> 9 - POLITIQUE DE LA VILLE > OUVERTURE SOCIALE > Grandes écoles, universités, entreprises, fonction publ. > Ouverture sociale. Les actions des grandes écoles (sauf Sciences (...) > Aide aux devoirs : des lycéens aident des collégiens du collège REP Tiraqueau (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Aide aux devoirs : des lycéens aident des collégiens du collège REP Tiraqueau de Fontenay-le-Comte ; des Polytechniciens aident ceux du collège REP+ Erasme de Strasbourg

19 octobre 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

NANTES

[...] Une vingtaine de lycéennes de Bel-Air (sur la trentaine de volontaires) sont regroupées au self du collège [REP] Tiraqueau. En première ou en terminale bac pro services à la personne et vente, elles vont dans quelques minutes rencontrer des élèves de 6e pour les aider à faire leurs devoirs. Les lycéennes deviennent ainsi des tuteurs.

Extrait de ouest-france.fr du 02.10.17 : Fontenay-le-Comte. Des lycéens aident des collégiens aux devoirs

 

STRASBOURG

Additif du 18.12.17
Reportage
A Strasbourg, l’équation réussie entre l’X et les quartiers populaires

Des polytechniciens s’immergent six mois dans des établissements scolaires. L’idée : les étudiants découvrent une réalité sociale et les élèves, des itinéraires qu’ils n’envisageaient pas. Chacun y trouve son compte.

Extrait de liberation.fr du 14.12.17 : A Strasbourg, l’équation réussie entre l’X et les quartiers populaires

Collège [REP+] Erasme dans le quartier de Hautepierre à Strasbourg. Un établissement de 432 élèves classé dans le réseau d’éducation prioritaire.
[...]

Voir le reportage

Arrivé fin septembre, Arthur restera là jusqu’en mars. Il est hébergé par l’établissement ce qui lui permettra aussi de découvrir le quartier et les familles. Des familles auxquelles il proposera aussi, via l’association Contact et Promotion, des cours de français langue étrangère. [...]

Voir le témoignage du professeur de mathématiques

Extrait de france3-regions.francetvinfo.fr du 02.10.17 : Une rentrée pas comme les autres : des polytechniciens intègrent des classes d’éducation prioritaire

Répondre à cet article