> EDUCATION PRIORITAIRE > EDUC. PRIOR. Les 8 types de documents > Educ. prior. (Positions) > Educ. prior. Positions de chercheurs et ex-responsables du MEN > Pierre Merle, dans un billet critique sur le doublement des salaires des (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Pierre Merle, dans un billet critique sur le doublement des salaires des enseignants, fait des propositions sur l’éducation prioritaire

28 septembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Doubler le salaire des enseignants : bénéfices et travers d’une proposition électorale

La proposition d’A. Hidalgo de multiplier par deux le traitement des enseignants a le mérite de substituer une question salariale centrale aux fausses solutions des Zemmour et autres consorts. Elle a cependant le travers d’occulter bien d’autres questions éducatives, tout aussi incontournables, et dont il n’est pas possible de faire l’économie en ce début de campagne présidentielle.

[...] Les enseignants méritent une augmentation salariale substantielle, mais tout autant une considération sociale trop souvent malmenée et une réflexion sur les modalités de mise en œuvre des réformes. Le sentiment de « perte de sens » est particulièrement élevé parmi le personnel de l’éducation nationale : 43 % déclarent être confrontés « très fréquemment » à un sentiment d’absurdité, contre 27 % des agents en poste hors éducation nationale (Nos Services publics, Perte de sens et les agents du service public, septembre 2021).

D’autres questions essentielles seraient aussi à considérer. Faut-il doubler les salaires des enseignants ou plutôt augmenter le nombre de postes mis au concours de façon à réduire le nombre d’élèves par classe et améliorer ainsi à la fois les conditions de travail des élèves et celles des professeurs ? Ne faut-il pas mener une réflexion sur les pratiques pédagogiques les plus efficaces et les modalités de formation des professeurs ? Ne plus affecter les jeunes enseignants dans les établissements de l’éducation prioritaire dont les conditions d’enseignement sont les plus éprouvantes ne devrait-il pas être un objectif majeur de l’organisation des carrières enseignantes ? Ne faudrait-il pas d’abord augmenter sensiblement les primes perçues par les enseignants en poste dans l’éducation prioritaire afin de stabiliser les équipes pédagogiques ? Une politique de mixité sociale des établissements, par exemple celle menée avec succès avec la création de secteurs multi-collèges (Grenet et al., 2021, Rapport IPP, n°31), ne devrait-elle pas être mise en œuvre pour réduire les ghettos scolaires néfastes à la réussite des élèves défavorisés ? Source de mixité scolaire si elle bien conçue, la politique du logement social ne devrait-elle pas être également une priorité lorsque le développement du sans-abrisme est un obstacle à la réussite scolaire ? Etc.

Extrait de blogs.mediapart.fr/pierre.merle du 23.09.21

Répondre à cet article