> 8 - PÉDAGOGIE, ACTIONS LOCALES, FORMATION > Dispositifs LYCEE PRIORITAIRE et ENSEIGNT. PROFESS. > Enseignement professionnel, Apprentissage > Les apprentis en CAP sont moins souvent issus de l’immigration et sont (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les apprentis en CAP sont moins souvent issus de l’immigration et sont meilleurs en français et mathématiques que les élèves préparant le CAP par voie scolaire (DEPP)

17 septembre 2018 Version imprimable de cet article Version imprimable

DEPP
Note d’information
N° 18.22 – Septembre 2018

L’orientation en CAP par apprentissage ou par voie scolaire : profils des élèves à l’issue de la troisième

Après la troisième, 11,0% des élèves s’orientent en CAP, 4,5 % par apprentissage et 6,5% par la voie scolaire.
L’apprentissage compte davantage de garçons et d’enfants d’artisans, de commerçants ou de chefs d’entreprise.
En revanche, les enfants d’immigrés et les élèves issus de Segpa y sont moins représentés.
Les élèves ayant été pris en CAP par apprentissage ont un moindre retard scolaire et des compétences en français et en mathématiques plus élevées que les lycéens professionnels, mais leur perception de leur efficacité scolaire n’est pas
meilleure. En revanche, ils ont un meilleur jugement de leurs capacités dans la sphère sociale (participer à des activités, créer des relations sociales, etc.)

[...] Les apprentis en CAP moins souvent issus de l’immigration
Les enfants d’immigrés, jeunes dont les parents sont nés étrangers à l’étranger, sont moins souvent en apprentissage après la troisième : ils représentent 5% des élèves de troisième poursuivant en CAP en apprentissage, contre 15% en CAP par voie scolaire et 11% de l’ensemble des sortants de troisième.
En particulier, les jeunes issus de l’immigration africaine s’orientent peu en apprentissage.
Le même constat avait déjà été fait à partir du panel DEPP des élèves entrés en sixième en 995. Les difficultés de ces jeunes à trouver une entreprise d’accueil (manque de réseau, discrimination...) ou des aspirations différentes de la part des familles immigrées vis-à-vis de la scolarité de leur enfant pourraient expliquer
cet écart.

[...] Les apprentis en CAP meilleurs en mathématiques et en français en
fin de troisième

Les élèves qui s’orientent en CAP par apprentissage avaient de meilleurs acquis en
mathématiques et en français en fin de collège que ceux qui préparent ce diplôme en lycée professionnel (voir « Source et définitions : Évaluation des compétences scolaires »).
Dans ces deux matières, les apprentis étaient moins nombreux que les futurs élèves en CAP sous statut scolaire à se situer dans le quart des élèves ayant les plus faibles scores. 46% des apprentis appartiennent au premier quartile en mathématiques et 52% en français, contre 68% pour les lycéens professionnels dans ces deux matières

[...] L’orientation en CAP par apprentissage plutôt que sous statut scolaire semble dépendre de nombreux facteurs. Ils peuvent être individuels, mais également liés au contexte local. Une future étude visera à modéliser la probabilité d’entrer en apprentissage afin d’isoler le rôle spécifique de différents facteurs et leur
importance.

Extrait de education.gouv.fr de septembre 2018 : L’orientation en CAP par apprentissage ou par voie scolaire : profils des élèves à l’issue de la troisième

 

Sur le site OZP,
voir les mot-clés
du groupe 4 **Lycée professionnel, Apprentissage (gr 4)/
du groupe 5 *Orientation (gr 5)/
Pour croiser

Répondre à cet article