> 8 - PÉDAGOGIE, FORMATION > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Français et Langues) > Des violons offerts dans des écoles REP du Val d’Oise (Sarcelles, (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Des violons offerts dans des écoles REP du Val d’Oise (Sarcelles, Garges-lès-Gonesse, Cergy, Gonesse)

17 juin Version imprimable de cet article Version imprimable

Des élèves de primaire s’enthousiasment pour le violon

Instrument de la famille des cordes frottées créé au 16e siècle, le violon n’a pas toujours eu bonne réputation dans l’imagerie populaire. En témoignent des expressions telles que « mettre au violon » ou « envoyer les violons », cette dernière pour parler d’un sentimentalisme excessif...

Mais il faudrait une expression inédite pour parler de l’expérience de l’école Paul-Eluard 2 à Persan. Une expérience avant tout pédagogique...

Depuis plusieurs années en effet, cet établissement participe à une grande aventure partagée avec 7 autres : au total 4 écoles du Val-d’Oise (Cergy, Garges, Persan, Sarcelles) et 4 écoles suisses.

Une aventure rendue possible par la fondation Vareille, qui finance chaque année une dotation permettant de fournir à chaque élève un violon... ainsi qu’aux enseignants qui les accompagnent. L’expression « payer les violons » serait cependant tout sauf pertinente ici, tant le désintéressement de ce mécénat est manifeste.

Une pédagogie appropriée

Comment initier, intéresser des élèves de maternelle et de primaire à la pratique d’un instrument de musique (injustement) réputé si difficile ? C’est la question à laquelle ces établissements cherchent à répondre. Pour cela, chaque année, les différents acteurs de ce défi : enseignants, intervenants, conseillers pédagogiques en musique... se réunissent en séminaire et échangent leurs pratiques.

Les produits de ces réflexions expérientielles étaient clairement visibles et appréciables lors des « classes violon » filmées ce 28 mai.

En effet, de même qu’une « classe piscine » se distingue clairement d’une séance d’apprentissage classique de la natation, une séance d’apprentissage du violon est tout sauf un cours de Conservatoire...

Outre le maniement de l’instrument, de l’archet et de l’étui, qui nécessitent certaines précautions dues à la fragilité de l’objet, les élèves découvrent progressivement les particularités du jeu : variations dans l’amplitude et la rapidité, frappe de l’archet sur les cordes, et bien sûr les quatre notes de base produites par les quatre cordes : sol, ré, la et mi... sans oublier d’autres effets plus inattendus, comme toquer ou souffler dans la caisse du violon...

Mais comment donner du sens à toutes ces explorations ? Cette année, les différentes « classes violon » de Paul-Eluard 2 se sont lancées dans la préparation d’un spectacle de fin d’année... basé sur différents contes traditionnels.

Nul doute que le violon saura transcrire les efforts d’un certain loup qui se fait passer pour Mère-Grand, ou d’un certain autre qui pulvérise d’un souffle les trop frêles demeures de trois fameux suidés...

Les spectacles sont programmés le 14 juin à Persan et le 15 à Sarcelles.

Télécharger les invitations

Des perspectives à moyen terme

"C’est un projet qui va s’inscrire dans la durée, avec un suivi des élèves de la moyenne section à la fin de leur CE1", nous dit Elsa Pautrat, directrice de l’école maternelle Paul-Eluard 2 (voir son témoignage ci-dessous). De fait, une nouvelle dotation est prévue à la rentrée prochaine ; et la taille des violons étant adaptée aux élèves, ceux qui auront grandi se verront confier un nouvel instrument de plus grande taille...

Voir aussi...

Des violons pour les élèves de Sarcelles, Garges et Cergysarcelles-garges-cergy.html

A Persan, des élèves sortent les violons pour accompagner les vœux du maire

Sarcelles : le violon les aide à l’école (site du Parisien) http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/sarcelles-le-violon-les-aide-a-l-ecole-13-06-2019-8092761.php

Le violon en maternelle et en images http://scolawebtv.crdp-versailles.fr/?id=47343

Le témoignage d’Elsa Pautrat, directrice de l’école maternelle Paul Eluard 2

Le reportage de VOnews 95

Mise à jour : juin 2019.

