> Fonctions : ACTEURS et PARTENAIRES > Préfets des études (archives) > B* Les préfets des études (ECLAIR), 2 témoignages du collège Jules Ferry de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Les préfets des études (ECLAIR), 2 témoignages du collège Jules Ferry de Woippy (expérimentation terminée)

12 novembre 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Les préfets des études (ECLAIR), 2 témoignages
(expérimentation art.34)
Expérimentation 34 terminée

Collège Jules Ferry
25 rue du Fort Gambetta, 57140 Woippy
Site académique
Auteur : Christine Bouchez
Mél : christine.bouchez@ac-nancy-metz.fr

Deux préfets des études en Réseau ECLAIR témoignent :
- Un premier préfet fait le lien avec les écoles primaires du Réseau pour permettre un apprentissage continué de la citoyenneté. Des outils communs sont mis en place et des objectifs communs sont fixés (lutte contre les absences et les retards, contre les incivilités, respect des locaux et de l’environnement, formation à la sécurité, formation aux gestes de premiers secours).
Au collège, une action intitulée : « Une classe, une association » permet d’avancer dans l’apprentissage de la citoyenneté. Le même préfet a plus spécialement la charge le dispositif « Passerelle » : il allie tous des domaines d’actions préconisés dans le vademecum des missions des préfets :
• Assurer un suivi individualisé des élèves
• Décloisonner les dimensions éducative et pédagogique
• Organiser une continuité des apprentissages
• Développer les liens et diffuser les informations
• Renforcer les relations avec les parents d’élèves
• Collaborer avec les partenaires
• Evaluer, communiquer.
La « Passerelle » concerne les collégiens qui enfreignent le plus les règles de vie, de respect et de citoyenneté et qui amènent un réel dysfonctionnement de la classe. L’élève est sorti de sa classe durant une semaine et il a un emploi du temps spécifique. Il est donc essentiellement pris en charge individuellement par différents adultes du collège : le préfet des études, des assistants pédagogiques, l’assistante sociale, la documentaliste, des professeurs et aussi parfois le COP et la psychologue scolaire.

- Un deuxième préfet est en charge du suivi pédagogique de l’acquisition des compétences et des connaissances du socle commun au collège Ses missions :
• le suivi pédagogique de l’acquisition des compétences et des connaissances du socle commun au collège
• la définition des moments importants d’évaluation des compétences du S3c et leur mise en oeuvre avec les équipes disciplinaires (y compris les assistants pédagogiques).
• La rechercher des items non travaillés ou peu travaillés. Comment les évaluer ? Par qui ?
• Le lien avec le CM2 et le palier 2 du S3c. Comment remédier aux compétences non acquises : accompagnement éducatif (avec PPRE) ?
Chaque discipline a renseigné un document dans lequel elle fait figurer les items du socle qu’elle s’engage à travailler et à évaluer de la 6ème à la 3ème. Des moments-forts sont retenus : oral histoire des arts en 3ème, oral de restitution du stage de 3ème...

Plus-value de l’action
Des témoignages d’enseignants au cœur du sujet.

Nombre d’élèves et niveaux concernés
Le préfet des études qui s’occupe du dispositif "passerelle" gère des élèves qui, au collège, enfreignent le plus les règles de vie, de respect et de citoyenneté et qui par leur comportement perturbateur amènent un réel dysfonctionnement de la classe et même parfois de l’ensemble de la communauté éducative.

A l’origine
Mise en place par l’Education Nationale en réseau ECLAIR des préfets des études. Leurs missions sont définies par les textes.

