> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES... > DISCIPLINES (doc. généraux) > Disciplines : Sport, EPS (doc. généraux) > Sport : - Un projet de loi permet de créer des associations sportives (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Sport : - Un projet de loi permet de créer des associations sportives locales hors de l’Usep dans le 1er degré (Le Café) - Le Conseil de l’Union européenne recommande de développer la "littératie physique" (ToutEduc)

10 février

Le gouvernement met l’Usep en concurrence avec des associations locales
Après un amendement de la députée LREM Calvez adopté en commission privilégiant des associations sportives locales dans le 1er degré et donc hostile aux fédérations comme l’Usep, la même députée a fait adopter le 9 février un amendement rétablissant le soutien à l’Usep mais aussi maintenant les associations locales. La phrase " L’Etat et les collectivités territoriales favorisent la création d’une association sportive dans chaque établissement du premier degré" est maintenue. Et s’ajoute le texte suivant : " Dans les établissements du premier degré, l’État et les collectivités territoriales qui participent au plan sportif local mentionné à l’article L. 113‑4 du code du sport favorisent, dans le cadre d’une alliance éducative territoriale, l’organisation d’activités de nature à susciter l’engagement des élèves dans le cadre de projets culturels, sportifs, artistiques ou citoyens. Ces activités peuvent donner lieu à la création d’associations dans chaque établissement du premier degré. »" C Calvez et la ministre des sports ont déclaré avoir entendu l’Usep et soutenir les deux démarches, l’Usep n’étant présente que dans une école sur 4. Ce recul va t-il satisfaire l’Usep ? Le 9 février, le Se Unsa était intervenu e faveur d el’Usep en relevant qu’il n’est pas question que de sport. " Véritable introduction à la vie associative pour les enfants licenciés, (l’Usep) porte également, au-delà des rencontres sportives et à l’instar de l’UNSS dans le second degré, des valeurs de citoyenneté et d’inclusion.. C’est, en creux, un véritable renoncement de l’institution à développer le sport scolaire dans le premier degré. C’est, à terme, la fin d’un service de qualité, la fin d’un grand choix d’activités sportives offertes aux élèves, la fin de l’engagement de milliers d’acteurs d’un sport scolaire citoyen, humaniste et inclusif, que les « alliances éducatives » ne promettent pas de garantir."

Le nouvel amendement
Communiqué

Extrait de cafepedagogique.net du 10.02.22

 

La majorité s’attaque à l’Usep
Un amendement à la proposition de loi visant à démocratiser le sport, déposé par la députée LREM Céline Calvez, adopté en commission le 3 février, prévoir de créer des associations sportives locales hors de l’Usep. " Concernant le développement du sport scolaire dans le 1er degré, un amendement réclamant la généralisation des associations sportives scolaires dans chaque école primaire a été écarté. De plus, un autre amendement a été privilégié offrant, à l’Etat et à la collectivité territoriale, la possibilité d’organiser des projets sportifs dans le cadre d’alliances éducatives en créant une association qui ne serait pas une association affiliée à une fédération de sport scolaire. Cet amendement adopté jeudi 3 février en commission, tels qu’il sera examiné en début de semaine prochaine pour adoption finale, conduit non seulement à renoncer au développement des associatives sportives scolaires, comme l’avait proposé par un vote à l’unanimité les sénateurs, mais privilégient des « alliances éducatives » qui n’offriront aucune garantie en termes de qualité, de sécurité et d’engagement des communautés éducatives pour des activités qui touchent pourtant à des apprentissages corporels décisifs pour les enfants", écrivent la Ligue de l’enseignement et l’Usep. L’USEP¨accompagne chaque année 700 000 scolaires pour faire du sport mais aussi développer des valeurs et pratiquer une citoyenneté en actes. Dans une lettre à JM Blanquer et R Maracineanu il demandent au gouvernement de défendre et développer l’association sportive scolaire. La proposition de loi arrive en séance le 9 février.

Le dossier législatif
L’amendement

Extrait de cafepedagogique.net du 08.02.22

 

L’éducation sportive, une nouvelle forme de littératie, à acquérir dès le plus jeune âge. (Conseil de l’Union européenne)

Il faut développer la notion "de littératie physique", c’est à dire "la capacité d’un individu à intégrer et à valoriser l’importance de l’activité physique tout au long de sa vie", dès le plus jeune âge, "à la fois en milieu scolaire et extrascolaire". C’est l’une des conclusions de la conférence ministérielle organisée les 7 et 8 février, dans le cadre de la présidence française du Conseil de l’Union européenne sur le thème "Sport et Objectifs de Développement Durable (ODD) dans les temps de l’enfance : les enjeux sociétaux d’une pratique sportive adaptée".

La vice-championne olympique de boxe Sarah Ourahmoune, y a notamment appris que "les jeunes filles ont un déficit d’engagement entre 5 et 7 ans alors qu’on entend souvent parler du décrochage à l’adolescence", et elle ajoute qu’il "faut agir très tôt pour pouvoir ancrer la pratique et continuer jusqu’à l’âge adulte". Les jeunes enfants acquièrent, à travers des pratiques adaptées à leur âge, "des compétences transversales" et des savoirs fondamentaux qui permettent ’l’intégration de valeurs indispensables pour la vie en société : mixité, inclusion, tolérance, respect". Si "de nombreuses initiatives sont menées en ce sens dans plusieurs pays, dont la France", elles restent encore éparses". Par ailleurs, "l’intégration d’une forte composante concernant la protection de l’environnement a été clairement identifiée comme un enjeu majeur dans le cadre des activités physiques et sportives qui sont proposées aux jeunes".

La ministre française en charge des sports, Roxana Maracineanu, présentera le 4 avril, un projet de conclusions sur "Le sport, levier de transformation des comportements en faveur d’un développement durable".

 

Voir la sous-rubrique Disciplines : Sport, EPS (doc. généraux)
Voir aussi la sous-rubrique Sport dans les quartiers

Répondre à cet article