> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > DISCIPLINES (doc. généraux) > Disciplines : Sport, EPS (doc. généraux) > Renforcement de l’activité physique et sportive (APS) dans les territoires (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Renforcement de l’activité physique et sportive (APS) dans les territoires prioritaires (BO du 01.07.21)

6 juillet Version imprimable de cet article Version imprimable

Pratiques sportives
Sport-éducation

NOR : MENE2119126C
Circulaire du 23-6-2021
MENJS - DGESCO - DS
Boen n°26 du 01.07.21

Introduction
Élément clef de l’apprentissage d’une culture spécifique, des règles de vie en société et du respect d’autrui, la pratique régulière d’une activité physique et sportive (APS) doit être favorisée dans l’ensemble des espaces et temps scolaires, avec et au-delà de l’éducation physique et sportive (EPS), discipline obligatoire, et du sport scolaire qui en constituent le fil conducteur.

Tout en répondant au besoin et au plaisir de l’exercice physique pour l’enfant et l’adolescent, l’activité physique et sportive contribue à développer le sens de l’effort et de la persévérance. Elle amène à mieux se connaître et à mieux aller vers les autres, créant ainsi les conditions idéales pour l’éducation à la responsabilité et à l’autonomie. En permettant aux élèves de mettre en acte des valeurs morales et sociales fondamentales comme le respect des règles collectives ou le respect de soi-même et d’autrui, elle contribue aussi à l’égalité des chances et à l’intégration, donnant à chacun les mêmes droits et les mêmes devoirs. Elle contribue à promouvoir le respect de l’éthique et des valeurs éducatives et humanistes du sport et donne sens à la notion de vivre-ensemble et à l’apprentissage de la vie associative, à l’inclusion et à l’éco-responsabilité. Elle participe pleinement à la santé globale des élèves (physique, psychique et sociale). Elle s’inscrit dans une temporalité allant de l’école à l’enseignement supérieur et contribue à la prévention des décrochages entre les niveaux d’enseignement.

Le contexte de l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 offre par ailleurs une opportunité unique de développer la place de l’activité physique et sportive dans la vie de chaque enfant. Formulées dans le Plan héritage 2024 : mieux faire ensemble, les mesures relatives au développement du sport dans les espaces et les temps éducatifs témoignent de cette volonté de rapprocher l’ensemble des acteurs pour la mise en place de programmes et de dispositifs concourant à l’impact social et sociétal durable au-delà de cet événement planétaire.

[...] 6. Renfort des alliances éducatives dans les territoires prioritaires
La politique d’éducation prioritaire privilégie l’action pédagogique, favorise le travail collectif des équipes, l’accompagnement et la formation des enseignants pour le développement de pratiques pédagogiques et éducatives cohérentes, bienveillantes et exigeantes, adaptées aux besoins des élèves et inscrites dans la durée. Un référentiel de l’éducation prioritaire a été élaboré pour guider l’action des réseaux, en proposant des principes d’action issus de l’expérience des personnels, des apports de la recherche et de l’expertise des inspections générales. Les APS s’inscrivent plus particulièrement dans l’axe 3 : « mettre en place une école qui coopère utilement avec les parents et les partenaires pour la réussite scolaire ». Ainsi, le renforcement des alliances éducatives autour des APS est à rechercher.

Le programme des Cités éducatives, qui vise à intensifier les prises en charge éducatives des enfants à partir de 3 ans et des jeunes jusqu’à 25 ans, avant, pendant, autour et après le cadre scolaire, est le cadre privilégié pour renforcer la continuité éducative et mobiliser l’ensemble de la communauté éducative autour de projets communs. Dans ce cadre, les alliances éducatives permettant le déploiement des offres sportives sur ces territoires au bénéfice des enfants doivent être recherchées. Vous veillerez tout particulièrement en ce sens au déploiement des dispositifs : label Génération 2024, 30 minutes d’activité physique quotidienne, Savoir rouler à vélo (Srav), Aisance aquatique, Pass’Sport, Sesame.

De la même manière, les alliances éducatives sportives méritent d’être renforcées dans les territoires éducatifs ruraux qui constituent un réseau de coopérations autour de l’École comme point d’ancrage local, au service d’un projet éducatif porteur d’ambition pour les élèves et leurs familles, et vecteur de rayonnement pour le territoire lui-même.

Cibles :
30 % de labellisation Génération 2024 dans les Cités éducatives ;
40 % d’écoles 30 min APQ dans les Cités éducatives ;
nombre d’attestations délivrées Srav/AAQ (nombre de projets de classes bleues) ;
nombre et pourcentage de Pass’Sport délivrés.

Extrait de education.gouv.fr du

 

rubrique1025Voir la sous-rubrique Disciplines : Sport, EPS (doc. généraux)

Répondre à cet article