> ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES EN EP (par niveau et thème) > Actions locales AU COLLEGE > Collège - Form. (Espaces scolaires) > B* Faire de la cour un lieu de rencontres et d’activités au collège REP (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Faire de la cour un lieu de rencontres et d’activités au collège REP André Léotard de Fréjus (CNR)

14 juin

LA COUR S’HABILLE
Projets innovants CNR Notre école, faisons la ensemble

Fonction du porteur de projet CHEF D’ ETABLISSEMENT

Collège [REP] André Léotard Fréjus

Adresse complète 50 rue de la Montagne

Statut expérimentation Oui
Nb élèves bénéficiaires du projet 560

Date de début du projet 9 janvier 2023 à 00:00

Descriptif du projet

Objectifs
Nous souhaitons développer notre part de co-education en ayant les élèves sur des temps éducatifs favorables à la découverte, au vivre ensemble, au partage , à l’entraide, à la convivialité au
bien-être.

Nous travaillons le climat scolaire et le besoin d’appartenance au collège, pour le rendre plus attractif : demandes de dérogations sortantes très importantes que le projet devrait permettre de réduire.

Nous souhaitons les accueillir plus nombreux pendant les pauses méridiennes , actuellement un trop grand nombre d’élèves rentrent chez eux. Nous souhaitons qu’ils s’engagent dans des projets différents grâce à l’amélioration de leur cadre de vie scolaire.

Les liaisons écoles-collèges-lycées vont être renforcées grâce aux classes CHAMS (lycée Saint Exupéry, Lycée Camus) et l’accueil des projets dans cet espace plus agréable favorisera leur mise en place (présentation, accueil des parents) et valorisera le collège.

Nous souhaitons voir le nombre d’orientations vers des filières culturelles ou professionnelles ambitieuses et d’excellence augmenter.
Ce projet commencera par la pose de pergolas en bois ou aluminium (plusieurs devis prévus dont celui du lycée Galliéni) et se poursuivra par la végétalisation (CFA Agricampus).

Le collège a envisagé depuis plusieurs années ce réaménagement INDISPENSABLE de la cour et a donc à cet effet épargné 20 000€.

Lutter contre le décrochage scolaire ;Lutter contre les difficultés scolaires ;L’accompagnement des parcours et l’orientation ;Lien école-famille ;Alliances avec les partenaires économiques Lutter
contre les assignations sociales et territoriales ;Valeurs de la République et citoyenneté ;Climat scolaire (prévention et lutte contre les discriminations, les violences, le harcèlement) ;Education artistique et culturelle Education au développement durable et transition écologique ;Aménagement des espaces (hors bâti scolaire) ;Promotion de la santé y compris éducation à la sexualité ;Activité physique et sportive

Idées initiales Le collège est situé en REP. Il ne bénéficie pas d’une bonne attractivité, les dérogations sortantes sont trop nombreuses. Le public du collège est constitué dans sa grande majorité d’enfants
issus du quartier le plus difficile de la ville vivant leur condition comme une ségrégation, et les familles se replient de plus en plus sur le quartier et la communauté. Il est urgent de travailler le vivre ensemble, l’engagement dans des projets motivants et valorisants hors du strict champs scolaire pour contourner les résistances face aux apprentissages, pour faire de l’école une ouverture et le cadre d’étayage des compétences psychosociales nécessaires aux enfants et aux jeunes, pour faire de l’école un cadre bienveillant de co-parentalité , de pluriculturalisme et d’ambitions partagées.

La principale évolution souhaitée concernerait donc le bien être des élèves, l’ambition et la réussite des élèves.

L’évaluation externe a mis en lumière que les élèves du collège n’éprouvent pas de sentiment d’appartenance avec leur établissement scolaire. La concertation ouverte avec les équipes, les élèves et les parents, confirme le peu d’attractivité du collège et le peu d’implication des familles.

Les élèves viennent au collège à raison de 2 demi-journées par jour , pour écouter les cours. Le temps hors cours, plus éducatif, d’apprentissage du vivre ensemble, de la parole, du débat est moindre : Seuls 212 élèves sur 560 sont demi-pensionnaires, seuls 65 sont inscrits à l’Association Sportive sans pour autant être inscrits dans des clubs sportifs ailleurs. Un bus passe à 12h pour que les élèves puissent rentrer chez eux.

Nous ne pouvons pas travailler le vivre ensemble de façon optimisée tant que nous ne les gardons pas la journée alors que les problématiques du collège sont le communautarisme et le vivre ensemble. L’espace et le temps de cours sont insuffisants pour travailler les compétences citoyennes.

