> INEGALITES SCOLAIRES (et Lutte contre les) > Discrimination positive et Egalité des chances (concepts) > Quelle est la différence entre inégalité et discrimination ? ("Question clé" (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Quelle est la différence entre inégalité et discrimination ? ("Question clé" de l’Observatoire des inégalités)

14 novembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Quelle est la différence entre inégalité et discrimination ?
Questions clés 28 octobre 2019

En pratique, il est souvent difficile de démêler ce qui relève de la discrimination entre des individus du fait de certaines de leurs caractéristiques et ce qui relève des inégalités.

Une inégalité désigne un accès différent à des ressources (l’éducation, les revenus, le patrimoine, etc.) ou à des pratiques (logement, consommation, santé, etc.) que la société classe et hiérarchise [1]. Une discrimination est, quant à elle, une différence de traitement interdite par la loi selon un certain nombre de critères (l’âge, le sexe, l’origine, l’état de santé, l’orientation sexuelle, les opinions politiques, etc.).

Toutes les inégalités ne sont pas illégales et ne sont donc pas des discriminations, mais toute discrimination constitue une forme d’inégalité. Il est illégal de refuser de louer un appartement à une personne du fait de sa couleur de peau (cas de discrimination), mais pas parce que ses revenus ne sont pas suffisants (inégalité). On peut être condamné par la justice pour discrimination, pas pour un traitement inégalitaire.

Les discriminations sont contraires à l’aspect le plus fondamental de l’égalité, l’égalité des droits des citoyens, qui est au centre des principes de nos démocraties. On pourrait dire qu’elles forment le cœur de la question des inégalités qui constituent un ensemble plus vaste. Les discriminations sont moins fréquentes que les inégalités (l’immense majorité de la population n’est pas raciste, sexiste ou homophobe) mais bien plus violentes car elles touchent des valeurs essentielles (c’est pour cela qu’elles sont interdites par la loi), alors que certaines inégalités peuvent être plus ou moins justifiées.

Pour le comprendre, reprenons notre exemple du logement. La sélection se fait beaucoup plus souvent par l’argent (une inégalité de revenu, qui est légale) que par la couleur de la peau (une discrimination, qui est illégale). Par contre, refuser de louer à une personne parce qu’elle est noire est inacceptable, alors que ce n’est pas le cas si elle ne gagne pas assez. On récapitule : dans la vie, on rencontre bien plus d’inégalités que de discriminations, mais les secondes font beaucoup plus mal.

En pratique, il est difficile de faire la part des choses entre les discriminations et les inégalités [...]

’1) Si on ne peut pas faire de hiérarchie, alors on parle de « différence ». Par exemple, avoir un chat ou un chien. Voir aussi notre définition« Qu’est-ce qu’une inégalité ? ». (Question clé du 1er août 2018.

Extrait de inegalites.fr du 28.10.19

Répondre à cet article