> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Psychologie cognitive, Autonomie, Apprentissages) > B* Motiver chaque élève en lui faisant comprendre comment fonctionne son (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Motiver chaque élève en lui faisant comprendre comment fonctionne son cerveau au collège REP+ Jules Vallès de La Ricamarie (Loire)

8 avril Version imprimable de cet article Version imprimable

QUOI ?

L’objectif est que chaque élève apprenne à se connaître et comprenne le fonctionnement de son cerveau en situation d’apprentissage pour créer ses propres stratégies : l’élève devient acteur et le professeur n’impose plus de méthode figée pour comprendre un cours et se l’approprier et pour réaliser les tâches proposées. Nos élèves en établissement d’éducation prioritaire ont une mauvaise estime d’eux-mêmes ; dans le cadre du projet, ils apprennent à s’aimer et à composer avec leurs lacunes pour réussir. Ils apprennent à considérer leurs échecs de façon positive et constructive et non comme un frein à leur scolarité. Le projet vise également la mise en place de stratégies destinées à respecter les quatre piliers nécessaires à l’apprentissage définis par les neurosciences. Nous travaillons sur le lien avec les familles car la co-éducation fait partie de nos priorités : la continuité entre la classe et la maison est primordial.

Recherche

Ce projet est suivi par la Mission Innovation Expérimentation du pôle DFIE (CARDIE) et s’inscrit dans l’esprit des recherches et des expérimentations actuelles concernant les neurosciences et leur lien avec l’éducation. Deux membres de l’équipe (Dounya-zad Choual et Solène Rabatel) sont actuellement formés pour devenir passeurs des programmes ATOLE et ADOLE dirigé par Jean-Philippe Lachaux (ARCHIPEL)

https://padlet.com/madamerabatel/APclassesde6e
https://padlet.com/MadameRabatel/APclassesde5e
https://padlet.com/MadameRabatel/APclassesde4e
https://padlet.com/choual/teamapprendre

QUI ?

10 membre(s) dans l’équipe - 3 partenaire(s)

Le projet est mené par 5 personnes au collège Jules Vallès de La Ricamarie (dont la direction est assurée par Monsieur Gougis), classé REP+, dans l’académie de Lyon : 4 enseignants (Madame Choual en anglais, Madame Rabatel en histoire, Monsieur Chapuis en français, Monsieur Correia en physique-chimie) ainsi que l’assistante sociale du collège, Madame Dechavanne. De nombreux enseignants collaborent au projet, de manière ponctuelle et expérimentent les outils proposés. Nous souhaitons que nos actions s’inscrivent dans le projet d’établissement puis dans le contrat de réseau d’éducation prioritaire et fédère l’ensemble des acteurs liés à la scolarité des élèves et à leur épanouissement. Des actions sont menées pour essaimer le projet. La proximité de l’assistante sociale et de l’infirmière avec les familles permet d’établir un lien et une relation de confiance avec ces dernières. Le caractère interdisciplinaire et intercatégoriel du projet est la clé de voûte de nos objectifs.

- Les partenairesLes partenaires

Structure Participation Période
INSERM Jean-Philippe Lachaux (ATOLE/ADOLE), INSERM, formation ARCHIPEL Du : 01/09/2019
La DFIE MIE (Cardie) La DFIE MIE (Cardie) -Accompagnement du projet Du : 01/09/2017
Parents d’élèves Parents d’élèves, lien entre équipe et familles Parents d’élèves, lien entre équipe et familles

- Les participants

• 185 élève(s)
• 4 enseignant(s)
• 1 autre(s) participant(s)

OÙ ?

JULES VALLES, La Ricamarie, Lyon (042) REP+

Collège - 6ème, 5ème, 4ème

Le Collège Jules Vallès de La Ricamarie est classé Rep+. Le contexte social des élèves est particulièrement défavorisé : avec 1.7% d’élèves d’origine favorisée, soit -20% par rapport au taux académique, et, parallèlement, 55.2% d’élèves d’origine défavorisée, sot +17% par rapport au taux académique. Le collège ne connait aucune mixité sociale, malgré les 22.4% issus des PCS employés, artisans, commerçants.... Le secteur de recrutement du Collège est géographiquement calqué sur la commune de La Ricamarie, qui cumule des fragilités économiques, familiales et culturelles. La commune compte le taux de non diplômés le plus élevé du département (entre 31 et 62%). Sur le plan scolaire, cela se traduit par un taux de retard à l’entrée en 6e qui est 3 fois supérieur à celui de l’académie de Lyon.

