> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > Décrochage et absentéisme > Décrochage (Situations locales) > Rentrée en Seine-Saint-Denis : où sont passés les 3 900 écoliers qui, selon le (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Rentrée en Seine-Saint-Denis : où sont passés les 3 900 écoliers qui, selon le rectorat, manquent à l’appel ?

9 septembre 2020 Version imprimable de cet article Version imprimable

Rentrée scolaire : interrogations sur les 4 000 enfants absents en Seine-Saint-Denis
Le retour en classe dans un contexte sanitaire compliqué a poussé certaines familles à scolariser leurs enfants ailleurs, un peu plus tard, voire pas du tout.

[...] Cette année, dans le contexte post-confinement, ils en formulent d’autres : celle de familles à ce point inquiètes du risque d’exposition au Covid-19 qu’elles préfèrent « temporiser » et différer leur rentrée ; ou celle de parents qui ont pu se laisser tenter par un « autre choix de vie », par l’école privée ou par l’école à la maison. Si fuite il y a, « c’est multifactoriel », assurent les enseignants d’une même voix.

Ils expriment aussi une crainte : que des enfants aient définitivement « décroché », « en particulier ces élèves qui vivent dans des squats, des campements ou des hôtels sociaux », relève Catherine da Silva, directrice d’école à Saint-Denis et porte-parole du SNUipp-FSU.

Extrait de lemonde.fr du 09.09.20

 

Rentrée en Seine-Saint-Denis : où sont passés les 3900 écoliers qui manquent à l’appel ?
3900 enfants attendus dans les écoles de Seine-Saint-Denis ne sont pas retournés en classe. C’est cinq fois plus que d’habitude ! Déménagements ou peur du Covid-19 ? L’Education nationale cherche à comprendre.

Mais où sont-ils passés ? Sur les 202 006 enfants attendus dans les établissements scolaires du premier degré en Seine-Saint-Denis en cette rentrée, 3 900 n’ont pas remis les pieds à l’école mardi 1 er septembre, selon le rectorat de Créteil (Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne et Seine-et-Marne). Un problème que redoutait le recteur de l’académie, puisque lors de sa conférence de presse de rentrée le 27 août, Daniel Auverlot avait indiqué que ses services allaient « être très vigilants » quant à la présence de tous les enfants en classe.

Extrait de leparisien.fr du 06.09.20

Répondre à cet article