> EDUCATION PRIORITAIRE > PEDAGOGIE EN ZEP > Actions interdegrés (tous niveaux) > B* Le cahier de progrès et de réussite en cycle 3 : de la démarche à la (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Le cahier de progrès et de réussite en cycle 3 : de la démarche à la conceptualisation au réseau REP+ Rosa Parks à Châteauroux (Journée Innovation 2017 )

24 janvier Version imprimable de cet article Version imprimable

36 - Réseau REP+ Rosa Parks - Chateauroux - Le cahier de progrès et de réussite en cycle 3 : de la démarche à la conceptualisation - 2017 E

Ecole élémentaire Louis de Frontenac
, 36000 CHATEAUROUX
Site :
http://eclair-rosa-parks-chateauroux.tice.ac-orleans-tours.fr/dotclear/frontenac/index.php

Auteur : Fortat-Ledoux Estelle et Malassinet Nicolas
Mél : estelle.ledoux@ac-orleans-tours.fr ou nicolas.malassinet@ac-orleans-tours.fr

Le travail collectif autour de la notion d’évaluation pensée autour des temps d’apprentissages lors de formation réseau REP+, a permis de construire un outil opérationnalisant ce langage commun. Cet outil est appelé cahier de réussite et de progrès

Plus-value de l’action
.
Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
.
A l’origine
Le point de départ de ce projet est la construction du cycle 3, l’articulation socle/programme et la mise en cohérence de ce qui doit être enseigné et évalué pour construire le parcours de l’élève.

Objectifs poursuivis
- Utiliser un outil mettant en œuvre l’évaluation comme un outil aux services des apprentissages pour permettre le progrès des élèves
- Expliciter aux élèves les attentes du cycle 3 pour que ceux-ci soit acteurs de leurs apprentissages.
- Permettre que les temps d’évaluation soient pensés avec les temps d’apprentissage.
- Avoir un langage commun pour enseigner et évaluer le socle commun sur le cycle 3.

Description
Ce projet s’articule autour de trois temps : La formation, l’opérationnalisation de l’outil construit et l’accompagnement des équipes sur l’utilisation de l’outil cahier de réussite.
- TEMPS 1 : La formation a permis aux équipes de s’approprier le socle, les programmes et le principe de l’évaluation aux services des apprentissages en réinterrogeant ce terme et également en réinterrogeant le terme de compétences. Il a permis de construire un langage commun autour de la construction des échelles descriptives.
- TEMPS 2 : L’opérationnalisation du cahier de réussite permet aux enseignants d’utiliser l’outil afin d’enseigner et d’évaluer le socle. Les modalités d’utilisation : Pour remplir ce cahier, l’élève doit faire la preuve de la réalisation de la compétence et ce dans divers contextes (au sein d’une même discipline et/ou dans plusieurs disciplines.) Cette prestation n’est pas uniquement observable au travers un devoir sur table, mais peut aussi s’effectuer lors d’une observation, d’une situation de classe ou au travers d’une activité.
L’échelle descriptive, « l’escalier du progrès » se renseigne suite à une situation révélatrice qui met en jeu des connaissances, des capacités et des attitudes dans un contexte donné. Cette compétence est évaluée sur plusieurs temps. Les « étiquettes » représentant des connaissances ou des capacités, se renseignent après une réussite de celles-ci.
- Des rendez-vous peuvent-être posés entre l’enseignant et l’élève pour évoquer ses progrès et ce qu’il lui reste à faire.
- L’élève peut demander le renseignement d’une compétence, connaissances ou capacités lorsqu’il estime être en mesure d’en faire la preuve.
- TEMPS 3 : L’accompagnement des équipes sera un temps d’échanges de pratiques. Il sera construit comme un temps permettant de développer les pratiques réflexives des enseignants.

Modalité de mise en oeuvre
- Le 24 mai 2016, le 3 et 4 novembre 2016 : Journées de formation cycle 3 autour de l’évaluation - Mois de novembre suite aux journées de formation : Conception de l’outil Fin novembre : Mise en place de l’outil au sein des classes et opérationnalisation
- 23 et 24 janvier 2017 : Journées de formation cycle 3 autour des situations faisant la preuve de … et accompagnement des équipes sur la mise en place du cahier de réussite.
- De janvier à juin 2017 : Opérationnalisation de l’outil dans les classes et accompagnement par les formateurs REP+
- Juin 2017 : Un premier bilan sur l’utilisation de cet outil
- Année scolaire 2017/2018 : Continuité de cette mise en œuvre….

Trois ressources ou points d’appui
- Un travail collectif inter-degré installé sur le réseau
- Volonté des équipes 1er et 2nd degré de faire progresser les élèves.

Difficultés rencontrées
- Utiliser un « logiciel » qui permettra de transcrire cet outil papier pour une plus grande facilité notamment en 3ème année de cycle 3

Moyens mobilisés
Équipes engagées : - Les enseignants du cycle des écoles élémentaires Buffon, Frontenac, Michelet et les professeurs de 6ème du collège Rosa Parks. - M.Canel François, IEN circonscription Châteauroux et co-pilote du réseau REP+ Rosa Parks - M.Doussot Grégory, principal du collège Rosa Parks et co-pilote du réseau REP+ Rosa Parks

Partenariat et contenu du partenariat
Partenariat entre établissements de Châteauroux : - École élémentaire Buffon - École Frontenac - École Michelet - Collège Rosa Parks

Liens éventuels avec la Recherche .

Evaluation
Evaluation / indicateurs
- Résultats des élèves sur la validation du socle en cycle 3, puis sur du plus long terme sur le cycle 4. - Implication des élèves dans leur processus d’apprentissages - Changement de paradigme autour de l’apprentissage et de l’évaluation pour les enseignants.

Documents
Aucun

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
- Temps de concertation, groupe de travail et journées de formation avec les équipes animés par les formateurs académiques REP+
- Accompagnement par la CARDIE
- Le comité de pilotage du Réseau Rosa Parks
- IA-IPR

Effets constatés
Sur les acquis des élèves : - Avoir une maîtrise sur ces progrès - Comprendre les attendus sur le cycle 3 - Soutenir leur motivation à apprendre par une explicitation des attentes - Augmenter le nombre d’élèves se positionnant sur une maîtrise satisfaisante sur les domaines du socle.
Sur les pratiques des enseignants : - Comprendre que l’évaluation est pensée avec le temps d’apprentissage - Rendre explicite les apprentissages - Développer une nouvelle posture professionnelle : enseignant comme accompagnateur des apprentissages, guide dans le processus d’apprentissage des élèves. - Développer de nouveaux gestes professionnels autour de l’évaluation aux services des apprentissages - Objectiver des progrès à travers des observables, des indicateurs.
Sur le leadership et les relations professionnelles : - Construire un langage commun autour des éléments du socle à enseigner - Changer les pratiques évaluatives au sein d’un réseau en changeant de paradigme de l’évaluation : l’évaluation pas uniquement un positionnement mais au service des apprentissages des élèves - Faire évoluer les postures professionnelles
Sur l’école / l’établissement : .
Plus généralement, sur l’environnement Eléments de changement envisagés
- La place de l’évaluation au sein des apprentissages de l’élève
- Le positionnement de l’élève face à ces apprentissages
- Le socle comme élément référent du parcours de l’élève
- Un enseignement plus explicite à travers les indicateurs

Extrait de experitheque) : Le cahier de progrès et de réussite en cycle 3 : de la démarche à la conceptualisation

Répondre à cet article