• 1 académie(s)
• 1 établissement(s)
• 9 classe(s)

POURQUOI ?

- Problème identifié

Les problèmes sont nombreux :
◦ problèmes de méthodologie qui sont souvent à l’origine des difficultés d’apprentissage,
◦ peu d’autonomie dans le travail, dans le quotidien,
◦ manque d’estime de soi des élèves ; volonté de les mettre en situation de réussite,
- ambiance de classe peu propice à la mise au travail
◦ fragilité des élèves : nécessité pour le collège d’assurer une certaine continuité avec les méthodes d’apprentissage du 1er degré (travail en autonomie au rythme des validations de compétences) afin d’éviter une rupture école/collège. De plus, nécessité de créer une continuité cycle 3-cycle 4. L’hétérogénéité croissante des classes, et des résultats peu flatteurs au DNB (-5 en valeur ajoutée) questionnent les enseignants dans leurs pratiques pédagogiques. Comment répondre aux attentes des élèves et comment les accompagner dans leur progression, à leur propre rythme ?

- Indicateur(s) quantitatif(s)

Indicateur Périodicité Source Date initiale Valeur initiale
Professeurs utilisant les outils du projet Trimestrielle professeurs 03/09/2020 24%
résultats scolaires avec et sans projet Mensuelle professeur 24/09/2020 40%
résultats scolaires avec et sans projet Mensuelle professeur 16/09/2019 54.5%
professeurs utilisant les outils du projet Annuelle professeurs 09/09/2019 17.5%
résultats scolaires avec et sans projet Mensuelle professeurs 14/09/2018 +0.5%
personnel ayant suivi une formation Trimestrielle professeurs 28/09/2020 35.5%
professeurs utilisant les outils du projet Mensuelle professeurs 10/09/2018 13%

- Indicateur(s) qualitatif(s)

• Ambiance de classe : participation orale en classe
• Bruit : mise en route de la séance, bavardages
• Difficultés pour se concentrer
• Difficultés à se mettre au travail de peur d’échouer

- Sources d’inspirationSources d’inspiration

Type Titre Auteur Année Observation
Livre Apprendre ! Les talents du cerveau, le défi des machines Stanislas Dehaene 0
Film La théorie des intelligences multiples Howard Gardner 0 Dès 2017, nous avons élaboré des séances d’AP visant à utiliser la théorie des intelligences multiples pour que les élèves se sentent en situation de réussite.
Livre Le programme ATOLE Jean-Philippe Lachaux 0
Conférence Journée Neuroéducation Lyon 2019 Amandine Rey et Stéphanie Mazza 2019 Découverte du programme Mémé Tonpyj : adaptation des séances pour des classes de sixième et de cinquième pour l’année scolaire suivante (2020-2021). L’apprentissage du sommeil faisait déjà partie des séances d’AP mais nous lui avons dédié une place plus importante grâce à ce programme.
Livre Le Cerveau funambule et Les petites bulles de l’attention Jean-Philippe Lachaux 2017 Depuis 2018, les élèves bénéficient du programme ATOLE. Depuis 2019, deux membres de l’équipe du projet sont formés pour devenir passeurs en neurosciences (ARCHIPEL)
Livre A l’école des intelligences multiples Benoit Hourst 0
Livre Les neurosciences au coeur de la classe et Apprendre avec les neurosciences Pascal Toscani 0

QUAND ?

Du 01/09/2016 Au 30/06/2022

COMMENT ?

