> Fonctions : ACTEURS et PARTENAIRES > Protestations d’enseignants et de parents > Dépenses scolaires pour les familles, restauration, non-remplacement des (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Dépenses scolaires pour les familles, restauration, non-remplacement des enseignants : "La FCPE mobilisée contre les inégalités" (conférence de presse de rentrée)

1er septembre 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

SOMMAIREdu dossier de presse (17 p.)

INTRODUCTION
● Rendre effective l’égalité à l’école

1. RÉSULTATS DE L’ENQUÊTE DE LA FCPE SUR LE COÛT DE LA RENTRÉE

2. ÉCOLE PUBLIQUE, ÉCOLE GRATUITE ?
● Fournitures scolaires : un droit d’entrée dans la classe qui coûte encore trop cher !
● Manuels scolaires et cahiers d’exercices à la charge des familles
.● Transports scolaires : la disparition programmée de la gratuité
● Des stages qui entraînent des dépenses supplémentaires
.● Périscolaire et extrascolaire : la gratuité est-elle à l’ordre du jour ?
● Numérique : un nouveau poste de dépense
● Tous les enfants doivent participer aux sorties et voyages scolaires

3. LA RESTAURATION SCOLAIRE
● Garantir à tous les enfants le droit de s’inscrire à la cantine
.● Des tarifs adaptés aux moyens des familles

4. LES NON-REMPLACEMENTS DES ENSEIGNANTS
● Des centaines de milliers d’heures perdues
● Dans le premier degré, assurer l’accueil de tous les élèves
● Dans le second degré, faire appliquer les décrets

5. LE STATUT DU PARENT DÉLÉGUÉ
● Une mesure pour l’égalité entre les parents
et les professionnels de l’éducation
● Les droits existants : insuffisants ou non appliqués...
● Des engagements pas encore tenus
● Les chiffres clés

Extrait de fcpe.asso.fr du 31.08.15 : La FCPE mobilisée contre les inégalités

Extrait de l’introduction
Les réformes pédagogiques engagées ces dernières années vont dans le bon sens pour avancer vers la réussite de tous les élèves, mais elles ne suffiront pas si tous les leviers ne sont pas activés pour lutter contre les inégalités. Agir sur les inégalités sociales est primordial, pour qu’elles ne se transforment pas en inégalités scolaires.

Cette bataille pour l’égalité sera un des piliers de l’action de la FCPE cette année. C’est sa préoccupation première en cette rentrée.
D’ores et déjà, elle s’inquiète du recul constaté sur le coût de la rentrée. Les parents dépensent toujours plus d’argent pour l’achat des fournitures scolaires, pour la restauration scolaire ou encore les transports. Et quid du numérique lorsque les collectivités ne voudront pas investir ? A chaque fois que l’on augmente les coûts pour les familles, à chaque fois que la gratuité de l’école n’est pas effective, à chaque fois que l’on discrimine un élève pour son inscription à la cantine en fonction de l’activité de ses parents, à chaque fois qu’un enseignant absent n’est pas remplacé, c’est l’égalité qui recule.

La FCPE veillera à ce que l’égalité soit renforcée sur chaque territoire, et que la fusion entre certaines régions ne conduise pas à des retours en arrière sur certaines avancées : gratuité des manuels, aide aux transports...

Travailler à plus d’égalité à l’école, c’est aussi exiger plus d’égalité entre les parents délégués et les professionnels qui siègent dans les instances. [...]

Extrait de touteduc.fr du 3.08.15 : FCPE : Les réformes vont dans le bon sens mais il faut aller plus vite et plus fort

Répondre à cet article