> LES POSITIONS DE l’OZP > Education prioritaire : les déclarations de Marc Douaire reprises par la (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Education prioritaire : les déclarations de Marc Douaire reprises par la presse

25 novembre 2020 Version imprimable de cet article Version imprimable

Les déclarations de Marc Douaire au Café pédagogique puis sur le site de l’OZP ont été largement reprises par plusieurs organes de presse.

AEF
Éducation prioritaire : "Vouloir sortir d’une carte de l’éducation prioritaire constitue une rupture profonde" (OZP)
"Rien ne vient fonder les raisons de ce ’remodelage’", estime Marc Douaire à propos de l’expérimentation dévoilée ce lundi par le MEN en vue de réformer le pilotage de l’EP (lire sur AEF info). Pour le président de l’OZP, "vouloir sortir d’une carte de l’éducation prioritaire constitue une rupture profonde" tout comme le fait de "passer d’une logique de politique territorialisée à une politique d’établissement". Au-delà, il pointe une "volonté d’effacement des mesures de priorisation en faveur des ghettos urbains au profit des territoires ruraux et de l’enseignement privé".

Extrait de aefinfo.fr du 23.11.20

 

Libération
Réforme des REP : « le gouvernement abandonne le cœur même de l’éducation prioritaire »

[...] Pour faire partie de l’éducation prioritaire, les écoles seront donc mises en concurrence. « Le gouvernement abandonne le cœur même de l’éducation prioritaire qui est de mettre en place un réseau avec les établissements concernés et l’environnement local, comme les associations ou les collectivités. Jean-Michel Blanquer veut un modèle libéral qui vise à aligner des écoles d’enseignement public sur le modèle du privé », assure Marc Douaire. Guislaine David, co-secrétaire générale du Snuipp-Fsu (primaire) abonde. Selon elle, tout l’intérêt d’avoir un réseau avec des collèges et des écoles rassemblés est « d’avoir une dynamique collective pour travailler ensemble sur les moyens mis en œuvre, la formation des enseignants, les projets mis en place. Là, on a plus l’impression d’aller vers une économie de moyens plutôt que vers la réussite de tous les élèves. »

Extrait de liberation.fr du 24.11.20

 

Ouest-France
Éducation prioritaire. Six questions sur le big bang du gouvernement
Oubliés les réseaux (Rep et Rep + ), le gouvernement entend privilégier les contrats entre les établissements et les rectorats. Et souhaite orienter davantage de moyens vers les zones rurales.

[...] Qu’en disent les principaux concernés ?
Le président de l’Observatoire des zones prioritaires (OZP), Marc Douaire, évoque sur le site de l’OZP une rupture profonde. Il rappelle que, de tout temps, la politique d’éducation prioritaire fut articulée avec la politique de développement social des quartiers puis avec la politique de la Ville. Autrement dit, le soutien aux établissements ruraux relève d’une autre politique. À ses yeux, le contrat passé entre le rectorat et un établissement traduit également la volonté d’imposer le vieux modèle libéral de l’établissement autonome, sur le modèle de l’enseignement privé, ouvrant ainsi le chemin au vieux fantasme de la mise en concurrence des établissements entre eux.

Extrait de ouestfrance.fr du 23.11.20

 

VousNousIls
La fin des REP ? : Le gouvernement annonce une refonte de l’éducation prioritaire
Dans un entretien pour Le Parisien, la secrétaire d’Etat à l’éducation prioritaire annonce une « expérimentation » en vue de supprimer la carte des REP.

[...] Un projet qui inquiète
Les réactions à l’annonce de ce projet ne se sont pas fait attendre. Marc Douaire, président de l’Observatoire des Zones Prioritaires, dénonce un retour au « vieux modèle libéral de l’établissement autonome, sur le modèle de l’enseignement privé » ainsi que la « mise en concurrence des établissements entre eux ». Une idée qui rappelle les débats sur la Loi de la Programmation de la Recherche adoptée la semaine dernière.

[...] la fin de l’ #EducationPrioritaire #REP c’est l’abandon des publics défavorisés et encore plus de pognon pour l’enseignement #privé !#Blanquer #OpenBar #Education
— Michel Vincent (@MVincentFCPE) November 23, 2020

Extrait de vousnousils.fr du 24.11.20

 

AUTRES POSITIONS

Education prioritaire : la carte des écoles et collèges labellisés sera bientôt révisée
[...] Finis les écoles et collèges classés REP  ? Le gouvernement veut réformer la politique d’éducation prioritaire en repensant les moyens attribués aux établissements en difficulté, au risque de laisser de nombreux publics défavorisés de côté, regrettent des spécialistes du secteur.

[...] Manque de moyens
Cette réforme va-t-elle pour autant permettre d’inverser la tendance et diminuer les inégalités scolaires liées aux difficultés sociales  ? Rien n’est moins sûr, selon Jean-Yves Rochex, professeur émérite à l’université de Paris 8, spécialiste du sujet.

"Ces annonces sont très inquiétantes car elles montrent que le ministère ne fait plus de cette question une priorité", affirme-t-il. "Ce qui se profile à terme, c’est une politique de pilotage des établissements en fonction de leurs résultats, sur un modèle anglo-saxon, soit la fin du service public d’éducation prioritaire".

Si la politique actuelle fonctionne moins bien qu’espéré, "c’est parce qu’on n’y a pas mis suffisamment de moyens", selon lui. "Un élève des beaux quartiers continue à coûter plus cher qu’un élève d’une cité de Seine-Saint-Denis".

Extrait de sudouest.fr du 25.11.20

 

En bas à gauche les mots-clés de l’article
et ci-dessous les 10 derniers articles de la rubrique LES POSITIONS DE l’OZP (chemin en haut de la page 🏠)

Répondre à cet article