individualisant les parcours".

Un certain nombre d’actions du projet de classes coopératives sont déjà mises en place sur plusieurs niveaux : DVP, lecture plaisir. Ces actions ont permis de redonner confiance aux élèves. Organiser sa pensée, argumenter permet aux élèves d’entrer dans l’écrit avec plus d’aisance.

Document(s) ou lien(s)
4 plans de travail

Indicateur(s)
Le constat final sera fourni en 2023

ET APRÈS ?

À retenir
D’ores et déjà, un certain nombre d’effets ont été constatés :
- candidatures au CVC et élection de deux d’entre eux
- moins de sanctions prononcées et prise en compte de la demande des adultes plus facile en matière d’obligation règlementaire.

Suites de l’action
Depuis que le projet a été mis en place sur le niveau des classes de 6ème, il essaime sur d’autres niveaux. Devant le peu d’implication de certains de nos élèves face à leur travail scolaire, il semble intéressant de généraliser le système du "plan de travail interdisciplinaire" en combinant avec les moyens existants.
Dans le cadre de la gestion de la classe, le conseil coopératif fait aussi des émules : résolution dans et parla classe de conflits bénins.
Mais le projet essaime aussi sur d’autres établissements : les enseignants impliqués se trouvent en position de formateurs pour le second degré.

Fiche Innovathèque

Fiche PDF (12 pages)

Répondre à cet article