> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > PEDAGOGIES (LES) > Pédag. des Eana (Elèves allophones nouvellement arrivés) > Continuité pédagogique : un ensemble de ressources pour les Eana, les Efiv et (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Continuité pédagogique : un ensemble de ressources pour les Eana, les Efiv et leurs parents

17 juin Version imprimable de cet article Version imprimable

covid-19 - continuité pédagogique EANA

Ressources des CASNAV

Le CASNAV de Lille propose deux dossiers très complets,
l’un pour assurer la continuité pédagogique avec les jeunes mineurs non accompagnés (MNA),
l’autre pour accompagner les familles en difficulté (aires d’accueil, terrains sauvages, habitat précaire, familles en grande pauvreté, ...)

Ces dossiers présentent une sélection de ressources en français (et mathématiques pour les NSA), classées selon 4 profils-types et en fonction des supports et moyens de communication dont les jeunes disposent (documents imprimés, smartphone connecté, ordinateur ou tablette connectés).

Le CASNAV de Créteil a conçu des pas-à-pas numériques pour les parents allophones pour leur permettre de consulter Affelnet, de créer une adresse e-mail, de consulter Pronote, de demander une bourse au collège et de s’initier à l’informatique.
Les pas-à-pas sont disponibles en version PDF :
consulter Affelnet
créer une adresse e-mail
s’initier à l’informatique
consulter Pronote
demander une bourse au collège

Le CASNAV de Toulouse a mis en ligne les affiches Coronavirus, ce qu’il faut savoir en plusieurs langues : les gestes barrières, mais aussi comment se transmet le coronavirus, quels sont les signes et plan de prévention des risques. (source : Traducmed)

Autre ressource
► Catherine Mendonça Dias, Maître de Conférences en Sciences du Langage et Didactique du FLE/S, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, a publié une synthèse du questionnaire « EANA et continuité pédagogique » qu’elle a soumis aux enseignants UPE2A une semaine après le début du confinement. Cette synthèse montre comment s’est mise en place la continuité pédagogique auprès des élèves allophones

Extrait de pedagogie.ac-nantes.fr du

 

 

Albums plurilingues - coronavirus

La réouverture des écoles est conduite de manière progressive, à compter du 11 mai, dans les écoles, puis les collègues. Expliquer le coronavirus aux enfants peut aider à les sécuriser. Des ressources ont été mises en ligne sur le Eduscol (Réouverture des écoles : comment accompagner au mieux les élèves ?), parmi lesquelles figurent deux albums disponibles également en plusieurs langues.

Un livret à destination des jeunes enfants (CoviBook) pour aborder les émotions liées à la situation.
Ce livret, à compléter par l’enfant, est disponible en 25 langues.
Cliquez sur l’image pour accéder aux versions en langues familiales.
https://www.mindheart.co/descargables

Une histoire (Mon héroïne, c’est toi) inventée par et pour les enfants, sous l’égide des Nations-Unies, pour revenir sur l’épidémie à travers le monde.
Cet album, à lire avec l’enfant, est disponible en 30 langues.

La version française

Autres langues familiales

Ces outils ont été conçus pour aborder la question du coronavirus avec un parent, un enseignant ou un soignant, pour aider les enfants à parler de leurs émotions.

Extrait de pedagogie.ac-nantes.fr du 18.05.20

 

 

Comment mettre en oeuvre une séquence de technologie pour construire une mangeoire pour les animaux ?

Cette séquence de technologie va permettre aux élèves de construire une mangeoire pour les oiseaux, de l’installer dans la cour de l’école et d’observer les espèces qui viennent s’y nourrir.

Ce projet permet de mettre en œuvre de nombreux enseignements dans le domaine du vivant et des objets, mais aussi en français, aussi bien au cycle 2 qu’au cycle 3. De plus, il permet d’éduquer au développement durable dans la mesure où il interroge l’impact des activités de l’homme.

Les EFIV présentent des besoins particuliers auxquels cette séquence répond en privilégiant une mise en activité rapide, des modalités d’apprentissage concrètes et le recours aux écrits fonctionnels.

Présentation de la séquence
Type de ressources Séquence d’enseignement-apprentissage en technologie
Niveau et public
EFIV : Elèves lecteurs débutants ou confirmés.

Objectif général
Il s’agira d’amener les élèves à s’approprier la démarche technologique.
La lecture et la compréhension des textes littéraires proposés dans cette
séquence, ainsi que la rédaction de la fiche de fabrication font l’objet de
séances en parallèle qui ne sont pas détaillées ici, l’objectif de cette fiche étant
la construction d’une mangeoire.

