> EDUCATION PRIORITAIRE (Politique d’) > EDUC. PRIO. : Dédoublements, Pdmqdc, Taille des classes > EP. Dédoubl., Pdmqdc, Taille : Positions > Contribution du SE-UNSA sur l’utilisation territoriale de postes (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Contribution du SE-UNSA sur l’utilisation territoriale de postes supplémentaires en primaire

19 septembre 2012 Version imprimable de cet article Version imprimable

Ecole primaire : plus de moyens que de classes pour la réussite de tous
Pour le SE-Unsa, la présence dans les écoles qui en ont le plus besoin d’un nombre de maîtres supérieur au nombre de classes doit contribuer à la réussite de davantage d’élèves. [...]

Un objectif clair et partagé
[...] Ainsi, pour le SE-Unsa, le dispositif ne doit pas se traduire concrètement dans les écoles par un maître étiqueté « surnuméraire » uniquement utilisé pour mettre en oeuvre des remédiations, et en particulier des remédiations hors la classe. Au contraire, la présence d’un nombre supérieur de maîtres devra permettre des actions pédagogiques différenciées dans la classe et dans le temps scolaire pour tous. Les effets pervers de l’aide personnalisée externalisée (effet stigmatisant et allongement de la journée pour les plus fragiles) seront ainsi combattus.

Modalités de fonctionnement
Pour le SE-Unsa, le bon niveau de détermination de la mise en oeuvre concrète est l’école ou le regroupement d’écoles au travers de son projet d’école. Il est absolument nécessaire de ne pas reproduire les écueils des ministères précédents qui, pour l’aide personnalisée, ont beaucoup contraint et bien peu accompagné.
[...] Ainsi, pour le SE-Unsa, des temps de régulation et de formation, devront être prévus par réseaux d’écoles d’un même secteur de collège afin de dépasser le champ trop étroit de l’école , favoriser des échanges et des dynamiques qui peuvent se prolonger à l’intérieur du socle commun.
A l’intérieur de l’école, définir le projet et planifier les interventions, demandera aussi du temps pour toute l’équipe, membres du Rased compris. Ce temps devra être reconnu institutionnellement notamment sur les 108h de service hors les heures de classe.

Attribution des moyens
Les écoles ou bassins d’écoles aux difficultés repérées, devront être ciblés et faire l’objet d’attribution de moyens supplémentaires après discussions en instances paritaires. Ces moyens supplémentaires ne sont pas nécessairement des multiples d’un Équivalent Temps Plein (ETP) mais ne doivent pas être inférieurs à 0.5.
Ces moyens ne correspondant pas un poste surnuméraire n’ont pas à être identifiés comme tels dans les opérations de mouvement des personnels. [...]

Extrait du site refondons l’école.gouv.fr du 19.09.12 : Contribution du SE-UNSA sur le primaire

 

Note du QdZ  : Aucune référence explicite n’est faite à l’éducation prioritaire

Répondre à cet article