> MATERNELLE, LYCEE, ENSEIGN. PROFESS. , APPRENTISSAGE > MATERNELLE et PETITE ENFANCE > Maternelle (Rapports officiels) > La Depp lance un panel petite section de maternelle qui tiendra compte (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

La Depp lance un panel petite section de maternelle qui tiendra compte notamment du milieu socio-économique et familial de l’élève (Men et ToutEduc)

4 novembre 2021 Version imprimable de cet article Version imprimable

Le Panel des élèves de petite section 2021 est une enquête statistique menée par la DEPP. Celle-ci a pour principal objectif d’enrichir les connaissances sur les parcours et les performances scolaires des élèves, en lien notamment avec le milieu socio-économique et familial de l’élève et son environnement éducatif.

Le "Panel petite section 2021" : une enquête de qualité statistique reconnue d’intérêt général

Le nouveau Panel des élèves de petite section 2021 s’intéresse pour la première fois à la scolarité dès la maternelle. Il a pour principal objectif d’enrichir les connaissances sur les parcours et les performances scolaires des élèves, en lien notamment avec le milieu socio-économique et familial de l’élève et son environnement éducatif.

Comprendre le fonctionnement du système éducatif et observer son évolution sont des enjeux importants pour la société. Plusieurs pays mènent régulièrement des enquêtes statistiques afin de suivre des panels d’élèves (les pays de l’Union européenne, le Royaume-Uni, les États-Unis, l’Australie, le Canada, etc.). En France, ce suivi de panels est assuré par la DEPP, le service statistique public du Ministère de l’Éducation nationale, depuis plus de 45 ans !

Livret d’information sur le Panel petite section 2021

Document pdf à télécharger

Affiche du Panel petite section 2021

Extrait de education.gouv.fr

 

Un panel “petite section“ pour suivre l’évolution des performances des élèves et les pratiques enseignantes dès janvier 2022 (DEPP)
“Suivre l’évolution des performances et mettre en relation cette évolution avec les curricula et les programmes, c’est à la fois chercher un peu plus de réalisme et en même temps se demander quelles ambitions on peut avoir pour les apprentissages chez les enfants", estime Michel Fayol.

A ce premier élément proposé pour comprendre l’intérêt pour la recherche du “Panel petite section 2021“ que met en place le service statistique de l’Education nationale, s’ajoute “l’apprentissage, le développement de connaissances générales ayant trait à l’évolution“. Pour le professeur émérite en psychologie cognitive des apprentissages et du développement, cité par la DEPP, “il est important d’avoir une cohorte spécifique" pour un suivi des apprentissages "qui commence très tôt, dès l’entrée à l’école maternelle".

Michel Fayol ajoute, concernant l’intérêt d’observer les compétences mathématiques des élèves dès la petite section de maternelle qu’ “à la surprise des chercheurs, il est apparu que les différences interindividuelles étaient extrêmement fortes y compris chez les enfants très jeunes, deux ans et demi, trois ans, cinq ans. Et c’était un défi que d’observer ces différences interindividuelles sachant qu’on ne savait pas très bien à quoi les attribuer.“

Afin de les observer est donc mis en place un dispositif qui se veut le “premier suivi longitudinal d’élèves commençant en maternelle“, et dont les informations seront recueillies de façon indirecte grâce aux observations des enseignants. En janvier 2022, 35 025 élèves de 2 489 classes maternelles (d’autant d’écoles différentes) de toutes les régions de France métropolitaine et des DOM, sauf écoles privées hors contrat, seront observés par leurs enseignants qui renseigneront 3 grilles d’observations par élève : 20 compétences en langage, 20 compétences en mathématiques et 25 observations des capacités à mémoriser et à se concentrer. Il s’agit d’une “appréciation des compétences langagières des élèves, de leurs capacités à construire les premiers outils pour structurer leur pensée et de mesurer certaines fonctions exécutives".

