> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Citoyenneté : Emc, Edd, Histoire-géo, Philo., Lien au collège et (...) > Commémoration de l’appel du 18 juin dans le cadre d’un projet interdegrés du (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Commémoration de l’appel du 18 juin dans le cadre d’un projet interdegrés du REP Louise Michel de Marseille 10e en association avec le Camp des Milles.

25 juin Version imprimable de cet article Version imprimable

Journée commémorative de l’appel du Général De Gaulle dans le cadre d’un projet interdegrés du Louise Michel de Marseille

Denise Toros-Marter, rescapée de la Shoah, est venue témoigner au collège [REP] Louise Michel de Marseille le vendredi18 juin 2021, journée commémorative de l’appel du Général De Gaulle.
Cette intervention s’est tenue dans le cadre d’un projet inter-degrés entre les écoles [REP] Laugier, Curtel et le collège Louise Michel, en association avec le Camp des Milles.

L’objectif de ce projet était de valoriser cette parole, cette mémoire avec en filigrane le développement de l’esprit critique pour que les élèves prennent conscience de ce que l’homme peut être capable de faire par peur de la différence, par la production de stéréotypes, par l’endoctrinement, ou encore le racisme.

A l’origine de cet échange, un travail autour des femmes fortes, des récits autobiographiques au service de la reconstruction.

Cette grande dame, habituée à témoigner, est intervenue dans le prolongement de l’étude par l’ensemble des élèves de son livre « J’avais seize ans à Pitchipoï ». C’est à partir de celui-ci que la réflexion des élèves a abouti à un ensemble d’interrogations allant de l’intime au politique.

Les 4 classes de CM2 ont rejoint les collégiens présents dans l’amphithéâtre (2 classes de 3ème dont celle de SEGPA, les élèves de l’ULIS et la 4ème SEGPA) par visioconférence afin de pouvoir poser directement leurs questions à Denise.

C’est donc au total près de 150 élèves qui ont pu bénéficier de ce moment de partage d’histoire pour éclairer leurs visions de futurs citoyens.

Les retours d’expériences ont été très positifs, les marques d’affection, de respect, d’encouragement, d’empathie, ont été produits en nombre plus que conséquent par l’ensemble des différentes classes (création d’un poème, lecture collective des poèmes du livre de Denise, des dessins représentants la liberté sous diverses formes, des portraits, des textes libres, etc…)

Une intervention qui restera dans les mémoires de tous les personnels ayant pu être présents ce jour-là mais également et surtout chez les élèves avec pour preuve la remarquable qualité d’écoute et les échanges précieux qui en ont découlé.

Extrait de ac-aix-marseille.fr

Répondre à cet article