> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > DECROCHAGE > Décrochage (Positions) > Plan décrochage : les commentaires de la presse nationale (ajouts)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Plan décrochage : les commentaires de la presse nationale (ajouts)

22 novembre 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Dans le sud de la Sarthe, la plate-forme de suivi et d’appui des décrocheurs observe une accélération du phénomène en milieu rural. Dans cette classe de La Flèche, six jeunes tentent de sortir de cette spirale négative.

Extrait de Lacroix.fr du 24.11.14 (article payant) : Le décrochage scolaire s’accentue en milieu rural

anbsp ;

Coup de communication, ou révolution ? Si les idées apportées par le nouveau plan de lutte contre le décrochage scolaire, dévoilé ce vendredi 21 novembre 2014 par Manuel Valls et Najat Vallaud-Belkacem, peuvent séduire, les moyens qui lui sont alloués font douter de son efficacité.

Extrait de lagazettedes communes.fr du 24.11.14 : Le nouveau plan de lutte contre le décrochage peine à convaincre

 

[...] Les partenariats avec les entreprises donnent aussi des résultats significatifs. Depuis deux ans, une association dépendant de la CGPME, l’Agefa PME, parraine 250 élèves en situation de décrochage pour les aider à construire leur projet professionnel. A l’issue des sessions, 85% des jeunes reprennent le chemin de l’école. Que souhaiter de mieux aux décrocheurs ?

Extrait de challenges.fr du 21.11.14 : Comment Vallaud-Belkhacem veut voler au secours des décrocheurs

 

[...] Curieusement, les régions - qui se sont vu confier la formation des décrocheurs et leur insertion, dans le cadre de la dernière loi sur la formation professionnelle du 5 mars 2014 – sont au second plan. Le plan précise toutefois que l’action des plates-formes de suivi et d’appui aux décrocheurs (PSAD) sera "confortée et optimisée", puis coordonnée par les régions à partir du 1er janvier 2015. Elles feront l’objet d’une convention Etat-régions.
Le compte personnel de formation (CPF) sera abondé pour encourager les jeunes en situation de décrochage à réintégrer un cursus de formation. "Cet abondement, organisé par la région, pourra concerner un panel de formations ciblées dans le cadre de la stratégie définie par le service public régional de la formation."
A noter également la quasi-absence des missions locales dans le plan, alors qu’elles sont en charge de la garantie jeunes (elles avaient d’ailleurs mené une action spécifique pour les décrocheurs en 2012). Tout juste sont-elles mentionnées en tant que partenaires du "Système interministériel d’échange d’informations" qui permet de recueillir les données.
Extrait de localtis.info du 21.11.14 : Nouveau plan contre le décrochage : régions et missions locales en deuxième ligne

 

[...] Reste la question de l’enseignement en ligne et du choix des structures pour accueillir les décrocheurs. Sur le premier point, Najat Vallaud-Belkacem confirme qu’il y aura "beaucoup de choses qui passeront par les MOOCs à distance".

Mais l’enseignement plus traditionnel ne sera pas en reste "avec des formateurs qui se déplacent dans les établissements" pour rencontrer les enseignants précise la Ministre.

Pour recevoir les élèves décrochés, le choix a été fait de mettre en place "des structures de remédiation innovantes au sein d’établissements classiques", au moins une par académie. Une nouvelle position par rapport aux habituels "microlycées", ou écoles de la deuxième chance

Extrait de lexpress.fr du 21.11.14 : Il change quoi le plan de lutte contre le décrochage ?

&nbsp

- " Décrochage » : de quoi parle-t-on ?
« Selon le code de l’éducation, un décrocheur est un élève qui quitte un cursus de l’enseignement secondaire sans obtenir le diplôme finalisant cette formation », explique l’Insee dans son étude intitulée France, portrait social de 2013.

Ainsi, tous les jeunes qui ont quitté l’école au niveau du collège, ceux qui ont abandonné leur cursus de baccalauréat ou leur formation en CAP et BEP font partie des élèves qui ont « décroché » d’une formation de l’enseignement secondaire. [...]

Le gouvernement estime que 620 000 jeunes, âgés de 18 à 24 ans, sont dans cette situation en France.

Extrait de lemonde.fr du 21.11.14 : Les décodeurs. Qui sont les jeunes en décrochage ?

 

[...] Elle travaille, Najat. Elle travaille dur. Elle travaille bien. Le problème, c’est qu’elle travaille trop. De journées sur ses dossiers aux soirées, et aux matins, passés de radios en télés, le rythme politique lui confisque peu à peu – c’est fatal – ce contact avec le réel que les déplacements sur le terrain ne peuvent remplacer.

Le résultat de cette cadence infernale, c’est une parole trop linéaire et un verbe techno, terriblement désincarné. Dommage, vraiment dommage, cette déperdition de rayonnement pour cette personnalité lumineuse nourrie par un vécu dont peu de politiques de son niveau peuvent se prévaloir.

Le ron-ron mortifère des annonces de plans ronflants
Entre les rythmes scolaires et l’impossible recrutement des profs pour le 9-3 (la Seine Saint-Denis), le plan gouvernemental pour sauver les décrocheurs peine à apparaître comme un défi essentiel pour l’âme de notre pays. [...]

Extrait de nouvelobs.com du 21.11.14 : Najat Vallaud-Belkacem et les décrocheurs : elle sauve l’honneur de la gauche mais

 

[...] A propos du redoublement, un décret publié jeudi au Journal officiel précise qu’il va devenir une décision « exceptionnelle », en accord avec les parents et entraînant un accompagnement spécifique des élèves. Les articles concernant le redoublement entreront en vigueur à la rentrée 2015. Désormais, il pourra intervenir pour « pallier une période importante de rupture des apprentissages scolaires », avec « l’accord écrit des représentants légaux de l’élève ou de l’élève lui-même, si celui-ci est majeur ». « En cas de redoublement, un dispositif d’aide est mis en place, qui peut s’inscrire dans un programme personnalisé de réussite éducative », selon le décret.

Dans son entretien au Parisien, la ministre a précisé à cet égard que les enseignants « auront une formation au repérage des signes annonciateurs du décrochage et des outils pédagogiques pour y faire face ». « Des référents décrochage seront présents dans chaque établissement (et) le suivi des absences sera amélioré », a-t-elle dit.

Extrait de liberation.fr du 21.11.14 : Vallaud-Belkacem dévoile des mesures contre le décrochage scolaire

Répondre à cet article