Objectifs poursuivis
Objectifs communs d’éducation à la citoyenneté :
+ Lutte contre les absences et les retards,
1- Je fais le lien avec les écoles primaires du Réseau pour permettre un apprentissage continué de la citoyenneté.
+ Lutte contre les incivilités entre enfants et envers les adultes,
+ Respect des locaux et de l’environnement, Formation à la sécurité,
+ Formation aux gestes de premiers secours
2- Au collège, l’apprentissage de la citoyenneté s’ouvre sur les citoyens que seront demain nos collégiens avec une action intitulée : « Une classe, une association ».
3- Le dispositif « Passerelle » En tant que préfet des études, j’ai plus spécialement la charge du dispositif « Passerelle ». Ce dispositif allie tous des domaines d’actions préconisés dans le vademecum des missions des préfets :
• Assurer un suivi individualisé des élèves
• Décloisonner les dimensions éducative et pédagogique
• Organiser une continuité des apprentissages
• Développer les liens et diffuser les informations
• Renforcer les relations avec les parents d’élèves
• Collaborer avec les partenaires
• Evaluer, communiquer.

Description
2 préfets des études témoignent.

Modalité de mise en œuvre
Comment fonctionne la Passerelle ? L’élève est sorti de sa classe durant une semaine et il a un emploi du temps spécifique. Il est donc essentiellement pris en charge individuellement par différents adultes du collège : le préfet des études, des assistants pédagogiques, l’assistante sociale, la documentaliste, des professeurs et aussi parfois le COP et la psychologue scolaire. La famille de l’élève pris en charge est reçue au début et à la fin de la session.

Trois ressources ou points d’appui
Appui de la Direction et une certaine liberté d’actions.

Difficultés rencontrées
La difficulté consiste dans la nouveauté de cette mission. Aucune expérience précédente n’a été tentée, il s’agit d’inventer.

Moyens mobilisés
Moyens ECLAIR

Partenariat et contenu du partenariat
Avec le LP des métiers du bâtiment à MONTIGNY-LES-METZ

Evaluation
• écoute
• développement de l’expression de soi à l’écrit et à l’oral
• développement de la connaissance de soi - prise d’initiatives

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Les compétences sont travaillées puis évaluées : ⇒ Au sein des disciplines enseignées ⇒ Au sein d’ateliers scientifiques ou culturels ⇒ A l’occasion de moments forts : oral d’Histoire des Arts (HDA), rapport de stage oral en 3ème, actions menées dans le cadre du PDMF ou du CESC, etc. Tous les personnels éducatifs du collège participent à l’acquisition de compétences : ⇒ professeurs ; ⇒ direction ; ⇒ vie scolaire ; ⇒ assistants pédagogiques ; ⇒ infirmière ; ⇒ documentaliste ; ⇒ COP ; Etc. Tous les items sont évalués au minimum une fois (ce qui est d’ailleurs exceptionnel) au cours des 4 années passées au collège pour chaque élève.

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves : On constate que + de 80% des items du socle sont travaillés chaque année passée au collège. C’est en 3ème (année de validation du livret de compétence) que quasiment tous les items sont travaillés (97/98). Les piliers les plus déséquilibrés sont les piliers 4 et 6, ils sont essentiellement travaillés en classe de 3ème et beaucoup moins les années précédentes.
- Sur les pratiques des enseignants : Le préfet constitue une personne ressource qui accompagne ou impulse des actions en fonction de la demande institutionnelle, des besoins des collègues sans déborder sur les prérogatives des professeurs dans leurs disciplines.
- Sur le leadership et les relations professionnelles : Les 2 préfets, qui restent à part entière des professeurs, n’ont pas de difficultés relationnelles avec leurs collègues. Ils sont bien sûr amenés à solliciter, demander la coopération des collègues pour mener à bien leur tâche. Pour la Passerelle par exemple, des procédures de communication ont été créées. Quand elles ont du mal à être suivies, le contact direct et verbal demeure toujours un vecteur facilitant le travail.
- Sur l’école / l’établissement : Cette mission constitue une façon différente de travailler pour nos élèves, de changer d’échelle : de sa discipline à une vision et une réflexion plus globales sur l’organisation de l’école.
- Plus généralement, sur l’environnement : Perception du préfet des études qui change.

Extrait du site Expérithèque : Les préfets des études (ECLAIR), 2 témoignages

Répondre à cet article