> EDUCATION PRIORITAIRE > EDUC. PRIOR. Pilotage national, académique, local > Pilotage académique > Pilot. acad. : Bilan, Projet > LE G.R.A.L, dispositif expérimental dans 10 collèges REP et REP+ "en (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Plan Français académique

LE G.R.A.L, dispositif expérimental dans 10 collèges REP et REP+ "en constellation" de l’académie d’Aix-Marseille

20 juillet

LE G.R.A.L, UN DISPOSITIF EXPÉRIMENTAL ACADÉMIQUE

Le G.R.A.L, qu’est-ce que c’est ?

* Un dispositif expérimental en éducation prioritaire
* Une déclinaison du Plan français dans le second degré
* Un nouveau modèle de développement professionnel sur la base d’échanges entre pairs
* Un Groupe de référents experts destinés à accompagner la réflexion des professeurs engagés dans le dispositif au sein d’une « constellation » : apports de ressources scientifiques et institutionnelles, mutualisation des savoirs professionnels, recherches de nouvelles modalités de pratiques d’enseignement dans tous les domaines du français

Le G.R.A.L en chiffres

* 10 collèges REP et REP+ engagés.
* environ 6 enseignants par constellation.
* 12 référents accompagnant les constellations.

Exemples de problématiques professionnelles abordées

→ Comment apprendre à l’élève à construire un raisonnement grammatical ?
→ Comment améliorer la syntaxe dans les productions écrites ?
→ Comment enrichir le lexique des élèves ?
→ Comment rendre l’élève acteur de son apprentissage de l’orthographe ?
→ Comment améliorer la qualité syntaxique des productions d’écrit de nos élèves ?
→ Comment enseigner la compréhension des textes

Les constellations du Plan Français : un nouveau modèle de développement professionnel

La constellation est un groupe de professeurs de lettres volontaires d’un même établissement ou de plusieurs établissements d’un même réseau accompagné par un référent GRAL. Ce groupe engage un travail de réflexion entre pairs à partir de situations locales d’enseignement qui permettent de définir les thématiques, et les problématiques didactiques et pédagogiques à traiter : les classes deviennent le lieu d’observation, de recherche, et de formation entre pairs. Cette recherche – action articule ainsi les ressources théoriques et les pratiques sur le terrain pour trouver des réponses adaptées aux besoins des élèves et à ceux des professeurs. La constellation est donc un espace de travail collégial qui vise deux objectifs :
* le développement de solutions et de pratiques d’enseignement adaptées au contexte local
* la consolidation de savoirs scientifiques au service de cet enseignement reliés aux instructions et ressources officielles.
Cette mutualisation des pratiques et des savoirs est étayée par l’expertise d’un référent. La constellation est
formée pour quelques mois afin de travailler un ou plusieurs domaines du français définis collégialement au
sein du groupe.

 Pour mieux comprendre : présentation de deux constellations : le collège [REP+] Auguste Renoir
(Mlle 13ème) et le collège [REP+] Arthur Rimbaud (Mlle 15ème)

- Constellation au collège Auguste Renoir (Marseille 13ème)

Problématique choisie : Comment enseigner la compréhension et l’interprétation des textes par la mise en place du carnet de lecture

