> 10 - AGENDA > 51- Archives > Revue de presse : archiv. 2008-2001 (non classées en rubriques (...) > Revue de presse. Archives 2008 à 2004 > année 2004 > décembre > 20/12 - Une enseignante de ZEP en Angleterre (Week-end)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

20/12 - Une enseignante de ZEP en Angleterre (Week-end)

20 décembre 2004 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait de « Week-end » du 20.12.04 : une enseignante de ZEP en Angleterre

Une bourse pour Nadira Dooreemeah, enseignante de la ZEP à l’Ile Maurice.

Boursière de la Commonwealth Scholarship Commission, Nadira Dooreemeah représentera le pays lors d’une formation, le Education Leadership Programme (ELP), destiné aux professionnels de l’éducation, en Angleterre, en janvier prochain. Six candidats des pays du Commonwealth ont été sélectionnés pour cette deuxième édition du ELP. Et Maurice y sera représentée pour la première fois.

Pour la récipiendaire, cette formation, qui durera trois mois, sera l’occasion de mettre ses nouveaux acquis au service des enfants de la Camp-Levieux GS, école de la Zone d’Education Prioritaire. C’est aussi le travail effectué auprès de ses élèves de la sixième et de la quatrième, au cours de ces deux dernières années, qui a retenu l’attention du panel de la Commonwealth Scholarship Commission. Enseignante depuis 25 ans dans le secteur primaire, Nadira Dooreemeah connaît bien les élèves ayant des difficultés d’apprentissage. Pour inciter ses élèves de la quatrième à s’intéresser davantage à la lecture et à l’écriture, elle a dû développer divers moyens artistiques à vocation pédagogique, comme le théâtre, le chant entre autres. Ses initiatives ont, dit-elle, rapporté des fruits, puisque les élèves ont appris à maîtriser des mots nouveaux à travers des poèmes.

Autre initiative de Nadira Dooreemeah : la mise sur pied d’une chorale au sein de l’établissement primaire. "Je suis convaincue qu’il faut donner des moyens aux enfants de la ZEP de se revaloriser dans le milieu scolaire. Ce sont des enfants qui ont des capacités qui méritent d’être développées et encouragées. Chaque enseignant est appelé à s’investir un peu plus lorsqu’il s’agit de ces enfants, lesquels ont des besoins spécifiques", explique la récipiendaire de l’ELP. D’ailleurs, dit-elle, "quand on travaille dans une école de la ZEP, nous sommes confrontés à des élèves qui ont des problèmes sociaux et familiaux, qui dépassent alors l’aspect académique. Donc, en tant qu’enseignants nous sommes appelés à intervenir d’une façon ou d’une autre pour encadrer ces enfants." C’est ainsi qu’il n’est pas rare que Nadira Dooreemeah se retrouve dans les couloirs des appartements de la NHDC où réside la majorité de ses élèves, après les heures de classes, pour mieux comprendre la situation de ceux-ci.

Répondre à cet article