> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline/ > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Français et Langues) > B* Dans le cadre des TRaAM, une séquence construite avec les élèves sur les (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Dans le cadre des TRaAM, une séquence construite avec les élèves sur les nouvelles fantastiques au collège REP Ronsard de Poitiers

20 mai Version imprimable de cet article Version imprimable

Les travaux académiques mutualisés (TRaAM) : des laboratoires de pratiques numériques (Eduscol)

 

Mickaël Pied : Lire, élire, écrire des récits fantastiques

Professeur de français au collège [REP] Pierre de Ronsard à Poitiers, Mickaêl Pied a mené une séquence autour de la nouvelle fantastique. Les buts poursuivis sont de favoriser l’autonomie et l’investissement des élèves ainsi que de modifier leur regard sur l’écriture. Les élèves sont amené.es à découvrir de nombreux textes, à choisir ceux qui seront étudiés, à s’en inspirer pour écrire une nouvelle fantastique enrichie de photographies prises aux alentours du collège. Moodle et des tablettes numériques sont utilisées pour accompagner le travail, mutualiser les textes et les productions, favoriser l’écriture et la mobilité.

Extrait de cafepedagogique.net du 08.04.19

 

R3FL3TS F4NT4ST1QU3S

Des récits fantastiques à lire, à choisir, à écrire : une séquence co-construite avec les élèves

Le titre de cette séquence, R3FL3TS F4NT4ST1QU3S, dont la graphie s’inspire de la technique du leet speak, fait implicitement écho à plusieurs dimensions explorées lors de cette séquence.

C’est tout d’abord la référence à l’hésitation fondamentale qui fonde le récit fantastique : les expérience étonnantes que vivent les personnages sont-elles la manifestation d’un phénomène surnaturel ou une altération temporaire de leurs capacités sensorielles, cognitives, émotionnelles ? Lors de la découverte de ce titre et de son premier déchiffrement, ce sentiment peut nous traverser furtivement : ai-je bien décodé ce nouveau système d’écriture ? Mon interprétation est-elle la bonne ?

C’est ensuite une référence plus symbolique à l’environnement numérique dans lequel s’inscrit cette séquence : de la lecture au choix des extraits passages jugés intéressants, de leur mise en page au vote pour le choix de celui qui sera étudié en classe, de l’écriture collective à la correction collaborative, l’ensemble de la séquence prend appui sur un texte digital présent mais impalpable, que l’on déroule, corrige, oublie parfois, rectifie et qui se présente dans une version finale sans ratures ni traces apparentes d’une quelconque hésitation. Alors que son élaboration, on le sait bien, ne s’est pas faite sans plusieurs vagues d’améliorations.

C’est, enfin, par le mot "reflets", souligner que les sens, et notamment les perceptions visuelles, sont sans cesse présentées comme mouvantes, changeantes, incertaines dans l’univers fantastique. On pourra alors questionner le thème de la fiabilité des images en combinant une photographie au récit fantastique inventé, qui fournira au lecteur soit des pseudos-preuves de ce que le personnage aura pu voir, soit des images qui viendront, en contrepoint, contredire les impressions du personnage. Tout en en entretenant l’hésitation fantastique.

Cette séquence s’appuie sur un Moodle, bien utile pour centraliser les ressources, les consignes, les liens etc. ; en voici un aperçu :
[...]

Présentation de la séquence

 

R3FL3TS F4NT4ST1QU3S

Lire, étudier et écrire autour des nouvelles fantastiques en laissant plus de place aux choix des élèves

Cet article a été rédigé dans le cadre des TraAM 2017-2018 : littérature, corpus, interprétation : qu’est-ce qu’un texte pour la classe aujourd’hui ?

La page de référence sur éduscol : Les travaux académiques mutualisés (TRaAM) : des laboratoires des pratiques numériques

Présentation du projet : bousculons les habitudes

il s’agit d’une séquence de lecture, d’étude et d’écriture autour des nouvelles fantastiques qui se propose d’inverser les habitudes de travail en classe :

• dans un premier temps, les élèves cherchent les futurs textes du corpus, les lisent, en rendent compte, les délimitent, votent pour ceux qui seront étudiés en classe entière.
• dans un second temps, les élèves, par petits groupes, rédigent une nouvelle fantastique complète intégrant une photographie qui vient en appui du récit.
• enfin, les élèves remédient aux erreurs collectées dans un document collaboratif afin d’obtenir des textes qui respectent les principales normes de la langue écrite.

