> 5 - TYPE DE DOCUMENT, ACTEUR, POSITION - PROTESTATION > TYPE DE DOCUMENT > TEXTE OFFICIEL > Circulaire de rentrée 2012 : Eclair, internats d’excellence, accompagnement (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Circulaire de rentrée 2012 : Eclair, internats d’excellence, accompagnement éducatif, lutte contre le décrochage, label réseau "Nouvelle chance"...

30 mars 2012 Version imprimable de cet article Version imprimable

Orientations et instructions pour la préparation de la rentrée 2012
NOR : MENE1209011C
circulaire n° 2012-056 du 27-3-2012
MEN - DGESCO

INTRODUCTION
L’école du socle commun est une école de l’exigence et de l’ambition pour que chaque élève prenne le chemin de sa réussite.
[...] Personnaliser et responsabiliser sont les deux mots clés du progrès du système éducatif. Pour cette raison, ils structurent cette circulaire.

3. Mettre la personnalisation au service de l’égalité des chances
Le programme Éclair est consolidé à la prochaine rentrée pour s’affirmer comme l’avant-garde de notre École. Bénéficiant d’une autonomie accrue, notamment par des modalités de recrutement spécifiques et une valorisation renforcée de l’engagement des personnels, les écoles, collèges et lycées de ce programme placent la pédagogie et la transmission des savoirs au centre de leur action. Une attention toute particulière est apportée à la place et au rôle du premier degré dans la dynamique de ces réseaux. La formation, tant au niveau national qu’académique, accompagnera les évolutions nécessaires à la réussite de chaque élève.

Les internats d’excellence sont à l’avant-garde de la politique d’éducation prioritaire et de la politique des internats. C’est pourquoi ils sont têtes de réseaux des établissements. L’offre de places en « internat d’excellence », internats d’excellence de plein exercice et places labellisées, doit se développer, surtout en direction des collégiens. Les internats d’excellence offrent aux élèves les avantages conjugués d’une rigueur du cadre de travail et d’une ouverture au monde. Ils sont des laboratoires de l’innovation pédagogique.

Les établissements du réseau Éclair et les internats d’excellence ont vocation à faire partie d’une cordée de la réussite. Dans le cadre de ce dispositif, le volet culturel du tutorat est à renforcer et les établissements situés en zone rurale méritent une attention particulière.
Par ailleurs, l’offre éducative complémentaire proposée par l’accompagnement éducatif doit continuer d’accorder une place prépondérante à l’étude dirigée. Elle complète l’aide personnalisée mise en œuvre à l’école et l’accompagnement personnalisé déployé en classe de 6ème depuis la rentrée scolaire 2011.
L’assouplissement de la carte scolaire contribue à l’égalité des chances et doit faire, à ce titre, l’objet d’une information transparente auprès de toutes les familles.

6. Accompagner l’orientation et aider à l’insertion professionnelle
[...] Réduire le nombre de sorties du système de formation initiale sans diplôme, recensées par le Système interministériel d’échange d’informations (SIEI), est plus que jamais une priorité nationale. La lutte contre le décrochage scolaire repose d’une part sur le développement des actions de prévention au sein des établissements scolaires. Elle repose d’autre part sur la mise en œuvre opérationnelle des plates-formes de suivi et d’appui aux décrocheurs qui ont pour objectif de trouver une solution à chaque jeune ayant décroché. Recteurs et directeurs académiques des services de l’éducation nationale (DASEN) facilitent la mobilisation des établissements et des acteurs relevant de leur autorité, en soutien des responsables départementaux et locaux des plates-formes, notamment pour garantir la qualité des informations transmises au SIEI et encourager la mutualisation des expériences de terrain réussies et innovantes, tant dans le champ de la prévention que du « raccrochage ».

L’ensemble des dispositifs permettant l’accompagnement de ces jeunes vers le diplôme devront être utilisés sous le label réseau « Nouvelle chance » afin d’offrir des solutions adaptées aux profils des jeunes décrocheurs. La mission générale d’insertion (MGI) sera au cœur du réseau « Nouvelle chance » par des actions préventives et des actions de raccrochage élaborées avec les établissements et les partenaires de l’insertion rassemblés dans les plates-formes de suivi et d’appui aux décrocheurs.
La mise en place de ces plates-formes constitue déjà une avancée considérable dans la lutte contre le décrochage scolaire. L’éducation nationale doit maintenant se mobiliser pour qu’une solution soit proposée à chaque décrocheur.