Tous les élèves de 6e, 5e et 4e du collège bénéficient d’une heure d’AP chaque semaine. Chaque séance commence par une séance de relaxation (ou de méditation destinée à favoriser la concentration), puis par un partage et une discussion concernant les émotions des élèves. Ils découvrent l’importance du sommeil (Mémétonpyj), le fonctionnement de leur cerveau,le rôle de l’attention (ATOLE), les intelligences multiples puis ils mettent en place leurs propres stratégies d’apprentissage en fonction de leurs besoins et de leur personnalité. Grâce à ce projet, tous les élèves sont en situation de réussite, en particulier ceux qui ne "se sentent pas intelligents". Chaque élève apprend à se connaître, découvre ses points forts et ses points faibles, et se réconcilie avec les apprentissages. Les élèves sont ainsi acteurs de leur scolarité. L’autonomie, l’estime de soi et le bien-être à l’école permettent d’enrichir le climat serein de l’établissement.

- Moyens mobilisés

Ressource Type Pièce jointe Lien
AP Classes de 6e Humain Programmation Apprendre autrement 2020-2021-6e.pdf https://padlet.com/madamerabatel/APclassesde6e
AP Classes de 5e Humain Programmation Apprendre autrement 2020-2021 5e.pdf https://padlet.com/MadameRabatel/APclassesde5e
AP Classes de 4e Humain Programmation Apprendre autrement 2020-2021 4E.pdf https://padlet.com/MadameRabatel/APclassesde4e
Implication de l’équipe pédagogique Humain Fiche outils Apprendre autrement .pdf
Présentation du projet à la vie scolaire Humain Fiches essaimage présentation vie scolaire .pdf
AP- travail collectif de l’équipe en charge du projet Humain https://padlet.com/choual/teamapprendre
Visioconférence avec les parents d’élèves Humain
Fiche liaison parents d’élèves Humain https://innovatheque-pub.education.gouv.fr/public/api-rest/documents/35263/fiche_liaison_parents_Apprendre_Autrement_6e_me.pdf
Questionnaire à destination des parents d’élèves Humain Questionnaire parents .pdf

- Modalités de mise en œuvre

Les expériences que nous menons visent à mettre en place des stratégies destinées à répondre aux 4 piliers de l’apprentissage définis par les neurosciences.

1- L’attention : chaque séance débute par de la méditation en lien avec un thème précis (la gestion des émotions, la concentration, faciliter l’endormissement…). Les classes bénéficient du programme ATOLE.

2- L’engagement actif : l’enfant apprend à imaginer, créer et développer ses propres stratégies d’apprentissage en fonction de ses points forts et de ses points faibles et de son bouquet d’intelligences (théorie des intelligences multiples d’Howard Gardner). Nous tentons de déclencher une envie d’apprendre chez nos élèves grâce à la mise en place de rituels ludiques. 1h par semaine, les élèves de 6e ont une séance d’estime de soi, durant laquelle ils apprennent à vivre ensemble mais surtout à se connaître eux-mêmes, à avoir confiance en eux, à découvrir leurs qualités. Nous travaillons aussi sur la gestion des émotions.

3- Le retour d’information : nous accordons une place importante à « l’erreur » et tentons d’inculquer aux élèves ce que nous appelons « le cran », ne jamais se décourager car chacun est capable de comprendre ses erreurs et de s’améliorer.

4- La consolidation : nous connaissons l’importance de la répétition pour que le cerveau apprenne et enregistre des informations. Nous avons mis en place un rituel que nous appelons la boite à questions. Les élèves ont également la possibilité de refaire les exercices autant de fois qu’ils le souhaitent afin de consolider la compétence travaillée. Nous travaillons également sur le sommeil (8 séances du programme Mémétonpyj) avec les classes de 6e.

Les séances d’AP et d’estime de soi visent la mise en place de nouvelles habitudes concernant l’hygiène de vie et l’organisation, la planification de leur apprentissage à la maison. Nous travaillons sur le lien avec les familles pour permettre la réussite de cet axe(réunions, padlet, fiche liaison, questionnaire).

QUEL BILAN ?

