> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline/ > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Actions autres ou interdisciplinaires) > B* EPI Lettres et Arts plastiques (et autres disciplines) au collège REP (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* EPI Lettres et Arts plastiques (et autres disciplines) au collège REP Henri Wallon de Divion (Pas-de-Calais)

9 juin 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

EPI : « Culture et création artistiques », Collège [REP] de Divion

Organisation et modalités de fonctionnement :
• une classe de 3ème : 21 élèves
• les disciplines concernées : lettres, et arts plastiques. Trois autres disciplines (mathématiques, éducation musicale, espagnol) sont également concernées à travers les enseignements.
• Les enseignements s’effectuent sur les heures de cours sauf en mathématiques
• intervention d’un poète en atelier (2 déplacements au lycée)
• échanges entre le collège Henri Wallon et le lycée Carnot Bruay-la-Buissière.

La progression élaborée à partir des compétences du socle 2016 propose des croisements disciplinaires qui offrent aux élèves la possibilité d’aborder tous les langages (domaine 1 : les langages pour penser et communiquer). Les enseignements très construits s’appuient sur les compétences des domaines 2 (méthodes et outils pour apprendre) et domaine 5 (les représentations du monde et de l’activité humaine).

Ce projet EPI met en place une véritable pédagogie de projet dans laquelle les élèves trouvent leur place, s’expriment et s’emparent des formes de langages dont ils font l’apprentissage au cours de leur parcours.
Un point fort de ce projet pensé et construit : les enseignantes s’adaptent, font évoluer le projet pour qu’il soit au plus proche des élèves et des opportunités pédagogiques, sans pour autant renoncer aux objectifs d’apprentissage.

Les deux enseignantes (lettres et arts plastiques) mènent dans l’EPI la réalisation de plusieurs projets créatifs et artistiques qui jalonnent l’année en lien avec les apprentissages disciplinaires et le développement de compétences interdisciplinaires par le vecteur de la création artistique et littéraire. Les productions des élèves sont exposées dans le hall de l’établissement.

Un des projets est la réalisation d’une vitrine qui représente le parcours quotidien de l’élève pour venir au collège sous la forme d’un assemblage à l’intérieur d’une boîte.

En Arts plastiques, la réflexion disciplinaire s’appuie sur le point de programme suivant : La présence matérielle de l’œuvre dans l’espace : rapport d’échelle, in-situ, dispositif de présentation, dimension éphémère, espace public.
En lettres, il s’agit d’aborder la poésie dans le monde et dans le siècle - nouveaux regards sur le monde dans la poésie moderne : nouveaux regards. Les élèves ont conçu un sonnet sur leur parcours du quotidien. Ce sonnet devient un des éléments créatifs de la vitrine.
Voir Annexe

La classe, jumelée avec une 2nde du lycée Carnot de Bruay-la-Buissière a pour objectif final la publication d’un recueil de poésie.
La classe du collège a obtenu le label « Ecole en Poésie », étape importante dans la démarche du projet.

Séquence de cours en lettres, sur le thème de la création d’écriture de haïku : une activité interdisciplinaire est menée à partir du chant japonais étudié en éducation musicale.
Cette séance d’1 heure est organisée en trois temps :
1. la lecture des poèmes
2. la correction en groupe
3. la réflexion sur la mise en forme : lanternes, Tomi, Origami, Kakémono...

En présence de 17 élèves, tous aussi impliqués les uns que les autres, la professeure de lettres commence par la lecture des créations des élèves à qui elle demande ensuite d’observer les écarts par rapport aux consignes d’écriture. Ensuite, en binômes, les élèves s’aident pour la correction de leur texte.

Exemples avant correction

Enfin, les élèves se répartissent en groupes ils mutualisent leurs réflexions, leurs idées à propos des supports pour préparer la mise en forme de leur poème en Arts plastiques.
L’enseignante a mis à disposition des élèves des modèles, des fiches pour leur permettre de nourrir leurs propositions. Elle intervient dans les groupes pour des discussions, des apports notionnels ou apporter un regard sur le travail.

Certains élèves rencontrent des difficultés scolaires mais durant cette séance, ils ont été très investis, notamment une élève qui a fait la proposition de traduire son poème en japonais car elle souhaitait travailler sur les formes et les signes.
L’ensemble de la classe est très autonome, prend du plaisir à travailler en groupe. Les élèves apprécient l’interdisciplinarité, ils sont conscients des apprentissages et reconnaissent très volontiers préférer apprendre « comme ça ».

EPI suivi par Olivia Liénart, chargée de mission auprès du SEPIA

Extrait de sepia.ac-lille.fr : EPI du collège de Divion

Répondre à cet article