> PILOTAGE, ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION, ORIENTATION > Evaluation (généralités) > Prendre la main sur l’évaluation (Dialogue Gfen, avril 2020)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Prendre la main sur l’évaluation (Dialogue Gfen, avril 2020)

15 mai Version imprimable de cet article Version imprimable

Ajout du 22.05.20

L’évaluation est-elle un "concept mystificateur" ? (GFEN)

L’évaluation est un "concept mystificateur" parce qu’elle "accompagne une réalité qu’elle contribue à essentialiser, à travers la fausse objectivité de la note", écrit Pascal Diard dans le dernier numéro de la revue Dialogue que publie le GFEN et qui a pour thème "prendre la main sur l’évaluation". Jacques Bernardin fait pour sa part remarquer que "les compétences dites de ’bas niveau’ - plus facilement évaluables -, sont privilégiées par rapport à celles de ’haut niveau’ qui constituent pourtant l’horizon formatif". C’est ainsi qu’en lecture la discrimination de lettres est privilégiée, "au détriment d’autres dimensions ignorées ou minorées, notamment en matière d’écriture et de compréhension de textes". Pour le président du Groupe français d’éducation nouvelle, le risque est de s’inscrire dans une logique d’individualisation accrue, "dans une logique de remédiation pauvrement technique, indifférente à la subjectivité des élèves, au sens, au désir et au plaisir d’apprendre".

C’est pourquoi Pascal Diard estime que "construire un collectif d’apprentissage rend obsolète toute sanction évaluative (...) au profit de celle de ’production’ transformatrice", tandis que pour Jean-Louis Cordonnier, "les E3C transforment l’école en alambic chargé de faire du tri", sans tenir compte des situations. "L’attitude, le regard du prof peut affecter les résultats dans une proportion que l’on peine à imaginer." Et pour illustrer l’importance des situations d’évaluation, mais aussi d’apprentissage, il prend l’exemple d’enfants brésiliens qui travaillent sur les marchés et qui calculent mieux et plus vite sur les marchés que dans une salle de classe, et avec d’autres algorithmes mentaux.

Evelyne Bechtold-Rognon fait le lien entre "la folie de l’évaluation, de l’évaluation chiffrée, quantitative, immédiate", la rémunération au mérite et le "nouveau management public" fondé sur la conviction, "idéologique", que "les êtres humains sont mus par l’appât du gain".

Dialogue n° 176, "Prendre la main sur l’évaluation", 8€, www.gfen.asso.fr

Extrait de touteduc.fr du 22.05.20

 

Dialogue n° 176 - Prendre la main sur l’évaluation
avril 2020, 48 pages, 8 €

Ce numéro de Dialogue cherche à éclaircir la notion d’évaluation, ses différentes acceptions, lever ainsi quelques malentendus, dénoncer des effets pervers, lui ouvrir des perspectives.

Il donne à lire des usages de l’évaluation : en classe afin de synthétiser des informations, de comprendre les opérations nécessaires à l’apprentissage ; en formation pour changer le regard d’enseignants sur leur élèves ; dans le monde associatif pour donner valeur à des activités et coordonner leurs comptes rendus...

Les articles montrent que les auteurs ont des conceptions diverses de l’évaluation mais qu’ils se fondent sur des principes communs : se garder de faire de l’évaluation un instrument de contrôle, la fonder sur le collectif, en faire un levier de conquête de nouveaux pouvoirs à co-construire.

SOMMAIRE

Éditorial
L’évaluation,valeurs et usages Lire
Jacques BERNARDIN

À quoi a-t-on affaire ? Extraits

Comment entendez-vous le concept d’évaluation ? Y trouvez-vous de l’intérêt ? Pourquoi ?
Laurent CARCELES Joëlle CORDESSE Pascal DIARD Eloïse DURAND Sylviane MAILLET Michel NEUMAYER
Évaluer entre malentendus et ambivalences
Rémy DAVID
Les effets pervers de l’évaluation obsessionnelle et du salaire au mérite
Evelyne BECHTOLD-ROGNON
La menace du stéréotype
Jean-Louis CORDONNIER
L’évaluation en chantier (d’insertion)
Elisabeth LABOREL
Savoir où l’on en est pour envisager un possible devenir
Pascal DIARD
Cher collectif de rédaction de la revue Dialogue...
Emeline VIMEUX

Le cahier du LIEN

Éducation nouvelle et spiritualité. Le corps, l’esprit, la pensée
Jean-Louis CORDONNIER (GFEN) Michel NEUMAYER (GFEN) Charles PEPINSTER (GBEN) TINGLI (GREN/LIFE/Université de Genève) Étiennette VELLAS (GREN) Ghoussoune WAHOUD

D’autres propositions
Extraits

Comment rendre formative une évaluation sommative ?
Laetitia BISSON, Florie CRISTOFOLI, Mathilde DEHARBE
Les compétences et leur évaluation
Maria-Alice MÉDIONI
Les différentes valeurs de l’évaluation
Jean-Jacques VIDAL
Évalue rpour apprendre des élèves
Jean BERNARDIN
La meilleure façon d’évaluer... (ce n’est pas la nôtre)
Laurent CARCELES
L’intelligence au travail, si on n’y prend garde, c’est du sable qui file entre les doigts
Michel NEUMAYER
Conseils de jardinier : si vos petits pois sont rouges
Jacqueline BONNARD

Extrait de gfen.asso.fr

Répondre à cet article