- Modalités d’évaluation

• Auto-évaluation de l’action par l’équipe pédagogique
L’évaluation de l’impact du projet sur le climat scolaire montre des améliorations concernant les classes de 6e et leur façon de gérer les conflits et les émotions. Il est plus simple de discuter avec eux pour trouver des solutions et les incidents en classe de 6e sont peu nombreux. Concernant les résultats au DNB, nous attendons qu’une cohorte entière ait bénéficié du projet. Cependant, les dernières évaluations réalisées en histoire, anglais, physique-chimie et français montrent que les élèves apprennent les leçons en particulier lorsqu’ils viennent de travailler leurs stratégies d’apprentissage. Les élèves commencent à pallier les déficits en méthodologie, mais le manque d’autonomie est toujours flagrant. Nous espérons mettre en place les actions visant à intégrer les parents d’élèves dans le projet, préparées cette année mais suspendues en raison de la crise sanitaire. En janvier, une visio conférence leur sera proposée : la réussite du projet repose en partie sur leur implication.

- Indicateur(s) quantitatif(s) actualisé(s)

Indicateur Date initiale Valeur initiale Date finale Valeur finale
Professeurs utilisant les outils du projet 03/09/2020 24%
résultats scolaires avec et sans projet 24/09/2020 40%
résultats scolaires avec et sans projet 16/09/2019 54.5% 06/02/2020 92%
professeurs utilisant les outils du projet 09/09/2019 17.5%
résultats scolaires avec et sans projet 14/09/2018 +0.5% 24/05/2019 71%
personnel ayant suivi une formation 28/09/2020 35.5%
professeurs utilisant les outils du projet 10/09/2018 13%

%

- Indicateur(s) qualitatifs

Les rituels de méditation et d’expression des émotions apaisent les élèves lors de l’arrivée en classe. Avant chaque activité nécessitant une forte concentration, nous proposons à nouveau des exercices de respiration, accompagnés de musique relaxante que nous laissons parfois lors de la mise en activité. Les élèves apprécient ce calme et cessent leurs bavardages. L’ambiance est propice au travail.

Les conflits en classe sont moins nombreux : grâce aux outils développés à partir du programme ATOLE, les élèves apprivoisent leur attention et savent désormais se centrer davantage sur les apprentissages.

Enfin, ils gagnent peu à peu confiance en eux et en leurs capacités. Beaucoup d’élèves restent en grande difficulté, mais leur attitude face au travail et à la peur d’échouer a évolué : ils essaient et se découragent moins vite qu’avant.

Ces constats ont été faits par l’ensemble des enseignants participant pleinement ou ponctuellement au projet (15 sur 28).

ET APRÈS ?

Les élèves se sentent plus apaisés en classe. Ils intègrent les outils proposés et se les approprient pour réussir les tâches demandées en classe et pour réaliser le travail à la maison. Même si les résultats mettent du temps à s’améliorer, les élèves gagnent en estime de soi et se comportent différemment face à ce qu’ils considéraient comme un échec. Avoir le sentiment de réussir, même ponctuellement, est très motivant.

L’enseignant possède de nouveaux outils transversaux de différenciation ce qui permet d’homogénéiser les pratiques pédagogiques. Le travail collectif séduit de plus en plus de membres de l’équipe, ce qui est très prometteur en ce qui concerne la pérennisation du projet. Certains parents se sont intéressés de près à nos actions, d’autres restent insaisissables, mais nous sommes certains que maintenant que les premières pierres sont posées, ce n’est qu’une question de temps.

- Diffusion

Indicateur Date initiale Valeur initiale Date finale Valeur finale
Professeurs utilisant les outils du projet 03/09/2020 24%
résultats scolaires avec et sans projet 24/09/2020 40%
résultats scolaires avec et sans projet 16/09/2019 54.5% 06/02/2020 92%
professeurs utilisant les outils du projet 09/09/2019 17.5%
résultats scolaires avec et sans projet 14/09/2018 +0.5% 24/05/2019 71%
personnel ayant suivi une formation 28/09/2020 35.5%
professeurs utilisant les outils du projet 10/09/2018 13%

- Diffusion

• Essaimage dans les écoles du réseau Texte
https://innovatheque-pub.education.gouv.fr/public/api-rest/documents/35505/Essaimage%20dans%20les%20e%CC%81coles%20du%20re%CC%81seau%20.pdf 14/01/2021

◦ Depuis 2017, présentation du projet lors des différentes réunions, conseils et formations communes avec les enseignantes des écoles du réseau.
◦ Mise en place de différents projets, comme le Musée Ephémère, intégrant certains points du projet (ici, les intelligences multiples).
◦ Volonté d’interventions, de travail collectif — > nouvelle présentation du projet et des possibles collaborations le jeudi 14 janvier lors du Conseil Ecole-Collège.

