> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > DISCIPLINES (doc. généraux) > Disciplines : CITOYENNETE (doc. généraux) : Edd, Emc, Emi, Histoire-Géo, (...) > Délégués de classe : une dilution de la citoyenneté (Journal d’un CPE en (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Délégués de classe : une dilution de la citoyenneté (Journal d’un CPE en REP+)

14 octobre Version imprimable de cet article Version imprimable

JOURNAL DE BORD D’UN CPE EN REP +

11 octobre 2020 : Une dilution de la citoyenneté

Du 05 octobre au 10 octobre 2020, avait lieu la semaine de la « démocratie scolaire ». A cette occasion, nous avons réuni les délégué(es) de classe nouvellement élu(e)s afin de susciter des candidatures pour les élections des représentants élèves au conseil d’administration, mais surtout pour les faire réfléchir sur leur motivation et sur le sens qu’ils donnent à leur engagement. Ils sont invités à répondre à une série de questions leur permettant une prise de conscience nécessaire à l’exercice de cette fonction : Pourquoi s’être porté(e) candidat(e) ? Quelle est leur vision du rôle d’un(e) délégué(e) de classe ? Ont-ils des projets pour la classe ? Les raisons de leur engagement sont multiples. Un élève de quatrième m’a expliqué, par exemple, qu’il s’était porté candidat parce que sa mère avait toujours rêvé d’être déléguée mais n’y était jamais parvenue. Il tenait donc à lui rendre cette fierté.

[...] Il me semble qu’aujourd’hui cette fonction est à réinterroger car le rôle du délégué de classe à tendance à se diluer dans une démocratie scolaire de plus en plus complexe pour les élèves comme pour les éducateurs. La circulaire de rentrée de 2020 a rendu obligatoire les élections des éco-délégués2 qui sont chargés de mener des actions autour du développement durable et de l’environnement. Nous devons aussi procéder aux élections pour le Conseil de Vie Collégien (CVC), chargé de mener des actions pour améliorer la vie du collège. Allons-nous bientôt devoir élire des élèves « e-délégués » pour la culture numérique ?

J’ai le sentiment qu’il y a une forme de dilution de la citoyenneté au collège à travers les différentes instances qu’il faut, de plus, animer et faire vivre. Je pense, par exemple, que cette mission des éco-délégués aurait pu être répartie à la fois sur les délégués de la classe et sur le CVC. En matière d’éducation à la citoyenneté, nous devons faire preuve de modestie, en améliorant déjà l’existant, et en donnant l’occasion aux élèves d’être acteurs et de participer à la vie démocratique du collège. Or, la multiplication des
instances ne permet plus d’aller au bout des choses et, faute de temps, certains rôles sont priorisés au détriment des autres, ce qui est dramatique pour l’image de la démocratie scolaire. Il n’y a rien de pire que de donner l’impression aux élèves d’avoir été élus pour presque rien puisqu’ils ne peuvent exercer pleinement leur mandat.

Extrait de educateurequitable.wordpress.com du 11.10.20

Répondre à cet article