> EDUCATION PRIORITAIRE > EDUC. PRIOR. (Dossiers et Guides) > Les ZEP dans « Le guide de la rentrée » du Café pédagogique

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Expérimentation en ZEP, indemnité, effectifs, enseignement de l’histoire ...

Les ZEP dans « Le guide de la rentrée » du Café pédagogique

14 septembre 2005 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait du « Café pédagogique », septembre 2005 : Le Guide pratique de la rentrée 2005

Guide pratique de la rentrée 2005 : quoi de nouveau pour les profs ?
- Les textes de la rentrée.
- Les débuts. Une réforme en chantier.
- Les débats de la rentrée.
- Questions de rentrée au primaire, au collège et au lycée.
- Vie scolaire : la rentrée du C.P.E.
- Primaire : La rentrée au primaire
- Secondaire : la rentrée dans toutes les disciplines.

Le Café pédagogique

Extraits où les ZEP sont mentionnées :

Les textes de la rentrée
1- Les textes
A- Les deux circulaires de rentrée

(...)

La circulaire de rentrée annonce une expérimentation en ZEP. " Cette expérimentation portera essentiellement sur les modalités d’organisation, les méthodes et innovations pédagogiques de nature à permettre aux élèves de ZEP d’acquérir les savoirs de base et de prétendre aux filières d’excellence". Là aussi un texte devrait détailler les modalités de cette expérimentation qui se cadre donc au niveau de l’établissement. En lycée, la circulaire revient sur la situation des TPE. Elle annonce la publication d’instructions sur leur évaluation dans le cadre de l’épreuve anticipée de 1ère. En effet comment maintenir l’évaluation d’une épreuve totalement nouvelle dont la durée d’apprentissage a été divisée par deux ? Dans la voie professionnelle, la grande innovation concerne l’admission de droit des bacheliers professionnels avec mention Bien ou T.B. en STS. Elle est confirmée par un arrêté publié au J.O. du 27 août. Là aussi une circulaire apportera des précisions par exemple sur les champs d’application. La circulaire de rentrée annonce également la publication d’un texte sur le développement de l’apprentissage dans les établissements. Plusieurs textes réglementaires concernant ces décisions sont déjà publiés au J.O.

(...)

Revalorisation des indemnités
La revalorisation des traitements au 1er juillet entraîne celle des indemnités et avantages sociaux. Le B.O. du 28 juillet en publie la liste et les nouveau taux : rémunération des études dirigées, ISO, indemnité de prof principal, indemnité ZEP, indemnité de maître formateur, activités péri-éducatives etc.http://www.education.gouv.fr/bo/200...

(...)

Guide du jeune professeur

• "Les premiers jours... Au fil de la première année... Enrichir sa pratique" Le "Guide du jeune professeur" co-édité par Le Monde de l’éducation et le Scérén-CNDP affirme s’adresser aux jeunes enseignants sortis d’IUFM et à aux débutants de l’éducation nationale. Très agréablement illustré, d’une lecture aisée, il alterne conseils pratiques, témoignages et entretiens. On appréciera sûrement la richesse et la variété de ces derniers. Le Guide donne la parole aux spécialistes reconnus de l’Ecole : Agnès Van Zanten, Eric Debarbieux, Claude Lelièvre, Bernard Toulemonde, Patrick Royou etc. Ce faisant il aborde avec une grande efficacité les grands débats sur l’Ecole et, en quelques pages, permet à chacun de construire son opinion. On appréciera également les reportages menés en classe qui permettent d’aborder des problématiques pédagogiques : trouver sa place en classe, gérer le tableau, faire autorité, débuter en ZEP, évaluer etc. Le Guide ne s’adresse pas qu’aux débutants mais à tous ceux qui s’intéressent à l’Ecole.

(...)

Une réforme en chantier

On trouvera dans la partie consacrée aux "textes de la rentrée" les éléments de la loi Fillon applicables à la rentrée ainsi que des analyses.

A- Comment traiter l’échec scolaire ?

Que faire face à l’échec scolaire ? Le rapport remis par André Hussenet, inspecteur général, et Philippe Santana, IPR, au Haut Conseil d’Evaluation de l’Ecole remet le phénomène en perspective et propose quelques pistes. Il faut souligner d’abord qu’il n’accable pas l’Ecole, ce qui détonne agréablement avec l’atmosphère de la rue de Grenelle. Il ne nie pas pour autant ses échecs mais montre la baisse des sorties sans qualification : un jeune sur trois sortait sans qualifications en 1965, un sur dix aujourd’hui. Mais il est vrai dans un contexte social et scolaire très différent. Car ce contexte pèse sur l’Ecole et est le premier facteur d’échec. Est-ce à dire que l’Ecole ne puisse rien faire ? Pour les auteurs, les efforts doivent porter d’abord sur l’école primaire : " S’il n’y a pas de fatalisme dans la construction de la grande difficulté scolaire, c’est au début de la scolarité que l’essentiel de la carrière scolaire d’un élève se dessine. Plus la difficulté se manifeste tôt, plus le redoublement est précoce et plus le pronostic est sombre. Toutes les études le montrent et celles qui cherchent à mesurer l’effet de la pauvreté sur la réussite scolaire le confirment magistralement : 80% de l’écart entre les pauvres et les favorisés s’est construit à l’école primaire.
Ce sont donc les mesures préventives de lutte contre la difficulté qui sont essentielles, c’est à l’école maternelle et à l’école primaire qu’il faut agir pour être efficace sur le moyen et le long termes".
Les auteurs donnent des conseils de bon sens : faire attention à l’élève, favoriser l’estime de soi par exemple. Ils s’appuient également sur les travaux de Piketty, qui a démontré que la forte baisse des effectifs a un effet sur les résultats scolaires, pour demander qu’il en soit tenu compte en ZEP. Ils attendent des changements de comportement du système : un réel intérêt pour la recherche pédagogique, un effort d’assistance pédagogique des enseignants.
Comment aller plus loin alors que peu d’études ont été menées sur l’efficacité des méthodes pédagogiques ? On sera évidemment sensible à la recommandation qui clôt le rapport : " Pour progresser encore, les enseignants ont autant besoin d’une coopération intense de la recherche que d’une valorisation aux yeux de tous de leur fonction, de leur statut social et de l’institution scolaire toute entière".

http://cisad.adc.education.fr/hcee/...

