> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales au LYCEE > Lycée (Travail et Evaluation par compétences) > B* L’accompagnement personnalisé en Seconde au service de l’acquisition des (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* L’accompagnement personnalisé en Seconde au service de l’acquisition des compétences au lycée prioritaire Victor Hugo à Besançon

9 avril 2013 Version imprimable de cet article Version imprimable

L’accompagnement personnalisé en Seconde au service de l’acquisition des compétences
Expérimentation art.34

Lycée général et technologique Victor Hugo [lycée Espoir Banlieue]
1 rue Rembrandt, 25052 Besançon

Résumé du projet
L’équipe enseignante s’est mobilisée pour cette deuxième année d’expérimentation sur la mise en projet des élèves, en leur proposant, après une première période d’apport méthodologique, deux activités ambitieuses au choix : d’une part, l’écriture et l’interprétation d’une pièce de théâtre, à partir d’un travail interdisciplinaire avec les SVT ; d’autre part la réalisation en espagnol d’un journal télévisé.

Personnes – ressources
Partenaires appartenant au système éducatif : professeurs documentalistes
Partenaires extérieurs : metteur en scène de la Compagnie Teraluna

Sommaire

- Déroulement de l’action
▪ Intentions pédagogiques
▪ Descriptions des différentes étapes
- Analyse de l’action
▪ Evaluation et ressenti des élèves
▪ Evaluation et ressenti des enseignants ..
- Bilan final et perspectives

- 11 annexes
▪ Aide méthodologique : prise de notes
▪ Tableau général du projet théâtre/SVT
▪ Capacités en SVT dans le projet théâtre
▪ TP1 SVT
▪ TP4 SVT
▪ Première séance d’écriture
▪ Une séance d’écriture de l’Acte II
▪ Le texte complet de la pièce « La journée du loup »
▪ Affiche documentaire sur le loup
▪ Idem
▪ Résultats d’enquête sur l’AP auprès des élèves

Le déroulement de l’action - Intentions pédagogiques

- Diagnostic préalable
▪ Beaucoup d’élèves de seconde ne voient pas l’intérêt de l’AP quand il ne consiste pas en une simple aide aux devoirs.
▪ Or les quelques disciplines enseignées par les collègues qui font l’AP dans une classe ne permettent pas de couvrir les besoins des élèves en matière d’aide aux devoirs, chaque collègue n’étant finalement vraiment compétent que dans sa propre discipline.
▪ Il semble donc qu’une aide réelle doive partir des différentes spécialités des professeurs de l’équipe, en l’occurrence pour l’année scolaire 2011/2012 les mathématiques, les SVT, l’espagnol et le français, et que ce soit à chacun de proposer un projet original dans sa discipline ou en interdisciplinarité pour relancer la motivation des élèves pour les apprentissages scolaires en général.
▪ L’interdisciplinarité entre le français et la SVT est assez peu travaillée et mérite sans doute une exploration.
▪ Pour le projet en espagnol, l’idée de départ est que les élèves ont de plus en plus de mal à s’exprimer en classe (crainte du jugement, problème d’image...) et que c’est un véritable obstacle à l’apprentissage qui doit reposer sur l’échange et se nourrit de l’erreur qu’il faudra dépasser.

- Motifs et motivations à agir
Il s’est agi, pour l’équipe enseignante, de relever le « défi de l’AP ».
▪ D’abord auprès des élèves, pour leur montrer que ces deux heures pouvaient être vécues comme un espace de liberté et de choix, en rapport avec le travail sur des capacités transversales ou disciplinaires.
▪ Ensuite auprès des enseignants qui doutent d’être en capacité d’innover.
▪ Enfin le désir de travailler en interdisciplinarité est resté un moteur pour cette expérimentation.

- Objectifs visés
▪ redonner du sens à l’AP
▪ embarquer les élèves dans des projets d’envergure permettant l’apprentissage de capacités transversales travaillées durant l’année par toute l’équipe enseignante de la seconde sans note : respect des consignes (1), l’implication dans le travail (2), implication dans le groupe (3), l’aptitude à l’autonomie(4) et l’analyse critique de son travail (5)
▪ réinvestir l’apprentissage de capacités transversales cognitives identifiées lors de la 1° année d’expérimentation : mettre en relation connaissances et informations (A), extraire des informations d’un texte, d’un énoncé ou de consignes (B), extraire des informations dans un graphe ou un tableau (C), faire preuve de logique et utiliser des
connecteurs (D), faire preuve d’esprit cri ;que et argumenter une opinion (E), communiquer avec soin (F)
▪ initier les élèves aux méthodes en vigueur en TPE ( choix, questionnement, organisation, production...)
▪ permettre une recherche individualisée sur l’orienta ;on

Effets attendus
▪ La remotivation d’élèves apparus dès le début d’année comme décrocheurs.
▪ L’amélioration des performances dans les capacités et compétences transversales en AP et dans les disciplines.
▪ L’amélioration du sens donné aux apprentissages et aux évaluations chiffrées ou non.
▪ Une orientation plus concertée et plus en adéquation avec les aptitudes des élèves.
[...]

Bilan final et perspectives
L’expérimentation de l’AP par le travail sur les capacités, pendant cette deuxième année, semble avoir déplacé l’intérêt des élèves et des professeurs sur les capacités transversales comportementales : respect des consignes (1), l’implication dans le travail (2), implication dans le groupe (3), l’aptitude à l’autonomie(4) et l’analyse critique de son travail (5), et placé plus au second plan les capacités cognitives travaillées l’année précédente : mettre en relation connaissances et informations (A), extraire des informations d’un texte, d’un énoncé ou de consignes (B), extraire des informations dans un graphe ou un tableau (C), faire preuve de logique et utiliser des connecteurs(D), faire preuve d’esprit critique et argumenter une opinion (E), communiquer avec soin (F). Il semble donc que l’AP ouvre un champ d’exploration intéressant sur les savoir‐être des élèves et dépasse la seule mise en jeu des savoirs et des savoir‐faire.
Belle ouverture pour des équipes de professeurs qui voudraient proposer à leurs classes de seconde des projets alliant leurs disciplines avec d’autres, et avec des activités considérées encore souvent extrascolaires, comme le théâtre ou la vidéo, offrant aux élèves la possibilité d’apprendre autrement.

Rapport final (38 pages)

 

Fiche Expérithèque 2011

Fiche académique : présentation
Rapport d’étape (44 pages)

Répondre à cet article