 

Des violons offerts aux élèves de Sarcelles, Garges-lès-Gonesse et Cergy
Inauguration

La fondation Vareille étend dans le Val-d’Oise son dispositif « Un violon dans mon école », pour développer les capacités d’apprentissage des enfants par la pratique de la musique.

Après l’école Paul-Eluard de Persan en 2017, ce programme d’initiation musicale pour les enfants de 4 à 8 ans s’étend cette rentrée 2018 à trois autres écoles du département classées en REP (réseau d’éducation prioritaire) : Albert-Camus à Sarcelles, Jean-Jaurès à Garges-lès-Gonesse et celle du Chat-Perché à Cergy.

Chaque enfant, de la moyenne section jusqu’au CE1, disposera gratuitement de cours de violon dans le cadre du temps scolaire. « Quatre ans, c’est un temps suffisamment long pour qu’ils conservent leurs acquis, précise Hélène Vareille, la présidente de la fondation. La pratique du violon développe l’équilibre de l’enfant, il utilise aussi toutes les parties de son cerveau. »

Jeudi 27 septembre 2018, à Sarcelles les élèves étaient à l’honneur sur la scène de la salle André-Malraux. Tour à tour, ils ont récupéré leurs violons, qu’ils pourront bientôt rapporter chez eux. Certains brandissaient la petite mallette dans laquelle est rangé l’instrument comme un trophée. C’est la fondation Vareille qui est à l’origine de ce généreux cadeau dans le cadre de son dispositif « Un violon dans mon école ».
Même ambiance à Garges-lès-Gonesse le lendemain. C’était Noël avant l’heure. Les maternelles de l’école Jean-Jaurès ont accueilli leurs violons avec beaucoup de joie et d’excitation. On imagine qu’il en sera de même pour les élèves du Chat Perché de Cergy le 8 octobre prochain.

Lutter contre le décrochage

Du côté des parents, ils se réjouissent de l’initiative. « C’est exceptionnel, d’autant que l’on n’a pas les moyens de s’offrir un violon. Je pense que mon enfant, qui entre en moyenne section, va améliorer son autonomie, sa concentration. J’envisage aussi de l’inscrire à l’école de musique en complément », se projette Nadia, maman de Sofiane, 3 ans et demi.

Le projet coûte 4 000 € par enfant sur les quatre années du cycle à la fondation Vareille.

Son objectif, que l’Education nationale étende ce projet à tous les territoires défavorisés qui sont des « nids à décrochage scolaire », pointe Hélène Vareille. « Ce projet est formidable et nous encourageons tout ce qui est susceptible de favoriser la réussite des élèves », répond Hervé Cosnard, le directeur académique du Val-d’Oise.

Retour en images sur la distribution des violons à Sarcelles
Retour en images sur la distribution des violons à Garges-lès-Gonesse

En savoir plus

> La Fondation Vareille étend l’opération "un violon dans mon école" dans trois autres écoles valdoisiennes

> Les trois nouvelles écoles bénéficiant de l’opération "un violon dans mon école" font leur rentrée

A propos de la Fondation Vareille

> Hélène et Pierre Vareille ont créé leur fondation en 2014, qui concrétise une longue réflexion familiale. Après plus de 30 ans dans des fonctions de management et de conseil, Hélène consacre maintenant son temps à la Fondation. Pierre apporte son expérience reconnue de chef d’entreprise. La fondation Vareille est immatriculée auprès des autorités fédérales suisses, dans le canton de Zürich. Elle bénéficie de la reconnaissance d’utilité publique. (lire la suite)

— -

> Fondation Vareille : La philanthropie familiale en France

Fruit d’une initiative privée, la fondation familiale consiste en l’abandon irrévocable par le fondateur d’une partie de son patrimoine ou de ses revenus au profit de l’intérêt général (lire la suite)

Mise à jour : juin 2019.

 

Voir aussi : le cafepedagogique du 01.07.13 : Un orchestre en maternelle à Paris

Répondre à cet article