Références aux programmes
Références aux programmes C2 et C3 : Domaines de compétences
susceptibles d’être sollicités :

o Sciences/ Questionner le monde :
Le vivant :
C2 : Connaitre des caractéristiques du monde vivant, ses interactions, sa
diversité (Le cycle de vie des animaux- Régimes alimentaires- Chaine de
prédation)
C3 : Classer les organismes, exploiter les liens de parenté pour comprendre et
expliquer l’évolution des organismes (Diversité des espèces)
Expliquer l’origine de la matière organique des êtres vivants et son devenir
(Besoins alimentaires des animaux)
Les objets :
C2 : Comprendre la fonction et le fonctionnement d’objets fabriqués
C3 : Concevoir et produire un objet technique en réponse à un besoin

o Français
Langage oral
Lecture et compréhension de l’écrit
Ecriture
Etude de la langue

Descriptif de la séquence
La séquence comporte 7 séances de 45 minutes.
Ce projet doit être réalisé avant le mois de janvier de l’année scolaire.
- Séance 1 : Définition du besoin
- Séance 2 : Élaboration du cahier des charges
- Séances 3 et 4 : Analyse de la fabrication
- Séances 5 et 6 : Fabrication de la mangeoire
- Séance 7 : Finalisation

Déroulement (durée : 7 X 45 mn)

Séance 1 : Définition du besoin
Lors de cette séance, l’enseignant.e explique aux élèves que le projet consiste à construire une mangeoire pour les oiseaux.
A partir de l’observation d’une ou plusieurs photographies de mangeoire, l’enseignant.e interroge les élèves (Quel est cet objet ? A quoi sert-il ? Quand et pourquoi faut-il nourrir les oiseaux ?) pour déclencher la situation d’apprentissage. L’objet à fabriquer doit répondre à un besoin (construire une mangeoire pour nourrir les oiseaux en hiver). L’enseignant.e note sur une affiche les réponses des élèves sur la nécessité de nourrir les oiseaux en hiver. Elles seront validées ou non par la lecture de textes (documentaires, articles….) dans le cadre de recherches et/ou d’apports oraux par l’enseignant.e lors de séances de lecture et de
compréhension en décroché.
L’enseignant.e demande aux élèves d’observer l’objet à construire pour identifier les
éléments incontournables d’une mangeoire :
- les mangeoires doivent contenir des graines (ou de la graisse) accessibles aux oiseaux ;
- les oiseaux doivent pouvoir se poser ou s’agripper sur les mangeoires ;
- les mangeoires doivent être hors de portée des prédateurs (les chats par exemple) ;
- les mangeoires doivent résister aux intempéries hivernales ;
- les mangeoires doivent être faciles à entretenir.
D’autres considérations peuvent compléter ces premiers éléments : la nourriture doit être
protégée de la pluie, de la neige… ; les mangeoires doivent contenir une réserve de
graines ; leur fabrication ne doit pas coûter d’argent ; enfin, elles doivent s’intégrer dans le
paysage.
L’enseignant.e propose aux élèves de repérer sur un calendrier les mois qui correspondent à
l’hiver afin de faire identifier le temps restant pour construire la mangeoire.
Attendus à la fin de la séance :
Les élèves sont capables de :
- recourir à l’observation ;
- comprendre à quoi sert une mangeoire ; en distinguer les éléments essentiels ;
- se repérer dans le temps : identifier les saisons, utiliser un calendrier.
Traces écrites possible :
- Ecriture d’un résumé (en dictée à l’adulte pour les scripteurs les moins aisés) qui explique
le projet technologique. Ce résumé pourra servir de support à la lecture.
- Schéma légendé d’une mangeoire. Pour les élèves les moins en difficulté, des phrases
explicatives complèteront le nom des parties de la mangeoire.

Séance 2 : Elaboration du cahier des charges
L’enseignant.e, après avoir demandé aux élèves de rappeler pourquoi ils vont construire une
mangeoire, questionne les élèves pour établir le cahier des charges :
- à l’oral dans un premier temps, pour recueillir les idées et des propositions,
- à l’écrit, avec selon le niveau des élèves, un questionnaire à choix multiples. Des binômes
d’élèves (1 lecteur/1 non lecteur) peuvent être constitués.
Le cahier des charges est un document qui recense les conditions à remplir.
Quelques exemples de questions :
1/(Contraintes humaines) : Qui va se servir de la mangeoire ? Qui va la fabriquer ?
2/(Contraintes techniques) : Quelle taille ? Quelle forme ? Quels matériaux possibles ?
3/(Contraintes économiques) : Quels moyens ?
4/(Contraintes sécuritaires)
5/(Contraintes esthétiques) : A quoi cet objet peut – il ressembler ?
6/(Contraintes de recyclage) : Quels matériaux recyclables ?
Attendus à la fin de la séance :
Les élèves sont capables :
- d’élaborer un cahier des charges ;
- de se répartir le matériel à apporter.
Traces écrites possibles :
- Réalisation d’une affiche qui récapitule les conditions du cahier des charges.
- Ecriture de la liste de matériel nécessaire à la construction de la mangeoire dans l’agenda
de chaque élève, selon ce qu’il s’est engagé à apporter et sur un document référent pour la
classe.
Voir fiche récapitulative sur la démarche technologique page 10.