Organisation du projet

Contexte numérique de l’établissement : collège connecté avec une tablette individuelle par élève, connexion à internet grâce au wifi.

► Cette séquence s’inscrit après celle sur le réalisme, et notamment l’étude de la nouvelle ; voici un aperçu du cours sur Moodle, un espace de cours mis à disposition pour les enseignants et les élèves par l’académie :

Sommaire de la séquence sur Moodle

Description de la séquence

• Découvrez le détail des deux premières séances
Aperçu de deux séances sur Canoprof
Télécharger le détail des deux premières séances

• Découvrez la séquence sous la forme d’un récit web.
Aperçu de la page sur Adobe Spark Page
Télécharger la présentation de la séquence

• Comme une impression...

Toutes les nouvelles devaient être rédigées autour d’un titre imposé : Comme une impression.

Le recours à l’image comme support ou contrepoint de la narration a enrichi les récits de manière parfois inattendue et surprenante : à partir d’une photographie d’un portail, d’une maison, d’un détail du quartier, les élèves ont bâti une histoire et créé un lien avec ces lieux...

Extrait d’une nouvelle

Découvrez les textes de quelques élèves :
Texte du groupe 7
Texte du groupe 9

• Bilan de l’expérience : des élèves plus autonomes, plus investis et un regard sur l’écriture modifié

Les premières séances ont permis aux élèves de devenir plus autonomes : ils devaient organiser leur cahier, prendre des décisions quant aux éléments à prendre en note, gérer le temps à consacrer aux activités dans un temps donné, quitte à terminer chez eux pour respecter le délai imparti.

J’ai pu remarquer que les élèves dont le texte avait été choisi via le vote étaient beaucoup plus investis dans l’analyse ; sans doute car le texte était bien connu d’eux : le vocabulaire ne posait plus question, les structures leur apparaissaientt clairement et lors de nos échanges (pendant la phase de sélection du passage), ils avaient abordé de nombreux points liés au style du passage. Il est désormais clair que la longueur d’avance que leur procurait cette position leur a permis de s’investir davantage lors de l’explication en classe sans grande prise de risque.

Utiliser les rues bien connues du quartier comme catalyseur du fantastique a beaucoup aidé les élèves à s’investir dans l’écriture. Il ne s’agissait plus seulement d’un exercice demandé par l’enseignant mais désormais, d’une contribution collectivement littéraire à l’histoire du quartier.

• Difficultés et pistes pour les dépasser
◦ Des idées pour écrire
Tous les groupes d’élèves ne se sont pas investis dans l’écriture de la nouvelle, par manque d’inspiration souvent : certains ont écrit une vingtaine de lignes quand d’autres ont écrit plusieurs pages
→ Proposer aux élèves moins investis des canevas comportant des idées pour les différentes étapes du récit pour recentrer l’objectif du travail sur l’écriture
◦ Des amorces ou des chutes pour se projeter
Malgré les différentes lectures effectuées, on se rend compte que chez certains élèves, l’inspiration tant attendue n’est pas au rendez-vous
→ Proposer aux élèves les moins inspirés une amorce complètement rédigée ou bien la chute d’une nouvelle pour servir de matériau tremplin

► La démarche suivie lors de cette séquence est transférable à d’autre objets d’étude et il est toujours possible, quel que soit le niveau, de laisser un peu les élèves contribuer aux choix pédagogiques : corpus, textes étudiés, par exemple.

• Supports utilisés, réalisations d’élèves
Fiche élève : Je lis une nouvelle fantastique
Fiche élève : Je choisis un passage d’une nouvelle fantastique
Critères d’écriture d’une nouvelle fantastique
Télécharger le détail des deux premières séances
Télécharger la présentation de la séquence
Texte du groupe 7
Texte du groupe 9

Documents joints
Séquence version accessible PDF
Séquence version accessible (OpenDocument Text)

Auteur
Mickaël Pied

Extrait de ac-poitiers.fr du 03.04.19

Répondre à cet article