> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > PEDAGOGIES (LES) > Pédag. et Numérique (généralités) > Thèse. Co-conception et acceptance des enseignants de maternelle d’une (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Thèse. Co-conception et acceptance des enseignants de maternelle d’une application éducative sur tablette [dans le cadre du projet Linumen], par Lara Hoareau, Université de Lorraine, 2021 (les enseignants de REP acceptent nettement moins bien l’application)

6 juillet Version imprimable de cet article Version imprimable

Co-conception et acceptance des enseignants de maternelle d’une application éducative sur tablette

Auteur(s) : HOAREAU Lara
2021
Université de Lorraine
Youssef TAZOUTI & Jérôme DINET

"Ce travail de thèse s’inscrit dans le cadre du projet LINUMEN (LIttératie et NUMératie Emergentes par le Numérique), lauréat de l’appel à projets e-FRAN (PIA2). Ce projet avait pour objectif de développer et tester une application éducative sur tablette numérique à l’usage d’enfants dans le contexte de la maternelle. Pour ce faire, le travail s’est divisé en deux phases : une première phase de co-conception et une seconde phase d’expérimentation. Durant les premières années du projet (mars 2017 - octobre 2018) une équipe pluri-catégorielle constituée de chercheurs, d’acteurs éducatifs et d’ingénieurs en informatique ont participé à la co-conception de l’application éducative AppLINOU (Apprendre avec Linou en maternelle). La phase d’expérimentation de ce projet (octobre 2018 - juin 2020) consistait à tester AppLINOU selon une méthodologie quasi-expérimentale et longitudinale. Les enseignants du groupe expérimental utilisaient l’application AppLINOU avec leurs élèves alors que, dans le groupe contrôle, les enseignants suivaient les programmes de l’école maternelle sans modification dans leur pratique. L’étude a porté sur 725 élèves de maternelle, scolarisés en moyenne section (356 filles et 369 garçons). Des mesures des compétences en littératie et en numératie émergentes ont été réalisées en début et en fin d’année.Les objectifs de la thèse sont liés à ces deux phases. Concernant la phase de co-conception, les objectifs du travail de thèse étaient de définir dans un premier temps le cadre théorique de co-conception. Dans un second temps, il s’agissait de participer, de décrire et d’analyser les différentes étapes de la co-conception. Concernant la phase d’expérimentation, les objectifs étaient d’étudier l’acceptance de l’application éducative AppLinou par les enseignants du groupe expérimental. Ces enseignants du groupe expérimental ont été recrutées sur la base du volontariat et ont suivi des formations afin de pouvoir utiliser l’application. Nos résultats montent que l’application AppLinou est bien acceptée par les enseignants.
Cependant, des variables modèrent cette acceptance, comme le lieu d’exercice. En effet, les enseignants exerçant en réseau d’éducation prioritaire (REP) présentent des scores d’acceptance significativement plus bas que les enseignants exerçant en dehors des REP. Par ailleurs, des analyses de régression multiniveaux ont permis de montrer que l’acceptance de l’application par les enseignants avait un impact positif sur les performances des élèves. "

p. 113 [...]
Concernant les enseignants, l’échantillon est constitué de 32 femmes et 1 homme parmi les 40 du groupe expérimental de la recherche LINUMEN. L’ancienneté des enseignants varie entre 4 et 41 ans (moyenne = 23.03 ans et écart-type = 8.62). Dans l’échantillon, 33 % des enseignants exerçaient dans des écoles situées en REP (Réseaux d’Education Prioritaire) et 67 % dans des écoles hors REP. En France, un certain nombre d’établissements font partie du REP. L’appartenance à ce réseau est déterminée par les faibles résultats des élèves aux évaluations nationales et par le niveau socioéconomique défavorisés des élèves fréquentant ces établissements. Conformément au principe d’équité, ces établissements bénéficient de ressources financières et humaines supplémentaires.

p.202 [...]
Dans le groupe contrôle les enfants suivaient le programme scolaire habituel. Dans le groupe expérimental les enfants ont utilisé l’application AppLINOU durant 10 semaines. Les analyses de régression multiniveau ont montré que les enfants du groupe expérimental scolarisés dans des écoles hors réseau d’éducation prioritaire ont de meilleures performances en fin d’année que les autres. Des éléments d’explication des effets partiels de l’intervention sont discutés et des pistes d’amélioration sont évoquées.

https://hal.univ-lorraine.fr/tel-03268287/document (239 pages)

 

Le projet Lunimen

Répondre à cet article