De plus, “grâce à une application numérique adaptée au jeune public“ (manière directe), 3 000 élèves parmi les 35 000 seront interrogés via une application numérique sur tablette. “Sous forme de jeux, les élèves concernés répondent à des questions sur leur compréhension du langage oral, leur mémoire spatiale et leur capacité de concentration“, une mesure réalisée individuellement par un administrateur de test se déplaçant dans l’école avec les tablettes, précise la DEPP.

Celle-ci indique que les panels d’élèves jouent “un rôle important dans l’évaluation des politiques publiques“, en particulier pour suivre les trajectoires scolaires des élèves dès l’âge de l’instruction obligatoire, “abaissé depuis la rentrée scolaire de 2019 de six ans à trois ans (loi du 26 juillet 2019)".

“Outil indispensable à l’analyse les trajectoires scolaires des élèves et les facteurs de réussite“, les parents seront seront également sollicités du 14 mars au 16 mai 2022, avec une enquête multimode d’une durée moyenne de 45 minutes composée d’interrogations Internet, postale et téléphonique. Est indiqué que “la participation des familles est primordiale“ car elle permet “de recueillir des informations précises sur le milieu familial et la manière dont les familles envisagent la scolarité de leur enfant“.

Est précisé que le panel sera observé pendant toute la scolarité pré-élémentaire, élémentaire et secondaire des élèves, l’enquête auprès des familles étant ainsi renouvelée “dans l’objectif d’identifier les changements survenus dans l’environnement familial de l’enfant et dans la manière dont ses parents suivent sa scolarité“.

Enfin, en mai 2022, une enquête en ligne sera conduite auprès des enseignants (questionnaire de 45 minutes) et des directeurs d’école (10 minutes de questions). Celle-ci est décrite comme une “opportunité sans précédent de mettre en lumière les conditions d’exercice du métier et les dispositifs pédagogiques“ contribuant “à enrichir la connaissance des pratiques professionnelles mises en œuvre en classe de petite section de maternelle“. En effet, "les pratiques enseignantes à l’école maternelle restent à ce jour un point aveugle de la connaissance du système éducatif français".

Selon le service statistique de l’Education nationale, alors que “rares sont les occasions où les enseignants de cycle 1 sont sollicités pour témoigner de leurs conditions d’exercice et de leurs pratiques d’enseignement“, ceux-ci ont “un fort besoin d’expression à propos de leurs conditions de travail et de leurs pratiques au sein du premier cycle d’enseignement“. C’est donc pour eux l’opportunité de “contribuer à enrichir et diffuser la connaissance de l’enseignement au sein d’un cycle bien moins documenté que les autres“, de mettre en lumière les particularités attachées à la petite section à l’intérieur de ce cycle 1, et de contribuer “à la construction d’une image plurielle du métier d’enseignant au sein de la chaîne éducative.“

Le questionnaire “enseignant“ sera l’occasion d’aborder les pratiques professionnelles liées à l’épanouissement affectif de l’enfant, les pratiques professionnelles de collaboration internes et externes à l’école, les pratiques professionnelles en cohérence avec les champs d’apprentissage couverts par les évaluations des élèves (apprentissage et mobilisation du langage ; apprentissages pré-mathématiques ; apprentissages émotionnels et sociaux de l’enfant) ainsi que des compléments ayant trait au sentiment d’auto-efficacité, au développement professionnel, au climat de l’école et à la satisfaction professionnelle.

Pour apporter un éclairage contextuel aux propos des enseignants, le questionnaire “directeur“ relèvera la composition du personnel de l’école, la taille et la stabilité de l’équipe enseignante, les modalités de communication avec les familles, les conditions d’enseignement propres à l’école, les objets de collaboration au sein de l’équipe enseignante, ou encore les collaborations ou partenariats extérieurs à l’école.

A noter que la constitution de ce panel s’inscrit dans la continuité d’une analyse de l’acceptablilité par les enseignants de certaines des questions prévues (voir ToutEduc ici et ici)

Extrait de touteduc.fr du 02.11.21

Répondre à cet article