> 4 - Actes et Productions de l’OZP > TOUT SAVOIR SUR LES ZEP. Une série de fiches OZP (2004-2012) > Les dates essentielles

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les dates essentielles

juin 2006 Version imprimable de cet article Version imprimable

Des fiches pour tout savoir sur l’éducation prioritaire

Les dates essentielles

Mise à jour : avril 2011

Depuis la création des ZEP en 1981, douze ministres se sont succédé à l’Éducation nationale . Aucun ne les a directement remises en question.

 

- 1981 :

Une première circulaire sur les zones prioritaires, d’Alain Savary, adressée aux recteurs, aux inspecteurs d’académie en juillet, demande de mener une concertation s’appuyant sur les indicateurs disponibles pour délimiter des zones géographiques - rurales ou urbaines - où des actions éducatives spécifiques se révèleraient urgentes et nécessaires. 11625 nouveaux emplois sont proposés pour mettre en œuvre une politique de lutte contre les inégalités sociales.
Même si 363 ZEP se mettent en place en septembre 1981, la circulaire est difficilement applicable à cause des délais très courts. C’est la circulaire du 28 décembre 1981 qui lance réellement la politique de l’éducation prioritaire.

- 1990 :

Une première "relance" de la politique des zones prioritaires insiste sur la mise en relation des ZEP avec la toute nouvelle politique de la ville : « [...] le contexte de décentralisation et de déconcentration dans lequel se situe aujourd’hui l’action éducative conduit naturellement à associer l’ensemble des partenaires de l’école. L’expérience a montré que leur implication est déterminante pour la réussite de cette politique »
Il est demandé de déterminer une carte des zones en la faisant coïncider avec celle du développement social des quartiers (DSQ), d’élaborer un projet de zone d’éducation prioritaire, de créer des structures d’action et de pilotage, de travailler avec les partenaires extérieurs, d’organiser un suivi local et national. 557 zones sont alors recensées.
La circulaire du 7 décembre 1992 aborde pour la première fois les questions de prévention et de formation des personnels. Celle du 26 janvier 1994 insiste sur les effets positifs des ZEP, sur la réussite de tous les élèves, avec un accent mis sur les apprentissages fondamentaux.

- 1997 :

Avec la publication du rapport Moisan-Simon, une deuxième relance insiste sur les objectifs pédagogiques et le pilotage. Les assises nationales, après les forums académiques mettent en évidence les réussites du terrain. Pour la première fois, un dispositif est pensé à partir d’une analyse du terrain, pédagogique et administrative. Il existe alors 563 zones.

- 1999 :

869 Réseaux d’Éducation Prioritaire (REP) sont créés à partir des cartes de zones. Le projet du réseau est formalisé en un contrat de réussite dont les dix orientations prioritaires sont clairement précisées. Sont ensuite créés les pôles d’excellence.

- 2006 :

Le rapport La contribution de l’éducation prioritaire à l’égalité des chances des élèves insiste sur la pédagogie et rappelle le partenariat entre l’école et la ville.
La carte de l’éducation prioritaire est affinée : on y distingue trois niveaux, EP1, EP2, EP3. Le niveau EP1 correspond à 249 réseaux Ambition réussite (RAR) constitués d’un collège et des écoles de son secteur. La liste de ces collèges est établie sur des critères objectifs (difficultés sociales et difficultés scolaires). Des professeurs référents y interviennent.

- 2007 :

Réseaux Ambition réussite (RAR) et Réseaux de réussite scolaire (RRS) deviennent les seules dénominations officielles. Par ailleurs la quasi-totalité des collèges en RAR bénéficient à partir de la rentrée 2007 de l’accompagnement éducatif pour une période d’un an, avant généralisation à l’ensemble des collèges l’année suivante.

- 2008 :
Lancement du plan Espoir banlieues en février 2008 avec un volet éducatif de 8 à 9 mesures dont certaines s’appliquent spécifiquement aux publics de l’éducation prioritaire, mais les deux dispositifs restent distincts.

- 2009 :

L’implication du ministère de l’Education nationale dans la dynamique Espoir banlieues ("deuxième phase") se précise

- 2011 :
Le programme Eclair

 

Cet historique montre l’enrichissement du système embryonnaire de 1981. Il se construit et s’enrichit à partir des informations apportées par les réponses du terrain.

 

Documents

Education prioritaire, le site national du ministère de l’Education nationale

 

Retour au sommaire des Fiches

 

Répondre à cet article