Nous souhaiterions créer un cadre , un espace dans lequel les élèves joueront ensemble, parleront ensemble, seront écoutés pour favoriser ce vivre ensemble et développer un sentiment d’appartenance.
La démarche doit permettre aux élèves sur les temps de pause méridiens de trouver un intérêt de rester au collège. Le collège doit devenir un lieu de vie et de partage.

Par ailleurs, ce projet s’inscrit dans une stratégie globale , dans laquelle l’ensemble des professeurs est impliqué, comme ils l’ont montré pendant les concertations, puisque nous souhaitons insuffler une ouverture culturelle plus importante à nos élèves en créant des classes EAC dès l’année prochaine, la cour sera donc un lieu privilégié pour présenter les productions de théâtre, de danse, de chant, qui seront travaillées dans le cadre ces classes CHAMS ( Arts et Métiers du Spectacle). Nous bénéficions d’un partenaire qui souhaite s’impliquer dans nos projets : le Théâtre Le Forum.

https://digipad.app/p/310815/5dc7ef9107cf3

Ce projet est né d’un travail réalisé en amont par des élèves de 4ème et de 3ème très impliqués avec Monsieur Bulle , Professeur d’Arts Plastiques : dans le cadre d’une cordée de la réussite , ils ont visité la Villa Arson de Nice et ont travaillé sur une approche de l’architecture et de l’aménagement de l’espace.
Ainsi, un Génially a été réalisé avec des applications telles que Minecraft, qui est pourtant un jeu vidéo, peu vu comme une aide pédagogique. C’est la culture des élèves qui vient en aide à la culture des adultes !

https://view.genial.ly/63cbb2f301aabf0019b43d48/presentation-la-cour-shabille-com

Ce pourrait être aussi le point de départ déterminant pour la réussite des élèves grâce à la mise en place de nombreux projets à venir comme par exemple la création de clubs qui se tiendraient lors de la pause méridienne : club théâtre (agora), club artistique (œuvres exposées dans l’espace aménagé), etc…

Ce nouveau lieu de rencontres sera l’occasion d’accueillir les parents et de présenter des œuvres culturelles et littéraires, mais aussi du spectacle vivant joué par les élèves ou par des intervenants extérieurs, et de créer un lien avec les parents.

Par ailleurs, nous travaillons également avec le département pour modifier les modalités de passage à la cantine qui contraignent deux AED à être mobilisés au passage cantine (liste écrite). Dès la rentrée prochaine, le passage devrait se faire par reconnaissance biométrique, ce qui nous permettra d’animer deux ateliers dans la cour : jeux de société et lecture de Mangas, grâce à des AED plus disponibles pour les animer pendant la pause méridienne.
Un point écoute piloté par le professeur d’Italien sera mis en place avec un accès direct de la cour.

Plan d’action Lancement d’un sondage auprès des personnels , des parents et des élèves pour l’utilisation de ces nouveaux lieux.

Nous avons contacté plusieurs entreprises pour répondre aux propositions des
élèves pour la réalisation des pergolas. (Devis joint)

Nous avons contacté plusieurs lycées et collège pouvant répondre à nos demandes :

 Lycée Galliéni pour une structure en métallerie (Devis joint, suite à la visite du DDFPT, Monsieur Barbero le 3 mars 2023)
 CFA des Arcs sur Argens pour la végétalisation de la structure (2024-2025)
 SEGPA Villeneuve pour la création d’un jardin aromatique à proximité de la cantine (mise en place de composteurs en 11/2022) en 2024-2025.

Cet appel aux lycées a pour objectif de faire découvrir les formations à nos jeunes qui pour certains ont besoin de voir , et que la formation vienne à eux. De même l’orientation en Segpa est difficile par méconnaissance . Il est important de valoriser ces formations. Le projet y contribuerait.

Ce projet valoriserait aussi le lycée professionnel et projetterait certains de nos collégiens dans leur parcours d’orientation avec fierté et motivation, vers un CAP ou un BAC PRO. Cela pourrait faire naître des vocations. (Parcours Avenir)

Nous avons pris attache auprès du Département qui sera chargé de l’étude des sols et de la sécurisation des projets choisis.

Monsieur la Directeur Académique a été informé de la démarche et nous soutient.

La cour sera sublimée par l’arrivée de classes à vocations artistiques et culturelles qui pourront réaliser une partie de leurs productions dans cette agora.

Type de prestation demandée dans le cadre de CNR Achat de matériel Intervenant extérieur Déplacement Formation Personnel EN Autre

Extrait de cnr-nefle.gogocarto.fr du 09.01.23

Répondre à cet article