• Partenariat avec le collège Anne Frank de Saint-Just Saint-Rambert Texte
Article Graines de partage entre deux établissements de la Loire.pdf
http://dfie.ac-lyon.fr/graines-de-partage-entre-deux-etablissements-de-la-loire/
01/01/2021

◦ L’équipe du collège Anne Frank a mis en place un projet sur le pratiques du bien-être et leurs actions font écho à certaines de celles que nous avons développées. La principale du collège Anne Frank et Véronique Sorriaux ont proposé un partenariat entre nos deux établissements pour que nos projets se nourrissent l’un l’autre et afin que nous puissions essaimer certaines pratiques et outils dans d’autres établissements scolaires.
◦ Une première rencontre est prévue le mercredi 6 janvier pour préparer notre intervention dans l’établissement qui aura lieu le jeudi 7 janvier.

• Essaimage au sein de l’établissement Texte
Fiche outils Apprendre autrement .pdf 29/09/2020

◦ Nous avons proposé trois séances de 2h aux membres de l’équipe pédagogique qui souhaitaient participer aux projets en dehors des heures d’AP, donc dans leurs cours respectifs. 12 enseignants (sur 28) étaient volontaires pour y participer. Plusieurs d’entre eux ont ensuite expérimenté certains outils avec leurs classes : l’évaluation de la portée de cette volonté d’essaimage est en cours.
◦ Par ailleurs, nous proposons une formation de 2h pour les membres de la vie scolaire, amenés eux-aussi à rencontrer des problématiques similaires à celles auxquelles les enseignants doivent faire fasse. Elle aura lieu au mois de janvier.
◦ Le conseil école-collège (14 janvier) auquel participent les différentes écoles du réseau sera l’occasion de relancer les discussions au sujet des actions que nous pouvons mener au sein des écoles, en collaboration avec les professeurs des écoles. Celles-ci ont été interrompues l’an dernier en raison de la crise sanitaire.

• Diaporama pour la visio conférence avec les parents d’élèves Video
Apprendre_Autrement_parents_version_finale.pdf 25/01/2021

◦ Les parents d’élèves reçoivent des fiches liaison pour communiquer sur le projet avec le professeur responsable de l’AP. En raison de la crise sanitaire, nous avons privilégié le numérique en leur proposant une visio conférence au mois de janvier afin d’échanger sur le projet et de leur montrer comment ils peuvent y participer. Par ailleurs, ils ont répondu à un questionnaire destiné à évaluer leur connaissance et implication dans le projet. La synthèse des résultats est en cours et viendra s’ajouter à celle obtenue à partir des questionnaires remplis par les élèves et par l’équipe pédagogique.
◦ Les parents ont également reçu les liens des PADLET de chaque niveau de classe et peuvent s’ils le souhaitent y faire part de leurs questions ou remarques.

- Développement et suite de l’action

Nous sommes en train de constituer une mallette à destination des élèves et une mallette à destination des enseignants avec les différents outils et ressources que nous utilisons. L’essaimage reste notre priorité en 2021 : nous allons oeuvrer auprès des écoles du réseau mais aussi des associations sportives de la commune du collège afin de travailler en lien avec elles et proposer aux élèves une co-éducation à différentes échelles. Les parents sont la clé de voute de la réussite du projet : nous multiplierons les actions dès que la situation sanitaire le permettra. Enfin, au sein de notre établissement, nous sommes conscients que le travail collectif se construit petit à petit et comptons instaurer des temps de concertation réguliers pour permettre aux collègues volontaires, enseignants et vie scolaire, de trouver leur place et de se sentir épaulés.

Un projet de collaboration avec l’Olympique du Montcel est initié pour 2021 2022, élargissement possible à un club de basket.

Extrait de Innovathèque du 19.01.21

Répondre à cet article