> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES (en EP) > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Citoyenneté : Emc, Edd, Histoire-géo, Philo., Lien au collège et (...) > B* Un monopoly sur l’Union européenne, pour découvrir les élèves autrement, (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Un monopoly sur l’Union européenne, pour découvrir les élèves autrement, notamment en REP (entretien du Café avec le professeur d’histoire-géographie)

28 novembre 2022

Dimitri Saputa : Un monopoly sur l’Union européenne

« Ce qui m’a surpris, c’est à quel point ces moments de lâcher-prise sont intéressants ». Dimitri Saputa, professeur d’histoire-géographie, invite à découvrir l’Union Européenne, ses objectifs, son histoire, à travers une partie de Monopoly. Une démarche pédagogique qui invite aussi à découvrir les élèves autrement…

Mettre les élèves en activité
Peut-on apprendre la construction européenne avec un jeu ? C’est le pari, mis en ligne, de Dimitri Saputa. Professeur d’histoire-géographie aujourd’hui en lycée, il a longtemps enseigné dans un collège Rep du Nord-Pas-de-Calais

. « Je me suis rendu compte de la difficulté de mobiliser tous les élèves », nous dit-il. « J’ai cherché à les mettre en activité ». Et pour cela le jeu lui a semblé une bonne piste. Partant d’un modèle de Monopoly sous Genially, Dimitri Saputa l’a adapté à la construction européenne. La partie de Monopoly est devenue un quiz, avec des questions sur les différents aspects de la construction européenne (étapes, mais aussi défis et enjeux). « Les élèves ne se contentent pas de jouer. Il y a un apprentissage avec les questions pour favoriser la mémorisation ».

Redistribuer les cartes

Le jeu s’insère dans une pédagogie inversée. « Les élèves regardent une vidéo à la maison sur la construction et le fonctionnement de l’Union européenne. Ils répondent à des questions. En classe, les élèves jouent avec le Monopoly. Je reprends avec eux le plateau du jeu pour revenir sur la construction européenne et son fonctionnement ». « Le jeu ne suffit jamais », ajoute-t-il. « Il faut un temps de débriefing où on sort du jeu et on dégage les apprentissages ». Là le jeu n’est plus qu’une source parmi d’autres.

Travailler les compétences sociales

Ce que les élèves apprennent ? « Finalement, ce qui est important, c’est qu’en jouant, ils n’ont pas appris tous la même chose. Ils ne répondent pas aux mêmes questions. Du coup, on va s’appuyer sur ces différents apprentissages. Un seul élève n’aura pas tout le savoir. » Autre apprentissage réalisé avec le jeu : celui de l’entraide.

« Ce qui m’a surpris, c’est à quel point ces moments de lâcher-prise sont intéressants », ajoute Dimitri Saputa. « Ce sont des moments où il n’y a pas de gestion de classe à faire. On peut observer les élèves au travail. On repère ce qui les surprend et cela fait découvrir leurs représentations. Et le jeu fait travailler leurs compétences sociales. En Rep souvent les élèves ont du mal avec les règles. Là, ils suivent celles du jeu. Ils se mettent d’accord entre eux pour les rôles, par exemple la banque. Ils sont tous en apprentissage, sans s’en rendre compte, aussi bien pour les compétences disciplinaires que sociales ».

Propos recueillis par François Jarraud

 

Le jeu

Objectifs : Comprendre que l’Union européenne est un territoire en construction (il a connu des élargissements successifs) qui cherche à maintenir la cohésion et réduire les déséquilibres.

Compétence travaillée : Se repérer dans l’espace : construire des repères géographiques

Modalité de travail : Deux à quatre élèves jouent en utilisant deux écrans : un pour le plateau du jeu et un autre pour le plateau des joueurs. De façon traditionnelle dans un jeu de Monopoly, les élèves achètent des propriétés correspondant à des pays européens. Chaque fois qu’un joueur tombe sur une propriété possédée par un autre joueur, il doit payer un loyer indiqué sur la carte de la propriété. Mais, le jeu inclus également des quiz puisque pour acheter une propriété, le joueur doit avoir répondu correctement à la question associée à la propriété en appuyant sur le bouton + de la case. Lorsqu’un joueur tombe sur une propriété possédée par un autre joueur, il doit répondre à la question associée à la propriété. S’il ne répond pas correctement, le loyer est doublé.

Démarche pédagogique : L’apprentissage repose sur la pédagogie par le jeu. La disposition des pays de l’Union européenne sur le plateau du jeu permet de revenir sur les étapes successives de la construction européenne. La présence d’institution comme la Banque centrale européenne offre la possibilité d’appréhender les orientations politiques de l’Union. La question des déséquilibres est bien présente avec le Fonds européen de développement régional (FEDER) qui propose aux élèves des exemples d’aménagements mis en œuvre par exemple dans le domaine des transports. Enfin, les questions quiz permettant d’acheter les pays rappellent quelques étapes incontournables de la construction européenne (signature du traité de Rome, intégration de la Croatie, Brexit…), signalent des exemples de politique d’intégration (coopération transfrontalière avec la France, Erasmus, monnaie commune…) et interrogent quelques enjeux qui mettent en cause la cohésion de l’Union européenne (crise économique et financière, non-respect des principes du droit européen, crise des migrants…). Bien entendu, le jeu ne se suffit pas à lui-même. Le professeur doit réactiver ces points dans une leçon après le jeu pour structurer et ancrer les apprentissages.

Extrait de cafepedagogique.net du 25.11.22

Répondre à cet article