> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline/ > Actions locales au LYCEE > Lycée (Lettres et Langues) > B* Action culturelle en direction des élèves d’une classe FLE au lycée des (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Action culturelle en direction des élèves d’une classe FLE au lycée des métiers ECLAIR Alfred Sauvy de Villelongues-Dels-Monts (Pyrénées Orientales)

24 juin 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Les FLE de l’humour

Lycée des métiers [ECLAIR] Alfred Sauvy
Château Lagrange, 66740 Villelongue-dels-Monts
Site du lycée
Auteur : Casier Françoise
Mél : ce.0660026v@ac-montpellier.fr

Ce projet est mis en place, au sein des cours de Français Langue Seconde avec un groupe d’élèves, tous niveaux confondus (CAP et BAC PRO), dont le français n’est pas la langue maternelle. Face aux clivages culturels et aux disparités entre l’apprentissage de l’écrit et de l’oral, le théâtre est utilisé comme outil pour débloquer la parole, dédramatiser l’apprentissage d’une langue et faciliter l’intégration scolaire, professionnelle et sociale d’élèves allophones en les rendant acteurs, aux deux sens du terme, de leur formation. Tout en améliorant leurs compétences en langue française, les élèves présentent leur pays d’origine, découvrent la culture française et se documentent sur la francophonie au travers de recherches, exposés, exercices d’improvisation, apprentissage de textes, travail de mise en scène.

Chacune de ces deux années se clôture par une participation au festival « Scène de partage » où les élèves sont amenés à se produire en binôme avec des natifs. A ces représentations annuelles viennent se greffer d’autres actions ponctuelles liées à l’ouverture culturelle.

Nombre d’élèves et niveaux concernés
Seconde et Terminale CAP / Seconde, Première et terminale BAC PRO, soit 15 élèves

A l’origine
- Progrès d’élèves allophones ayant participé à un module théâtre en Accompagnement Personnalisé
- Mise en place de séances de FLE/FLS en AP
- Recherche de solutions alternatives pour pallier les lacunes de ces élèves dont le français n’est pas la langue maternelle
- Disparités entre l’apprentissage de l’écrit et celui de l’oral
- Clivages culturels

Objectifs poursuivis
- -Réduire les écarts de performance scolaire entre les territoires et les publics
- Compléter la validation du socle commun
- Favoriser l’adhésion des élèves allophones, quel que soit leur niveau, aux différents apprentissages
- Renforcer l’ambition de chaque élève quelles que soient ses origines
- éduire les disparités de maîtrise de l’oral pour réduire les inégalités scolaires, professionnelles et sociales
- Débloquer la parole par l’interprétation théâtrale pour améliorer les compétences d’oral
- -Utiliser la pratique théâtrale, activité ludique, comme outil pour accélérer l’intégration de ces élèves dans le groupe-classe, l’établissement et la société
- Bâtir un espace de solidarité fondé sur les principes d’humanisme, de démocratie et de respect de la diversité des cultures et des langues
- Exprimer les singularités de son héritage culturel dans le respect de l’autre et de sa culture
- Promouvoir l’ouverture culturelle et artistique afin de favoriser un égal accès des élèves à la culture
- Sensibiliser les élèves allophones à l’univers du spectacle vivant

Description
Projet mis en place en cours de Français Langue Seconde afin d’améliorer les compétences en langue, de favoriser l’ouverture culturelle et de faciliter l’intégration scolaire, professionnelle et sociale des élèves allophones, grâce à l’utilisation
du théâtre comme outil ludique de déblocage de l’oral.

Modalité de mise en œuvre
- Recensement des élèves allophone du lycée
- Mise en place de deux heures hebdomadaires de FLS où les élèves issus de classes différentes sont retirés des cours de l’emploi du temps : l’une de ces deux heures est consacrée au projet avec la participation d’une intervenante en théâtre ;
l’autre est davantage axée sur les apprentissages liés aux compétences de scolarisation

Moyens mobilisés
- Sensibiliser l’ensemble de l’équipe éducative à la nécessité de cet enseignement
- En faire une priorité aussi bien pour les élèves que pour les enseignants
- Présence d’une intervenante extérieure
ntégrer les familles au projet
- Médiatiser nos actions (articles et photos dans la presse, site internet du lycée,...)

Partenariat et contenu du partenariat
Intervention d’une comédienne marionnettiste : Catherine LAURENT 5abricot communication)

Evaluation
- Baisse de l’absentéisme
- Amélioration des résultats scolaires (enseignement général + enseignement professionnel)
- Taux de réussite aux différents diplômes en langue française et aux diplômes de l’Education Nationale

Documents
=> Les FLE de l’humour : Présentation du projet
Présentation de l’action (diaporama)

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
- Evolution des résultats des exercices oraux (d’initiation théâtrale, jeux de rôle) et écrits (étude de langue, expression)
- Réussite et succès des représentations théâtrales et de l’exposition
- Résultats de la Participation au concours « Dis-moi dix mots »

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves :
• Développement de la confiance en soi face à l’appréhension de prendre la parole devant des natifs
• Assurance dans l’entreprise des démarches administratives
• Augmentation d’autonomie et de prise d’initiative
• Facilité d’insertion scolaire, sociale et professionnelle
- Sur les pratiques des enseignants :
• Le fait d’enseigner autrement et le recours à une pédagogie différenciée
• La complémentaires et le fait d’être beaucoup plus à l’écoute des élèves afin de créer un climat de confiance
• L’engagement des équipes pédagogiques à intégrer les élèves allophones malgré leurs grandes difficultés
- Certification en FLE
- Sur le leadership et les relations professionnelles :
• Facilités d’accès aux stages des élèves allophones

Extrait du site Expérithèque : Les FLE de l’humour

Répondre à cet article