Première rencontre : 26 novembre 2020 – Toute l’équipe de lettres est présente excepté une
professeure en congé maternité (six professeurs). Présentation du dispositif GRAL. Échange autour du
manque d’appétence des élèves pour la lecture, du niveau faible (de la 6e à la 3e) en compréhension de
l’écrit (évaluations 6e et DNB). L’équipe choisit la lecture et la compréhension comme domaine à travailler
en constellation. Le prochain rendez-vous est fixé au 7 janvier : une enseignante se propose pour accueillir
dans sa classe la constellation au cours d’une séance de lecture en 6e .
Deuxième rencontre : 7 janvier 2021 – Observation d’une séance de lecture analytique en classe de 6e autour d’un conte, suivie d’un temps de discussion d’une heure sur les pratiques de chacun dans la lecture des textes. M. P. évoque l’utilisation du carnet de lecture dans son enseignement de la compréhension des textes, en particulier autour d’un travail sur les citations en 6e. Mme G. évoque la même chose en classe de 3e mais sans avoir recours au carnet de lecture. Tous les enseignants de la constellation décident de mettre /en place le carnet de lecture.
Troisième rencontre : 18 février 2021 – Echange autour de la mise en place du carnet de lecture :
comparaison des pratiques de chacun (consignes, questions, cadre d’utilisation…). Les enseignants constatent qu’ils ne l’emploient pas de la même manière (lectures personnelles, cursives, œuvres intégrales, en classe, à la maison…). Chacun d’eux a apporté des carnets de leurs élèves : discussion autour des consignes données dans le carnet (formulation, objectifs…). M. P. projette une évaluation sommative donnée à l’une de ses 6e dont le carnet aura été le support de travail au sein de l’œuvre. Il s’agit désormais de réfléchir à une harmonisation des pratiques dans l’utilisation du carnet de lecture et notamment, dans la façon d’interroger les textes pour apprendre aux élèves à mieux comprendre ce qu’ils lisent.
Quatrième rencontre : 3 juin – Bilan sur le dispositif du carnet de lecture comme aide à la compréhension et incitation aux écrits argumentés. Apport théorique du référent : la conférence d’Anne Vibert, Inspectrice Générale de Lettres, sur la compréhension : « Enseigner la lecture dans toutes ses dimensions : de la fluence à l’interprétation ».
→ Voir 2 carnets de lecture d’élèves de 6ème

- Constellation au collège Arthur Rimbaud (Marseille 15ème) 2ème année

Problématique choisie : comment mettre en œuvre la pratique de l’oral en classe ?

→ Première rencontre - La première séance d’une heure a permis de présenter le travail de réflexion et les
différentes mises en œuvre proposées par les collègues l’année précédente. L’objet d’étude et de réflexion
didactique et pédagogique est l’enseignement de l’oral. Les nouveaux enseignants dans le groupe adhèrent
à cette thématique et à cette problématique de notre enseignement. Ils souhaitent élaborer une progression commune de l’enseignement de l’oral au cycle 4.
→ Deuxième rencontre – A partir du rapport de l’inspection générale sur l’expérimentation éloquence et la
proposition de progression qui y figure, nous avons travaillé à la définition de l’oral et de ses différentes
formes ; les enseignants ont ensuite, par niveau, proposé une progression de l’enseignement de l’oral pour
le cycle 4 en prenant appui sur des compétences spécifiques présentées par le document de travail donné.
Cette progression et l’identification des différentes formes d’oraux a permis à tous de mesurer les contours
de ce que peut être « l’oral », contours qui étaient jusqu’alors flous ou centrés sur des pratiques très
intéressantes mais dans un périmètre trop circonscrit. La séance de travail a été riche en échanges et très
constructive. Les enseignants étaient ravis de ce temps de réflexion et de mutualisations des pratiques.
Troisième rencontre – Objectif : préparer une séance d’observation en classe pour la séance suivante dont l’objectif est :« Comment mettre en œuvre un exemple de travail et de pratique de l’oral en classe ? » L’objectif était de construire puis d’observer non une séance de pratique de l’oral mais une séance de travail préparatoire à cette tache finale. Les enseignants ont mutualisé leurs expériences. Il a fallu identifier les compétences à observer au cours de l’activité. Ils ont retenu la prosopopée (ou ekphrasis) liée à l’argumentation comme exercice et la réflexion didactique a porté sur la manière de préparer les élèves à cet exercice. A travers un moment d’échange de pratiques efficace, des pistes ont été avancées. Les enseignants vont élaborer une fiche commune de préparation à cet oral. Elle comportera un canevas de formulation de l’argumentation : structure de phrases, formulation, travail sur les registres.
On s’intéresse également à l’apprentissage progressif de la prise de parole sans notes : quelle progression ?
Quel support ?

Contacts
* Suzanne Ponce professeure de lettres chargée de mission pour l’inspection de lettres et coordonnatrice du G.R.A.L : suzanne-jeanine.ponce@ac-aix-marseille.fr
* Mission Académique Education Prioritaire : ce.educprio@ac-aix-marseille.fr

Extrait de pedagogie.ac-aix-marseille.fr

Source : Lettre d’info (2 pages)

 

Voir aussi Webinaire de l’académie d’Aix-Marseille du 29.04.22 : Comprendre les écrits de toutes les disciplines

Répondre à cet article