> PILOTAGE, MIXITE SOC., ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION... > Mixité sociale et Carte scolaire > Mixité sociale et Carte scolaire (Positions d’associations, journalistes, (...) > Le programme CLAIR se substituerait-il en fait aux réseaux de réussite (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le programme CLAIR se substituerait-il en fait aux réseaux de réussite scolaire (RRS) ?

13 avril 2010 Version imprimable de cet article Version imprimable

C’est ce que pourrait laisser croire le résumé que TV5monde.fr donne des mesures annoncées par Luc Chatel lors de la clôture des états généraux de la sécurité à l’école (5ème orientation).

 

Des actions ciblées dans les établissements les plus exposés à la violence
"Depuis trente ans, les dispositifs de soutien aux établissements en difficulté se sont multipliés, enchevêtrés, sans toujours être évalués : établissements sensibles, zones violences, réseaux de réussite scolaire, sans évoquer les onze systèmes indemnitaires au sein de l’éducation prioritaire", a relevé Luc Chatel. Un nouveau programme baptisé Clair (collèges et lycées pour l’ambition, l’innovation et la réussite) destiné à l’aide et au soutien des établissements en difficulté pourra se substituer aux dispositifs coexistants. Expérimenté dès la rentrée 2010 avant d’être généralisé à la rentrée 2011, il sera mis en place à partir d’une nouvelle cartographie des établissements en difficulté.

Extrait de tv5.org du 12.04.10 : Luc Chatel retient cinq pistes d’actions face à la violence à l’école

 

Voir les précédents articles sur le programme CLAIR et le lien avec l’éducation prioritaire

 

Note du QdZ : Le ministre ayant annoncé que le programme Clair "se substituerait aux dispositifs existants", certains observateurs en ont conclu que les RAR faisaient partie de ceux-ci, puisque le communiqué officiel faisait référence aussi à l’évaluation en cours des RAR.
Le QdZ pour sa part pensait plutôt que ces "dispositifs existants" regroupaient les différentes listes d’établissements établies depuis 1992 : établissements sensibles, établissements du plan violence.

Le résumé de tv5.org lance implicitement une nouvelle hypothèse : le programme Clair aurait pour objectif non seulement de mettre de la cohérence dans les dispositifs de lutte contre la violence mais aussi du même coup de supprimer les réseaux de réussite scolaire (RRS) en ne conservant que les RAR, dont la carte aurait été revue après évaluation.

Cette interprétation de l’annonce plus qu’ambiguë du ministre pourrait s’appuyer sur plusieurs indices :
- depuis plusieurs années, l’éducation prioritaire n’est évoquée par le ministère que par le biais des RAR, les RRS ayant quasiment disparu du discours officiel ;
- la "Lettre de l’éducation prioritaire", publiée par la DGESCO le même jour que le communiqué du ministre, envisage le renouvellement prochain des contrats de RAR mais renvoie de manière plus vague l’évolution des contrats et objectifs des RRS aux "modalités prévues dans chaque académie".
- dans cette hypothèse, les RAR pourraient éventuellement servir de banc d’essai pour l’expérimentation du libre choix des équipes par le chef d’établissement.

A en juger par la diversité des interrogations qu’il suscite, le programme CLAIR manque décidément de... clarté.

Répondre à cet article