C comme Classe...

Une étude relance le débat sur les petits effectifs La question de l’impact du nombre d’élèves par classe sur les résultats scolaires a animé une partie du débat pédagogique cet automne. T. Piketty avait mis en évidence un effet sensible pour une réduction importante des groupes classe. Cela l’amenait à demander un effort important de moyens en faveur des ZEP. D. Meuret, qui défendait la thèse inverse, demandait en octobre dernier "une expérimentation des CP et CE1 de ZEP à 18 élèves dans quelques académies pendant 3 ou 4 ans avant de généraliser éventuellement le dispositif".
Le ministère relance le débat en publiant une étude qui porte sur une expérimentation pendant deux ans (2002-2004) dans une centaine de cours préparatoires accueillant surtout des élèves défavorisés. Dans ces classes les effectifs ont été réduits à 8 à 12 élèves. Une centaine de classes témoins, à effectifs habituels, ont été étudiés parallèlement. L’enquête montre que les enseignants des classes à effectif réduit ont modifié leurs pratiques et que les élèves ont gagné en assurance et motivation. D’après l’étude ministérielle, au cours et à la fin de l’année de CP, les élèves des classes (à faible effectif) ont un peu plus progressé que leurs camarades de classe comparables, mais les inégalités de départ n’en sont pas réduites et, une fois en CE1, ces élèves ont des performances équivalentes aux autres". L’enquête officielle conclut donc que "une réduction de la taille des classes des CP est, à elle seule, d’un intérêt pratiquement nul. En effet, consacrer des moyens (importants) à cette diminution pour n’obtenir qu’un léger avantage en termes d’acquis en fin de CP, avantage qui disparaît ensuite,et n’en tirer aucun bénéfice indirect en termes de baisse redoublements...apparaît peu efficace". Faut-il pour autant dénier tout effet à la baisse des effectifs ? Les rédacteurs ne sont pas aussi affirmatifs. Ils relèvent qu’il faut " sans doute un temps d’adaptation pour permettre aux enseignants et aux élèves de tirer parti d’une diminution d’effectifs ; une seule année d’observation en CP est peut-être une période trop courte pour que des effets positifs puissent se manifester. Enfin, l’effort de diminution des effectifs a, dans cette expérimentation, été limité au seul cours préparatoire, alors que certains travaux pourraient inciter à étendre l’expérience aux cours élémentaires". C’est ce que montrait les travaux de Piketty. Le débat reste donc ouvert.

http://www.cafepedagogique.net/disc...

http://www.cafepedagogique.net/disc...

(...)

A. Les sites utiles

Au Primaire
P. Picard

C’est la rentrée... Alors, pour tous les nouveaux et tous ceux qui sont pleins de bonnes résolutions, la Café vous dresse la liste des incontournables pour qui veut profiter des ressources du Net pour sa préparation de classe...
1. Sites institutionnels

(...)

Les ZEP

(...)

2. Sites de mutualisation pour enseignants
- Cartables Un site absolument incontournable, même si l’incroyable richesse des documents qu’il vous propose vous demandera forcément de fines recherches pour trouver la "philosophie pédagogique" que vous recherchez. Au bout de quelques mois d’utilisation, vous vous fierez aux auteurs "qui vous ressemblent".
Cartables

(...)

Entrées multiples : ZEP, AIS, travail de l’IEN... http://perso.wanadoo.fr/m.duplessy/...

D’autres sites de mutualisation http://sitinstit.net/index.php
http://kalvinz.free.fr/Gomme%20et%2...

(...)

En ZEP : des pistes pédagogiques Le site des ZEP de Meurthe et Moselle est une mine d’or pour les enseignants. Et une des galeries concerne l’éducation civique. Elle comprend des notes de lecture sur les finalités de l’éducation citoyenne, ainsi que des articles (Perrenoud, Charlot, de Peretti, Costa-Lascoux etc.).
http://www.ac-nancy-metz.fr/ia54/ZE...

(...)

Pour aller plus loin... L’Histoire en ZEP "En ZEP, plus particulièrement, l’enseignement de l’histoire implique que le professeur explicite le sens des activités et des situations d’apprentissage. Il lui faut mobiliser ses élèves par des questionnements aux enjeux forts et ambitieux sans jamais perdre de vue ce qu’il veut leur faire acquérir. Les programmes prévoient également la possibilité de convergences disciplinaires, par l’étude des documents patrimoniaux (textes littéraires, oeuvres d’art...) ou en engageant les élèves dans une démarche de projet". C’est un remarquable dossier que propose le CNDP sur L’Histoire en ZEP. Il propose de nombreuses fiches-actions et des témoignages sur l’analyse de document, la construction identitaire, l’éducation à la citoyenneté. Signalons également la bibliographie qui oriente les enseignants de ZEP vers des activités enrichissantes pour les élèves. Le dossier pose bien des questions qui concernent les enseignants en général, au-delà des ZEP et de l’Histoire.
http://www.cndp.fr/zeprep/histoire/...

(...)

Répondre à cet article