> 5 - TYPE DE DOCUMENT, ACTEUR, POSITION - PROTESTATION > TYPE DE DOCUMENT > COMMUNICATION GOUVERNEMENTALE > La stratégie pour l’école numérique annoncée par Vincent Peillon confirme la (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

La stratégie pour l’école numérique annoncée par Vincent Peillon confirme la création à la rentrée 2013 d’un service de soutien en ligne en français, mathématiques et anglais pour 30 000 élèves en éducation prioritaire

14 décembre 2012 Version imprimable de cet article Version imprimable

Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale, a présenté la stratégie pour le numérique à l’École en présence de Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des petites et moyennes entreprises, de l’innovation et de l’économie numérique, jeudi 13 décembre 2012. Transmettre des savoirs à des enfants qui évoluent depuis leur naissance dans une société irriguée par le numérique et donner à chacun les clés pour réussir dans sa vie personnelle, sociale et professionnelle future nécessitent en effet de repenser en profondeur notre manière d’apprendre et d’enseigner ainsi que le contenu des enseignements.

- Faire entrer l’École dans l’ère du numérique : un impératif pédagogique et un projet de société
- Une stratégie globale et partenariale permettant d’inscrire effectivement et durablement l’École dans l’ère du numérique
- Des nouveaux services proposés aux enseignants, aux élèves et aux parents dès la rentrée 2013

Parmi les service proposés à la rentrée 2013 :
un service de soutien scolaire en ligne en français, mathématiques et anglais pour 30 000 élèves en difficulté dans des établissements de l’éducation prioritaire ;

un site web de géolocalisation des solutions de formation pour les jeunes décrocheurs ;

Extrait de education.gouv ;fr du 13.12.12 : Faire entrer l’école dans l’ère du numérique

 

Voir aussi sur zdnet.fr : Vincent Peillon a une stratégie pour le numérique à ’école

 

Voir aussi Le MEN précise dans une Note aux recteurs (révélée par le Café) les modalités de l’expérimentation numérique menée à la rentrée auprès de 30 000 élèves de 6e en éducation prioritaire

Répondre à cet article