> 3 - Les Positions de l’OZP > 2 - Toutes les prises de position de l’OZP > L’OZP a été reçu le 15 octobre au MEN par Ariane Azema et Pierre (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’OZP a été reçu le 15 octobre au MEN par Ariane Azema et Pierre Mathiot

16 octobre 2018 Version imprimable de cet article Version imprimable

L’OZP a été la première organisation à être reçue par Ariane Azema et Pierre Mathiot dans le cadre de la mission qui leur été confiée par Jean-Michel Blanquer sur la politique de territorialisation de l’éducation.
L’entretien a duré 1 heure 30 et a permis à la délégation de l’OZP composée de Marc Douaire, François-Régis-Guillaume et Jean-Paul Tauvel d’exposer les positions de l’association et de répondre aux nombreuses questions de leurs deux interlocuteurs.

Marc Douaire a renouvelé la demande d’une évaluation de la politique d’éducation prioritaire pour la période 2014-2019 et a insisté sur la nécessité de traiter à part ce dispositif sans l’amalgamer avec les problèmes réels de la ruralité ou des DOM qui relèvent d’une autre problématique.
Dans le même souci de préserver sa spécificité au dispositif, l’OZP s’est toujours opposé à un élargissement de la carte aux lycées ou à tous les établissements accueillant un public populaire.

Par ailleurs, l’OZP défend, mais comme complément au dispositif, l’idée d’une allocation progressive des moyens selon des critères sociaux bien définis.

L’OZP a insisté également sur la priorité à accorder à la formation des enseignants dans la continuité de l’action actuelle du Centre Alain Savary, sur le rôle des fonctions intermédiaires (coordonnateurs, référents, formateurs EP), sur l’émergence ces années-ci de collectifs professionnels dans des réseaux, sur le rôle indispensable du référentiel comme outil de pilotage à tous les niveaux...

Répondre à cet article