Séances 3 et 4 : Analyse de la fabrication
Les élèves, répartis en groupe, fabriquent un prototype. Ils notent sur une feuille les étapes
de fabrication de la mangeoire (en dictée à l’adulte avec l’aide de l’enseignant.e si
nécessaire). Puis ils expérimentent leur mangeoire en la plaçant à l’extérieur dans la cour de
l’école.
Attendus à la fin de la séance :
Les élèves sont capables :
- d’accepter le partage des tâches ;
- de recourir à l’écrit pour produire une fiche de fabrication. Celle-ci sera formalisée dans la
cadre de séances d’écriture en décroché.
Traces écrites possibles :
- Les photographies légendées du matériel, des étapes de la réalisation et du prototype
exposé à l’extérieur
- Les étapes de la fabrication du prototype rédigées.
Séances 5 et 6 : Fabrication de la mangeoire
Les élèves, avec l’aide de l’enseignant.e, analysent le prototype et ajustent si nécessaire
quelques éléments des étapes de la fabrication. Selon leurs projets, ils se répartissent en
groupes :
- 3 élèves fabriquent La maison bleue des oiseaux :
- 1 élève construit le Bird Truck :

- 1 élève réalise La caravane des oiseaux :
Ces quatre élèves ont écrit une fiche de fabrication pour chacune de leur réalisation.
Attendus à la fin de la séquence :
Les élèves ont compris :
- les étapes de la démarche technologique ;
- ce qu’est le recyclage ;
- pourquoi il faut nourrir les oiseaux en hiver.
Séance 7 : Finalisation
Plusieurs pistes peuvent être envisagées :
- Préparation d’exposés pour présenter la mangeoire et sa fonction aux autres élèves des classes de l’école ;
- Affichage avec les différentes étapes illustrées et légendées par un texte explicatif de la démarche technologique.

Commentaires
Pour les élèves, le projet proposé par cette séquence est de construire une mangeoire pour les oiseaux, de l’installer dans la cour de l’école et d’observer les espèces qui viennent s’y nourrir. Ce projet permet de mettre en oeuvre de nombreux enseignements dans le domaine du vivant et des objets, mais aussi en français, aussi bien au cycle 2 qu’au cycle 3. Il permet de plus d’éduquer au développement durable dans la mesure où il interroge l’impact des activités de l’homme et questionne les choix de société, notamment en termes d’agriculture
et de biodiversité.
Par ailleurs, cette séquence permet aux élèves de participer à un projet technologique collaboratif. En mettant en place différentes modalités dexpérimentation, modélisation, observation, recherche documentaire), en apprenant à faire des suggestions, des prévisions, à émettre des hypothèses, à les discuter, à les tester et à argumenter, les élèves développent d’une manière active leur compréhension par leurs propres recherches, tout en
étant guidés par l’enseignant.e.

Enfin, les EFIV présentent des besoins particuliers auxquels cette séquence répond en privilégiant une mise en situation d’apprentissage rapide, des modalités d’apprentissage concrètes et le recours aux écrits fonctionnels.
La problématique : Est –il nécessaire de nourrir les animaux l’hiver ?
L’hiver est une période délicate pour les oiseaux car les conditions climatiques limitent l’accès à la nourriture, les sols durs et gelés les empêchant d’attraper les vers et les graines se faisant rares. De plus, la durée restreinte des périodes diurnes diminue fortement le temps pendant lequel ils peuvent chercher leur alimentation. Normalement, les oiseaux de nos régions, lorsqu’ils ne migrent pas du fait de leur adaptation au froid, n’ont pas besoin d’être nourris par l’homme. Certaines espèces, en hiver, modifient leurs habitudes alimentaires, c’est le cas des mésanges qui sont strictement insectivores à la belle saison et qui deviennent granivores en hiver. Toutefois l’énergie que les oiseaux dépensent pour trouver leur nourriture est considérable et n’est pas compensée par leurs repas. De plus, depuis quelques années, certaines populations d’oiseaux diminuent à cause de la modification de l’environnement, du fait de techniques agricoles modernes. Le nourrissage peut donc venir en aide aux oiseaux pour passer l’hiver.

Conseils :
Les séances de lecture/ compréhension et d’écriture sont à mener en décroché.
Il est nécessaire de différer dans le temps les séances 5 et 6, le prototype réalisé lors des séances 3 et 4 devant être expérimenté avant d’être analyser lors de la séance suivante.
Cela peut être l’occasion de mener les séances nécessaires à l’écriture de la fiche de
fabrication. Le suivi et la maintenance de l’objet peuvent faire l’objet de production de textes par les élèves.
[...]

Extrait de casnav.ac-creteil.fr du 03.06.20

Répondre à cet article