> VI- PÉDAGOGIE(S) (Innovation et CNR, Disciplines, Espaces, ACTIONS LOCALES) > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Climat, Harcèlement) > B* Pour un climat serein : une classe coopérative en 6e avec deux (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Pour un climat serein : une classe coopérative en 6e avec deux enseignantes référentes au collège REP+ David Marcelle de Billy-Montigny (62) (ExpéNO6e)

17 février 2023

Expé Nouvelle Orga 6e "Classe coopérative en classe de 6ème"

QUOI ?

De manière expérimentale, Mme AMAND et Mme PADIEU, appliqueront l’esprit d’une classe coopérative à une classe de 6ème pour l’année scolaire 2022-2023.

Ces deux enseignantes en seront les professeures « référentes ».

L’idée est de mettre en place un cadre de travail apaisé dans lequel l’élève est encouragé à interagir avec son voisin pour coconstruire l’apprentissage. La logique de compétition est gommée au profit de l’entraide et du vivre-ensemble. Le but étant de diminuer les conflits pour amener un climat scolaire serein. En apprenant à connaître leurs émotions et à les exprimer et les gérer, les élèves apprennent à communiquer en toute quiétude et pacifiquement.

QUI ?

8 membre(s) dans l’équipe

• Les deux professeures référentes sont une professeure de technologie et une professeure documentaliste intégrées dans le programme pHARe.
• De plus, de manière ponctuelle, l’infirmière et la CPE sont amenées à intervenir pour des séances spécifiques : relaxation, gestion de conflits...
• Chaque enseignant de la classe est libre de participer, ou non, à l’esprit de la classe coopérative. (dans ses cours, en assistant à un cercle de parole, à une heure de vie de classe etc). Du lien avec les deux collègues de Français a été fait lors du travail sur leur présentation-représentation.

OÙ ?

DAVID MARCELLE, Billy-Montigny (062), académie de Lille (009)

Collège - 6ème

6ème Ulysse

• 1 académie(s)
• 1 établissement(s)
• 1 classe(s)

POURQUOI ?

- Problème identifié

Deux éléments nous ont poussé à mettre en place cette classe coopérative cette année.

• La formation pHARe centrée sur les pratiques restauratives (gestion des émotions, messages clairs...) nous a motivée sà mettre en place ces outils et méthodes. Nous voulions les intégrer dans nos pratiques au quotidien et plus particulièrement avec une classe.
• Certains résultats de l’enquête sur le climat scolaire qui nous ont alerté.

- Indicateur(s) qualitatif(s)

• Les élèves de la classe semblent utiliser les outils proposés en heure de vie de classe : messages clairs, communication non violente.
• Il est difficile de quantifier les effets de l’utilisation de ces outils mais il est vrai qu’il y a peu de conflits au sein de la classe.

- Sources d’inspiration

Type Titre Auteur Année Observation
Livre « Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) » Marshall Rosenberg 0 Marshall Rosenberg « Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) ». pour la communication non violente.
Article oeuvres pédagogiques Célestin Freinet 0 Articles de Célestin Freinet qui traitent de la coopération entre pairs, l’organisation coopérative de la classe et l’expression libre. Dans cette approche, les élèves apprennent notamment grâce à la coopération, ils se nourrissent les uns les autres

QUAND ?

Du 02/09/2022 Au 07/07/2023

COMMENT ?

La classe est gérée par deux professeures référentes.

• Dès la journée de pré-rentrée, les élèves ont participé à un cercle de paroles.
A chaque début d’heure de vie de classe, les élèves complètent un petit document "Quoi de neuf en Ulysse...".

• Plusieurs pistes sont explorées pendant les heures de vie de classe qui sont co-animées par les deux enseignantes référentes :

 → Cercle de paroles avec l’aide des cartes "Émotions - Besoins"
 → Travail sur les émotions
 → La méthode OSBD issue des travaux sur la communication non violente
 → Les messages clairs définis sur Eduscol comme "comme un échange verbal entre deux élèves en relation duelle visant à la résolution de petits conflits entre pairs."
 → Le conseil « coopératif » / des élèves
 → Différence conflits / harcèlement

- Modalités de mise en œuvre

1 - Le cercle de parole de pré-rentrée a permis à tous les élèves de se présenter de manière individuelle et d’exprimer leur ressenti à l’aide des cartes « émotions ». Le personnel de direction et l’infirmière y ont participé.

 
2 - A partir du sketchnote autobiographique fait en Français, les élèves ont présenté un camarade de leur îlot et créé un avatar. Une meilleure connaissance de soi et des autres permet d’instaurer une meilleure ambiance de classe.
 

3 - Le « Quoi de neuf en Ulysse... » : C’est l’occasion pour eux de s’exprimer sur les choses positives et négatives de la semaine :

• Quelque chose qui t’a plu...
• Quelque chose qui t’a embêté, gêné...
• Quelque chose dont tu as envie de parler...

Un code couleur est mis en place : Quand les élèves écrivent en rouge, on en parle pas devant la classe. La couleur bleue peut amener un débat-une discussion avec la classe. Ce même code couleur a été utilisé pour la préparation du conseil de classe.

4- Le travail sur les émotions a été réalisé grâce au film d’animation "Vice versa".Cet extrait a permis de découvrir et décrypter différentes émotions. D’autre vidéos et/ou courts métrages ont été exploités : Et tout le monde s’en fout ! / Raison-Déraison / Boule de colère. Ces différents supports ont amenés à faire parler les élèves sur différents thèmes :

 • « Et tout le monde s’en fout ! » est une vidéo humoristique qui décrypte un peu plus précisément la réaction de notre corps en fonction des différentes émotions.
• « Boules de colère » est un court-métrage puissant sur le vivre-ensemble, la contagion de nos émotions et l’impact des micro-agressions du quotidien.
• « Raison-Déraison » est une vidéo pédagogique, fraîche et humoristique, qui nourrit le passionnant débat de philosophie « raison-passions ». Faut-il écouter son cœur ou son cerveau ?

5- Les messages clairs ont été travaillés avec des mises en situation où les élèves devaient utiliser le « je » pour communiquer et transmettre une émotion.

 
QUEL BILAN ?

- Indicateur(s) qualitatif(s)

Nous n’avons pas assez de recul pour faire un bilan de notre action.

 
ET APRÈS ?

- Développement et suite de l’action

• Reconduire le projet avec une classe de 6ème l’année prochaine. Quelques modifications seront apportées comme établir un conseil de classe coopératif dès le premier trimestre.
• Transmettre aux collègues intéressés les outils et méthodes utilisés lors d’une heure blanche.
• Réfléchir à une évaluation qualitative qui viendrait des élèves : questionnaire en début d’année et fin d’année qui aborde le bien être au collège.

Extrait d’Innovathèque du 09.01.23

Répondre à cet article