 

ANNEXE.
ORIENTATIONS ET INSTRUCTIONS POUR LA RENTREE 2012

4. Mettre la personnalisation au service de l’égalité des chances
Les dispositifs d’égalité des chances permettent d’offrir à chaque élève un parcours personnalisé par un projet de formation scolaire et éducatif adapté. Ces dispositifs, souvent innovants, ont vocation à être à l’avant-garde pédagogique du système éducatif.

Écoles, collèges et lycées pour l’ambition, l’innovation et la réussite (Éclair)
Le programme Éclair donne de nouvelles ambitions à la politique d’éducation prioritaire. La réussite de chaque élève, le développement de l’ambition scolaire et professionnelle, l’amélioration des résultats sont au cœur de ce programme. Le décloisonnement entre pédagogie et vie scolaire permet l’instauration d’un climat scolaire apaisé dans les établissements et dans les classes pour favoriser les apprentissages. La nomination d’un préfet des études par niveau au collège et en seconde en lycée garantit un suivi cohérent et personnalisé des élèves. Le profilage des postes dans les écoles et établissements Éclair permet la constitution d’une équipe stable et engagée au service de la réussite de tous les élèves et des performances de l’école ou de l’EPLE. Cette modalité d’affectation entretient la mobilisation des acteurs dans le projet d’établissement.
Le développement d’innovations et d’expérimentations dans les écoles et collèges Éclair est encouragé. Il s’appuie sur les ressources mises en place au niveau national (vade-mecum « programme Éclair » et « Innover pour une école des réussites ») et peut tirer parti de l’accompagnement proposé par les correspondants académiques Éclair et le conseiller académique recherche-développement, innovation et expérimentation.

Internats d’excellence
L’internat d’excellence s’adresse à des élèves motivés qui ne disposent pas, dans leur quotidien, des conditions nécessaires à leur pleine réussite scolaire et personnelle, qu’il s’agisse de conditions matérielles, éducatives ou d’environnement socioculturel. L’internat d’excellence propose un projet pédagogique et éducatif structurant, qui mobilise notamment l’innovation et l’expérimentation à l’échelle de l’établissement. Le profilage des postes entretient la mobilisation des acteurs dans la dynamique innovante des projets d’établissement.
L’offre de places est à accentuer prioritairement au collège pour se poursuivre au lycée, en classe préparatoire aux grandes écoles ou en section de technicien supérieur, dans toutes les filières (générale, technologique et professionnelle). Une campagne de communication auprès des familles, amorcée le plus tôt possible, permet au plus grand nombre d’élèves concernés de bénéficier de cette opportunité.
Les établissements « internat d’excellence » de plein exercice (IE-PE) et « places labellisées » (IE-PL) ont vocation à développer un travail en réseau au bénéfice des « internes d’excellence », et des élèves des établissements Éclair. Les actions de formation continue communes dans ces établissements sont une modalité à privilégier.

Accompagnement éducatif
L’offre éducative complémentaire proposée dans le cadre de l’accompagnement éducatif s’inscrit dans la complémentarité des dispositifs mis en place pour les élèves en difficulté. Il doit se développer en cohérence avec les actions engagées grâce aux programmes personnalisés de réussite éducative (PPRE) et compléter, le cas échéant, l’aide personnalisée mise en œuvre à l’école d’une part et l’accompagnement personnalisé déployé en classe de 6ème depuis la rentrée scolaire 2011 d’autre part. Dans tous les cas, l’accompagnement éducatif doit accorder une place prépondérante à l’étude dirigée et fonctionner en cohérence avec l’emploi du temps des classes et les rythmes des élèves.

Cordées de la réussite
Les Cordées de la réussite s’adressent aux jeunes issus de milieux modestes qui peuvent voir leur ambition scolaire bridée, en raison de leur origine sociale ou territoriale. Elles facilitent leur accès à l’enseignement supérieur, notamment aux filières d’excellence. Les 312 cordées recensées à ce jour permettent d’intensifier les liens entre l’enseignement scolaire, l’enseignement supérieur et le monde professionnel. Le tutorat, proposé par des étudiants volontaires et bénévoles, occupe dans ce dispositif une place centrale. Les modalités d’accompagnement au travers de pratiques culturelles partagées sont à multiplier.

L’assouplissement de la carte scolaire
L’assouplissement de la carte scolaire donne priorité aux demandes des élèves qui souffrent d’un handicap ou qui bénéficient d’une prise en charge médicale à proximité de l’établissement demandé. Le dispositif offre une plus grande égalité des chances en donnant une priorité aux élèves boursiers. La qualité et la transparence de l’information sont garanties par :
- la mise en ligne sur chaque site académique des informations relatives aux procédures d’affectation et de dérogation et des critères de sélection retenus par chaque inspection académique dès le mois de janvier ;
- la mobilisation des relais présents dans les quartiers populaires (équipes de réussite éducative, personnels des centres sociaux, assistantes sociales, adultes-relais, etc.) afin d’informer et d’aider les familles de milieux modestes.

