> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES (en EP) > DISCIPLINES (doc. généraux) > Disciplines : LANGUE(S) et LETTRES, (doc. généraux) > Langue(s) et Lettres (Etudes, Dossiers et Guides) > Aimer lire dès la petite enfance aide à réussir en ... mathématiques ; rôle du (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Aimer lire dès la petite enfance aide à réussir en ... mathématiques ; rôle du milieu socioéconomique (étude québécoise)

11 décembre 2013

Aimer lire dès la petite enfance aide à réussir en ... mathématiques (étude québécoise)

"Les habitudes de lecture des enfants sont étroitement liées non seulement à leur réussite en français, mais aussi à leur réussite à l’épreuve obligatoire de mathématique", du moins pour les garçons. C’est l’une des données d’une "étude longitudinale du développement des enfants du Québec" qui vient d’être mise en ligne. Elle montre que "le fait de lire des livres et de raconter souvent des histoires aux enfants dès leur jeune âge [17 mois] est non seulement lié à un rendement plus élevé en lecture, mais aussi à une meilleure performance en sciences et en mathématiques" et les enfants qui feuilletaient des livres de leur propre initiative à deux ans et demi "sont relativement plus nombreux à réussir l’épreuve de mathématique de la fin du primaire".

L’étude établit en revanche une corrélation négative avec "le nombre d’heures hebdomadaires d’écoute de la télévision vers l’âge de 29 mois", ce qui donne à penser que "cette activité réduit l’exposition de l’enfant à des sources de stimulation essentielles à un moment crucial de son développement". Il en va de même pour les enfants qui passent six heures ou plus par semaine à naviguer sur Internet, à moins qu’il ne s’agisse d’activités faites pour l’école.

L’Institut de la statistique montre que "les garçons et les filles sont tout autant susceptibles d’avoir réussi l’épreuve" et que la langue de passation de l’épreuve, anglais ou français, le statut d’immigrante de la mère, la composition de la famille ne permettent pas "de distinguer les élèves qui ont réussi de ceux qui ont échoué", ce qui n’est pas le cas du milieu socioéconomique. De plus, "la réussite à l’épreuve de mathématique est étroitement associée au rendement global de l’élève ainsi qu’à son rendement dans d’autres matières" et "les enfants qui se sentent plus compétents en lecture réussissent mieux, non seulement en français mais aussi en mathématiques (...) En outre, les enfants de sixième année qui rapportent être plus proches de leur père, et, dans une moindre mesure, de leur mère, ceux ayant des parents valorisant davantage le rendement scolaire ou ceux dont les parents ont des aspirations scolaires plus élevées pour eux présentent un meilleur taux de réussite en mathématiques."

Extraits

p. 4
[...] Par contre, les enfants vivant dans un ménage défavorisé sur le plan socioéconomique sont relativement moins nombreux à avoir réussi l’épreuve de mathématique, quel que soit l’indicateur retenu (niveau de scolarité de la mère, activité des parents, niveau de revenu du ménage, indice composite du statut socioéconomique) (tableau 1). Les enfants des milieux socioéconomiques moins favorisés se distinguent avec un taux de réussite avoisinant les 60 %, tandis que les enfants de niveaux socioéconomiques moyens ne se distinguent pas des enfants
des milieux les plus favorisés.

p. 12
[...] On peut y voir que comparativement aux élèves fréquentant une école publique située dans un milieu socioéconomique moyen ou favorisé, ceux fréquentant une école située dans un territoire considéré comme défavorisé présentent un taux de réussite plus faible à l’épreuve obligatoire de mathématique (78 % et 85 % contre 65 %). La différence entre les enfants des milieux les plus favorisés et ceux des milieux moyens n’est pas statistiquement significative.

"Les facteurs liés à la réussite à l’épreuve obligatoire de mathématique en sixième année du primaire : un tour d’horizon" (28 pages)

Cette étude est mentionnée par le RIRE.

Extrait du site de ToutEduc du 10.12.2013 : Aimer lire dès la petite enfance aide à réussir en ... mathématiques (étude québécoise)

Répondre à cet article