> 5 - Education prioritaire > TYPE DE DOCUMENT > DOSSIERS > Jean-Michel Blanquer omniprésent dans les médias ces deux derniers jours : (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Jean-Michel Blanquer omniprésent dans les médias ces deux derniers jours : florilège

29 août Version imprimable de cet article Version imprimable

L’intervention du ministre la plus remarquée a été l’interview au Nouvel Observateur du 23 août

Mais depuis deux jours ses interventions se multiplient, alors que sa conférence de presse de rentrée est prévue pour ce matin mardi 29 juin, suivie d’une intervention télévisée le soir.

 

Les interviews

Dans une interview aux "Echos", le ministre de l’Education nationale décrit sa première rentrée scolaire.

Pour sa première rentrée scolaire, le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer détaille les mesures du gouvernement pour l’école primaire. Dédoublement des classes pour atteindre les 12 élèves par classe dans les milieux défavorisés, aide aux élèves en difficulté... Jean-Michel Blanquer s’attend à des effets dès l’été prochain. Mais surtout, en creux, il affirme que le budget de l’Education nationale sera augmenté, sans...

Extrait de lesechos.fr du 27.08.17 : Blanquer annonce une hausse surprise du budget de l’éducation nationale

 

Le 20h de TF1 du 27.08.17 : Nombreux twitts de TF1 sans lien vers un enregistrement de l’interview
@jmblanquer : "La formation des professeurs est le 1er facteur de réussite d’un système scolaire..." #LE20H

 

Extrait de letudiant.fr du 28.08.17 : Nous devons renforcer le prestige et l’utilité du baccalauréat pour les lycées

 

Invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC ce lundi, Jean-Michel Blanquer a de nouveau prôné l’usage de la méthode syllabique pour l’apprentissage de la lecture au CP. "La vieille querelle entre la méthode syllabique et la méthode globale a été tranchée", a-t-il déclaré avant d’assurer que "la méthode syllabique, c’est le b.a.-ba". Le ministre de l’Éducation nationale a notamment assuré : " On ne doit jamais opposer le code et le sens, il ne faut apprendre un mot par cœur globalement, il faut le déchiffrer et que ce soit associé à un sens."

Extrait de bfmtv.com du 28.08.17 : Jean-Michel Blanquer : la méthode syllabique, c’est le ba.ba

 

Les échos dans la presse

Le ministre de l’Education cherche à combler son déficit de notoriété et à montrer sa détermination ? Quitte à aborder certains sujets, comme l’apprentissage de la lecture, avec un peu de simplisme

Extrait de lopinion.fr du 28.08.17 ! Rentrée très politique du ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer

 

Le ministre de l’éducation lance la rentrée par une polémique sur la lecture

Jean-Michel Blanquer a agacé les syndicats en réveillant le mythe de la méthode globale, alors que les enseignants pratiquent une méthode largement syllabique.

Extrait de lemonde.fr du 28.08.17 : Le minsitre de l’éducation relance le débat sur le lecture

 

Le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer a indiqué aujourd’hui que 85% des classes de CP dans les écoles des quartiers très défavorisés (dits REP+) seraient dédoublées à la rentrée. « Pour le 15% restant, vous aurez deux maîtres dans la classe », a-t-il dit sur RMC-BFMTV.

Extrait de lefigaro.fr du 28.08.17 : 85% des classes de CP en REP+ dédoublées à la rentrée (Blanquer)

 

Lecture : Blanquer et la globale

" C’est un serpent de mer de l’éducation : la méthode de lecture dite globale. Cette dernière a de nouveau été évoquée cette semaine dans L’Obs par le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, qui souhaite revenir dessus. Sauf que, lui ont répondu les syndicats d’enseignants vendredi, la méthode globale n’est déjà plus appliquée dans les écoles primaires depuis des décennies... En tout cas pas seule", explique l’AFP dans une dépêche. Directeur adjoint du cabinet de Robien en 2006, JM Blanquer avait déjà lancé cette campagne. Mais en 2017 cela ne semble plus prendre qu’auprès d’une frange extrémiste.
Dépêche AFP

Extrait de cafepedagogique.net du 28.08.17 : Lecture : Blanquer et la globale

Répondre à cet article