> INEGALITES SCOLAIRES, MIXITE SOCIALE, PAUVRETE, ETHNICITE, OUVERTURE (...) > INEGALITES SCOLAIRES (Types de document) > Inégalités scolaires (Rapports officiels) > Les résultats au brevet sont très dépendants de l’origine sociale (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les résultats au brevet sont très dépendants de l’origine sociale (DEPP)

4 avril 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

Note d’information DEPP
n° 17.07 de mars 2017

Diplôme national du brevet 2016 : près de neuf candidats sur dix obtiennent leur diplôme

En 2016, 87,3 % des candidats au diplôme national du brevet (DNB) ont réussi l’examen, soit 1 point de plus qu’à la session 2015. Les meilleurs résultats sont obtenus par les candidats de la série générale, avec un taux de réussite de 87,9 %, soit 0,7 point de plus par rapport à 2015. Les 9 % de candidats qui présentent la série professionnelle sont 81,5 % à obtenir leur diplôme, soit 3,9 points de plus qu’à la session précédente.

Dans la série professionnelle, deux tiers des candidats ont du retard dans leur scolarité lorsqu’ils se présentent à l’examen. C’est le cas de moins de deux candidats sur dix dans la série générale. L’origine sociale marque aussi fortement le succès au brevet : 97 % des enfants issus d’un milieu très favorisé réussissent leur examen
contre 79 % des enfants issus d’un milieu défavorisé, soit près de 20 points d’écart.

Les élèves de troisième qui échouent au DNB obtiennent des notes moyennes très faibles aux épreuves finales (3,4/20 en mathématiques et 6,3/20 en français). En outre, dans six cas sur dix, ils ne valident pas le socle commun de compétences.

 

Extrait
Des résultats très dépendants de l’origine sociale
Si un élève sur deux en série professionnelle est d’origine sociale défavorisée, seulement un tiers des élèves qui se présentent à la série générale est issu d’un milieu défavorisé. À l’inverse, un quart des élèves qui se présentent à la série générale est d’origine sociale très favorisée, mais ce n’est le cas que de 6 % des candidats à la série professionnelle.
En 2016 comme les années précédentes, la quasi-totalité (97 %) des enfants issus d’un milieu très favorisé obtient le brevet. En revanche, le taux de réussite est inférieur de 18 points parmi les candidats issus de milieu défavorisé. La proportion de candidats obtenant une mention « Très bien » ou « Bien » varie également fortement selon l’origine sociale des candidats : près de six candidats sur dix (55 %) issus d’un milieu très favorisé décrochent l’une de ces mentions. C’est le cas de trois candidats sur dix (28 %) pour ceux d’origine sociale moyenne et de deux candidats sur dix (18 %) pour ceux issus d’un milieu défavorisé.

Extrait de #education.gouv ;fr de : Diplôme national du brevet

Répondre à cet article