> INEGALITES SCOLAIRES, MIXITE SOCIALE, PAUVRETE, ETHNICITE, OUVERTURE (...) > INEGALITES SCOLAIRES (Types de document) > Inégalités scolaires (Rapports officiels) > Le rapport de Jacques Toubon, Défenseur des droits, dénonce des ruptures (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le rapport de Jacques Toubon, Défenseur des droits, dénonce des ruptures d’égalité dans l’éducation : remplacements en Seine-Saint-Denis, cantines scolaires

5 février 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

[...] Les inégalités cachées
Jacques Toubon en a fait sa priorité pour 2016 (comme pour 2015) et une enquête nationale a été lancée en fin d’année dernière. Le but est de dénicher les cas de « ruptures du principe d’égalité devant le service public ». Exemple avec le système scolaire : le défenseur des droits a été saisi par des parents d’élèves et le maire d’une commune de Seine Saint-Denis sur « les conditions dans lesquelles s’est effectuée la rentrée scolaire 2014, marquée par de nombreuses vacances de postes d’enseignants et le recours massif à des contractuels souvent peu ou pas expérimentés ». Une forme de discrimination en raison du lieu de résidence des familles, dénoncée par l’institution. Grandir dans une ville pauvre ne devrait pas signifier recevoir une éducation au rabais.

Autre exemple de « rupture d’égalité » pointée du doigt par l’équipe de Toubon : le cas récurrent de refus d’inscription dans les cantines scolaires d’enfants dont les parents sont au chômage. Le défenseur des droits soutient une loi, actuellement dans les tiroirs de l’Assemblée, pour garantir le droit d’inscription de tous les enfants au service de restauration scolaire des écoles primaires.

Extrait de liberation.fr du http://www.liberation.fr/france/2016/02/04/inegalites-petites-humiliations-et-grandes-hontes-de-la-france_1430923

Répondre à cet article