> POLITIQUE DE LA VILLE > OUVERTURE SOCIALE > Les conventions ZEP - Sciences Po > Les conventions IEP Paris > Fin des épreuves écrites, quota de boursiers : Sciences Po Paris chamboule sa (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Fin des épreuves écrites, quota de boursiers : Sciences Po Paris chamboule sa sélection (Site Sciences Po et le Monde)

26 juin 2019 Version imprimable de cet article Version imprimable

Admission à Sciences Po 1ère année : ce qui change pour 2021
À compter de la promotion 2021-2022, les trois voies d’admission actuelles laisseront place à une seule procédure, aux critères d’excellence unifiés et étoffés, pour distinguer les talents de demain.

Lire le communiqué de presse

Des critères d’admission à Sciences Po plus lisibles pour gagner en attractivité
À partir de 2021, tous les candidats, français et internationaux, seront évalués de la même façon, selon quatre dimensions complémentaires :
le contrôle continu au lycée sur trois ans,
la moyenne des épreuves écrites du Baccalauréat,
le profil du candidat et sa motivation,
et enfin un entretien oral.

Les critères d’admission, unifiés pour tous les candidats, seront plus lisibles et plus à même de révéler le potentiel de chacun, quel que soit son parcours.

Admission à Sciences Po sur Parcoursup
Par ailleurs, en intégrant Parcoursup, l’acte de candidature à Sciences Po se simplifiera pour les élèves de l’enseignement supérieur français : la voie “Sciences Po” figurera aux côtés de l’ensemble des autres parcours de l’enseignement supérieur, sélectifs ou non. Cette intégration aidera notamment à lutter contre l’autocensure, consciente ou non, de certains lycéens et les invitera à pousser les portes de l’établissement.

Conjuguer excellence académique et ouverture sociale
Dans la droite ligne des exigences des plus grandes universités internationales, la nouvelle procédure a pour ambition de garantir la qualité et la richesse des profils en gardant le meilleur des trois voies qui coexistaient précédemment : l’exigence académique, évaluée notamment au travers des performances écrites des candidats, la prise en compte des expériences et engagements personnels, et l’importance de l’oral pour détecter parmi ces très bons élèves les personnalités les plus persévérantes, motivées, engagées. Autant de qualités que Sciences Po souhaite valoriser, convaincue que l’excellence ne se résume pas à l’accumulation de savoirs académiques.

Un dispositif Sciences Po / CEP renforcé et 30 % de boursiers a minima par promotion
70 % des élèves défavorisés étudient hors des zones de l’éducation prioritaire. Pour aller chercher les élèves les plus talentueux partout où ils se trouvent, dans les zones périurbaines mais aussi les zones rurales ou encore les DOM TOM, Sciences Po va renforcer le dispositif de ses Conventions Éducation Prioritaire.

Pour cela, l’école va doubler le nombre d’établissements partenaires en passant de 106 à plus de 200 lycées dans les prochaines années et renforcer l’accompagnement des élèves volontaires au sein de ces lycées dès la seconde. 15 % des places seront réservées aux élèves ayant suivi ce parcours et 100 % des élèves recrutés via ce dispositif devront être boursiers.

Au total , Sciences Po s’engagera désormais à recruter a minima 30 % de boursiers dans chaque nouvelle promotion. Elle est le seul établissement sélectif supérieur à se donner un tel objectif.

Rien ne change ! Seuls les élèves qui entrent en classe de première en septembre 2019 seront concernés par la réforme. Si vous entrez en Terminale en septembre 2019, vous pourrez présenter votre candidature à partir de l’automne prochain. Pour tout savoir, visitez notre site des admissions.

Extrait de sciencespo.fr du 25.06.19

 

Fin des épreuves écrites, quota de boursiers : Sciences Po Paris chamboule sa sélection

Sciences Po Paris va supprimer ses épreuves écrites d’entrée en première année, au profit d’une sélection sur dossier, notes du bac et entretien. L’occasion, aussi, de réformer son système d’ouverture sociale, en partie détourné de son esprit initial.

[...]

Désormais, comme dans les universités anglo-saxonnes, la sélection s’effectuera essentiellement sur dossier : notes obtenues pendant le lycée, rédaction d’un « essai » personnel, résultats du bac. A ce tiercé s’ajoutera un oral, auquel seront soumis tous les candidats présélectionnés, et qui mêlera entretien de motivation et discussion autour d’un document.
La procédure sera identique pour tous, y compris pour les lycéens issus d’établissements étrangers (qui disposent aujourd’hui d’une procédure parallèle), ainsi que pour les jeunes des 106 établissements défavorisés avec lesquels Sciences Po a signé des « conventions éducation prioritaire » (CEP). Ce concours spécifique, créé en 2001 et basé sur des oraux, a permis à 160 jeunes d’intégrer Sciences Po en 2018 (environ 10 % de la promotion).
[...]

Extrait de lemonde.fr/campus du 25.06.19

 

Note du QZ : : une fois de plus l’éducation prioritaire joue le rôle de précurseur dans l’évolution du système éducatif.

 

Voir la grande rubrique Ouverture sociale avec ses 21 sous-rubriques (dont Sciences-Po)

C’est l’un des cas où la recherche par rubrique (par ailleurs plus aisée sur smartphone) donne des résultats plus fins que la recherche par mot-clé (à l’exception du critère par académie obtenue par croisement de mots-clés) Ouverture sociale Grandes écoles, univers., entrepr. (gr 5)/

Répondre à cet article