> 5 - TYPE DE DOCUMENT, ACTEUR, POSITION - PROTESTATION > ACTEUR > PARENTS > Parents (Etude) > Ce que les familles attendent de l’école (enquête BVA - Apprentis d’Auteuil) (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Ce que les familles attendent de l’école (enquête BVA - Apprentis d’Auteuil) (ToutEduc)

7 novembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Ce que les familles attendent de l’école (enquête BVA - Apprentis d’Auteuil)

Près de la moitié (46 %) des familles attendent de l’école qu’elle "favorise la coopération entre élèves" contre 3 % qui souhaitent qu’elle favorise la compétition, calcule BVA au terme d’une enquête pour les Apprentis d’Auteuil auprès de quelque 600 parents d’enfants scolarisés de la maternelle au supérieur. Les résultats sont relativement homogènes, même si, au niveau lycée, les parents sont moins nombreux à se prononcer pour la coopération (34 %) et un peu plus nombreux (18 % contre 11 % de moyenne générale) à dire "l’une et l’autre".

Ils sont en revanche 17 % à estimer que le système scolaire favorise la compétition (25 % chez les CSP+) et 22 % à estimer qu’elle favorise la coopération, les autres estimant qu’elle favorise l’une et l’autre, ou ni l’une ni l’autre.

Ils sont à peu près aussi nombreux à considérer que l’école doit s’adapter à l’enfant (19 %) ou que l’enfant doit s’adapter à l’école (15 %) et 61 % disent l’un et l’autre. A noter que seuls 12 % des parents d’enfants scolarisés dans l’enseignement privé estiment que l’école doit s’adapter à l’enfant, contre 21 % des parents du public. Autre résultat remarquable, les parents d’Ile-de-France sont nettement plus nombreux (27 % contre 13 % pour les autres régions) à considérer que l’enfant doit s’adapter à l’école.

Si 60 % des parents d’enfants en maternelle considèrent que l’école s’adapte aux besoins des enfants, ce pourcentage baisse à mesure qu’ils progressent dans leur scolarité, 48 % en élémentaire, 31 % et 30 % au collège et au lycée, avec, à ce dernier niveau un fort pourcentage (8 %) "ne se prononce pas". Les femmes sont nettement plus sévères que les hommes dans leur jugement (plus de 10 points d’écart pour l’école primaire et le collège).

L’Ecole est "tout juste performante" sur sa capacité à donner aux élèves les fondamentaux (60 % estiment qu’elle leur donne la capacité à s’exprimer par écrit) mais "elle est en retrait sur les compétences en lien avec la personnalité de l’enfant". Ils ne sont que 40 % à penser qu’elle leur transmet "la confiance en soi", 48 % "l’esprit d’initiative".

Et ils sont, logiquement, 77 % à estimer que l’école publique ne s’ouvre pas "suffisamment aux pratiques pédagogiques issues de la recherche ou celles d’autres écoles alternatives", même s’ils ne sont que 49 % à se déclarer prêts à inscrire leur enfant dans un établissement scolaire payant "pour qu’il puisse bénéficier d’une de ces pratiques pédagogiques alternatives". Ils sont nombreux, près de 60 % à avoir au moins entendu parler de la méthode Montessori. Les deux tiers d’entre eux pensent que "les apports scientifiques récents – par exemple, dans la connaissance du fonctionnement du cerveau ou des rythmes biologiques – ne sont pas suffisamment pris en compte dans le système scolaire français".

Les enseignants ont-ils assez de liberté dans le choix de leurs méthodes pédagogiques ? Les avis sont partagés, 42 % "pas assez", 46 % "suffisamment", 12 % "trop". Mais il faut donner plus de liberté aux établissements pour recruter leurs enseignants (80 %) et définir "le contenu et les méthodes d’enseignement" (76 %) et à plus de 90 %, ils estiment qu’il faut renforcer la formation des enseignants et "leur capacité à s’adapter à chaque élève", "leur capacité à animer une classe", "leur maîtrise des matières qu’ils enseignent". A noter que si les parents sont très majoritairement favorables au développement des outils numériques à l’école (78 %) et s’ils pensent (76 %) que les enseignants doivent "mettre l’accent sur les appréciations plutôt que sur la note", une forte minorité (35 %) est favorable aux classes à plusieurs niveaux (par exemple CP-CE1-CE2 ensemble) et à la suppression des notes.

Extrait de touteduc.fr du 06.11.18 : [Ce que les familles attendent de l’école (enquête BVA - Apprentis d’Auteuil)->http://www.touteduc.fr/fr/abonnes/article/id-15532-ce-que-les-familles-attendent-de-l-ecole-enquete-bva-apprentis-d-auteuil-

Répondre à cet article