[...] La consolidation du SIEI et des plates-formes d’appui et de suivi des décrocheurs
La visibilité du travail conduit par les plates-formes de suivi et d’appui aux décrocheurs constitue une priorité. Elle mobilise les services de l’éducation nationale, en soutien aux préfets de département, responsables de la mise en œuvre opérationnelle du dispositif. Responsables académiques et inspecteurs territoriaux apportent leur expertise et facilitent la mobilisation des établissements et des acteurs relevant de leur autorité, en soutien des responsables départementaux et locaux des plates-formes. Ils veillent également à l’utilisation du « Guide de bonnes pratiques » et de la « Boîte à outils » mis en place au niveau national et encouragent son développement par la mutualisation des expériences de terrain réussies et innovantes.
En amont, l’ensemble des services académiques et des établissements scolaires conduisent une action déterminée pour réduire le nombre de sorties du système de formation initiale sans diplôme, recensées dans le SIEI. Grâce à l’application SDO, les établissements peuvent construire une politique de prévention ciblée à partir des informations du SIEI sur les élèves qui ne sont plus administrativement inscrits dans un collège ou un lycée. À l’initiative des DASEN, les données d’analyse du SIEI sont exploitées pour améliorer la prévention en amont.
Afin de préparer les trois campagnes du SIEI (début mars 2012, début juin 2012 et fin octobre 2012), les services académiques (services statistiques et services d’orientation) doivent s’assurer de la qualité des informations transmises et effectuer toutes corrections opportunes en ce sens, en lien avec les établissements d’enseignement.
En aval, les services de l’Éducation nationale apportent leur expertise pour apporter des solutions aux jeunes identifiés par le SIEI. Dans cette perspective, l’ensemble des dispositifs permettant l’accompagnement de ces jeunes vers le diplôme devront être utilisés et sont fédérés, à l’échelle des territoires pertinents du département, sous le label réseau « Nouvelle chance » (RNC), afin de faciliter la mutualisation des moyens et de renforcer leur visibilité : structures de raccrochage, dispositif spécifique d’accueil pour des jeunes décrocheurs, proposition des places vacantes en lycées professionnels ou technologiques aux jeunes en rupture de scolarité.
Rattaché administrativement à un EPLE et piloté par un personnel de direction, le RNC s’appuiera sur les potentialités de tous les établissements du réseau afin d’offrir des solutions adaptées aux profils des jeunes décrocheurs.
La mission générale d’insertion (MGI) sera au cœur du réseau « Nouvelle chance ». Ses actions seront de deux ordres : des actions préventives pour lesquelles les coordonnateurs apportent l’ingénierie nécessaire et des actions de raccrochage élaborées avec les établissements et les partenaires de l’insertion rassemblés dans les plates-formes de suivi et d’appui aux décrocheurs. Un renforcement de l’utilisation de l’outil SDO, module « suivi de l’élève », permettra d’améliorer la lisibilité des actions de la MGI et d’en faciliter le pilotage.

Extrait de education.gouv.fr du 29.03.12 :

 

Note du QdZ :

  • L’annexe évoque "le profilage des postes dans les écoles et établissements Éclair" alors qu’actuellement seuls les collèges sont concernés.
  • Avant-garde : Eclair est qualifié d’"avant garde de notre Ecole", de même que - comme dans la circulaire de rentrée 2011 - les internats d’excellence sont "à l’avant-garde de la politique d’éducation prioritaire". La circulaire 2012 distingue maintenant nettement les internats d’excellence "de plein exercice" (IE-PE) et les "places labellisées" (IE-PL) et insiste à nouveau sur la priorité à accorder aux collèges sur les lycées.
  • L’assouplissement de la carte scolaire est maintenu dans sa formule actuelle. L’accent est mis à nouveau cette année sur l’information des "familles de milieux modestes".
  • la mise en place d’une "aide différentiée" en grande section de maternelle après utilisation d’"outils d’observation des compétences" est fortement critiquée par les syndicats SNUipp et SE-UNSA et par des psychologues Serge Boimare.
    Sur ce point, voir aussi VousNousIls

 

Lire la circulaire de rentrée 2011 (Voir notamment 1- 3)

Répondre à cet article