> 6 - DISPOSITIF > VIE SCOLAIRE (climat, décrochage, pauvreté, rythmes, santé) > DECROCHAGE > Les microlycées > B* Le projet du micro-lycée d’Amiens

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Le projet du micro-lycée d’Amiens

3 janvier 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Le Micro- Lycée
Expérimentation art.34

Auteur : Lahouste Patrick
Mél : ce.0802140S@ac-amiens.fr

Le micro-lycée d’Amiens est une structure scolaire expérimentale publique de petite taille (environ 50 élèves) destinée à permettre une reprise d’études pour des élèves déscolarisée. La structure a un double objectif :
- préparer à la réussite au baccalauréat professionnel ou technologique,
- rescolariser les jeunes en lien avec leur projet de formation.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
Une cinquantaine d’élèves.

Description
- Une autre organisation du temps et de l’espace : moins d’heures de cours et davantage de présence hebdomadaire dans ce lieu de vie et de travail.
- Pour les jeunes qui suivent la filière professionnelle, une formation initiale avec un rythme d’alternance bi-mensuel école/entreprise qui doit permettre de mieux appréhender le monde de l’entreprise via son tuteur.
- Un accompagnement personnalisé du jeune suivi sur un temps prévu à l’emploi du temps par un membre de l’équipe éducative nommé comme tuteur. Cet accompagnement doit se faire en lien avec les partenaires de l’Education Nationale (assistante sociale, COP, infirmière,..) et extérieurs( (centres cultures, centres sportifs..) pour travailler l’estime de soi et le respect de l’autre. - Une évaluation valorisante au service des apprentissages et non comme une sanction avec des temps et des formes multiples.
- Une équipe fortement impliquée travaille avec des réunions bi-mensuelles inscrites dans les services des personnels.
- Une pédagogie qui s’appuie sur les outils numériques, notamment pour avoir un accès individuel à du soutien ou de l’approfondissement.
- Une équipe en formation permanente en lien avec la recherche en sciences de l’Education et en capacité de mutualiser, de diffuser ses pratiques.

Modalité de mise en œuvre
Le fonctionnement repose sur une équipe de professeurs volontaires au service du projet sur l’articulation revendiquée entre enseignement et éducation. Pour atteindre ces objectifs, l’organisation pédagogique se doit d’être en évolution permanente.

Moyens mobilisés
Un rattachement administratif au lycée Delambre : les jeunes sont sous le statut d’élève de l’établissement. Un budget fonctionnel d’origines diverses (Rectorat, Conseil Régional,..) doit être fléché. Une équipe de professeurs spécifiquement détachée par le Rectorat appuyée par des Emplois d’Avenir Professionnels, emplois civiques.. Une convention triennale tripartite signée avec le Conseil Régional, le Rectorat et l’établissement pour l’utilisation des locaux pendant le temps scolaire.

Partenariat et contenu du partenariat
Mise en place de cette structure, en partenariat avec le Conseil régional de Picardie, qui permet à l’Ecole publique d’être son propre recours pour les jeunes décrocheurs.

Evaluation
Le suivi de la structure est confié à un comité de pilotage multi-partenarial, corps d’inspection, coordonnateurs du micro-lycée, collectivité territoriale, Préfecture de la région. Des bilans réguliers sont effectués par l’équipe éducative. Au vu de ceux-ci, les ajustements seront effectués si nécessaires. Le micro-lycée se doit d’être un lieu de ressources pour la formation, c’est un laboratoire de recherche-action, en lien avec les services de l’Education.

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Construire une organisation scolaire "inclusive", non basée sur la sélection du jeune mais sur l’accompagnement, notamment, pour le projet personnel de formation et d’orientation. Donner de la souplesse au jeune dans la structure, aménagement du temps en fonction de la progression souhaitée, pédagogie à adapter au jeune..

Extrait du site Expérithèque : Le micro-lycée

Répondre à cet article